Épilogue: le repos du guerrier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Suwon :: Zone Ouest :: Désert
avatar
Pseudo : badlands
Messages : 123
Points : 111
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 28
Crédits : ta mère
Multicomptes : Seo Kyung Hong
Appartenance : l'ordre des insurgés
Affectation : héritier du clan sisi
L'Ordre des Insurgés • leader
MessageSujet: Épilogue: le repos du guerrier Mar 24 Oct - 13:36
Épilogue: le repos du guerrier

Le groupe des disparus s'enfonce dans le désert, traçant vers l'est, la fumée de l'incendie dans leur dos et le soleil dans les yeux. Les rayons lumineux leur ouvrent la voie vers la liberté qu'ils avaient tant convoité ces derniers mois! Malgré l'odeur nauséabonde qui leur rappelle leur cellule, ils ne s'arrêtent pas, ils ne le peuvent pas, pas tant que l'espoir les anime. Ils s'en sont sortis. Ils sont -presque tous- vivants. Bien qu'ils soient en assez mauvais état, ils peuvent encore respirer. Maintenant que l'horreur est derrière eux, ils peuvent à présent souffler, nourris par l'espoir de retrouver les leurs.

Maintenant que le signal caractéristique des Veilleurs a été identifié par -dans un premier temps- le groupe de la Main Rouge puis certains membres de l'enquête, ils se dirigent à pieds vers ce dernier. Ils savent qu'au bout, ils trouveront des réponses à leurs questions et peut-être même leurs précieux disparus? Pas le temps de chercher une voiture, ils comptent sur leur chance pour en trouver une en chemin, ce qui n'est pas gagné en vu du ratio de la Main Rouge, les Chats Noirs des Terres Désolées.

La chance, quand on parle d'elle, les disparus ont bien été chanceux de trouver une voiture hélas, cette dernière ne tient pas la route dans le sable du désert. Forcé d'appuyer sur l'accélérateur comme un bourrin, l'essence diminue à vue d’œil et c'est au milieu de nulle part qu'ils tombent en panne. Ils ont l'air malins dans ce véhicule. Ça pue et le dénommé Gu Hana retarde d'autant plus le groupe. Il pleure, il pue, il est fatigué et se sent mal. Les disparus, blessés, décident de faire une pause avant que le soleil se couche totalement. Ils comptent sur la fraîcheur de la nuit pour avancer. Une fois cette dernière tombée, ils en profitent pour allumer les phares de la voiture. Bien qu'ils n'aient plus d'essence, au moins ils ont de la batterie!

Le groupe hétérogène parti en direction de la fumée est toujours à pieds. Ils courent, couvrant une grande distance en très peu de temps. C'est que cette lueur d'espoir semble leur avoir fait pousser des ailes. Ils suivent aveuglément la fumée bien qu'ils aient l'impression que cette dernière se recule au fil de leur course. Arrivés au désert, la nuit s'est déjà couchée. Ils sont à bout de souffle et pourtant, ils continuent d'avancer -bien que plus lentement-. Leurs armes en joue, ils sont à l’affût des créateurs peuplant le désert jusqu'à ce que Kobayashi Tôma aperçoive au loin des lumières. Vous sentez que vous vous rapprochez de votre but. Dans un second souffle, vous accélérer jusqu'à trouver un véhicule et des gens... vos disparus. Ils sont là!

-----
Hors-rp:
3 Membres de l'unité E sont absents-> deux membres encore présents dont Yorell
Hyun Ki est absent
L'enfant (Gu Hana) est brûlé à un bras gravement. Il transpire énormément, teint blafard, il s'est déféqué dessus.
Soo Hyun a un bandage autour du cou.
Yeonwoo est couverte de sang sans tshirt pour recouvrir sa peau.
Tous ont perdus beaucoup de poids, sont sales, couverts de suie et ne sentent pas bons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 729
Points : 1120
Date d'inscription : 03/06/2017
Age : 34
Crédits : truc :y:
Multicomptes : Woo Jae Shin
Appartenance : Abri
Affectation : Garde
Arme : Fusil de l'abri
Carnet de bord : Prezlienactivitésuivi
Localisation : A l'entrée de l'abri, gardant bien sagement la porte
Admin • we rule the world
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Mar 24 Oct - 20:32
Épilogue: le repos du guerrier

Ses pieds foulaient ce sable si méconnu depuis des années, première fois dans ce désert, première fois aussi loin de l’abri depuis son arrivée là-bas. Bien que dérouté par ce décor loin d’être familier, sa capacité d’adaptation l’amenait à garder son calme. Loin d’être paniqué, loin d’être angoissé, il se concentrait sur leur mission : trouver des indices, voir leurs camarades portés disparus. L’astre qui les avait couverts depuis leur départ s’en allait enfin pour laisser place aux rayons argentés de la lune dans cette étendue dégagée. Sa mission à lui était finie, il les avait guidés jusqu’ici et c’était bien suffisant.  A eux maintenant de se débrouiller dans cette grande étendue où l’obscurité rendait les choses plus difficiles mais le décor aidait malgré tout. D’ailleurs, son compagnon d’arme annonçait la présence de lumière plus loin et tout le groupe s’y précipitait. Ami ou ennemi ? Engin abandonné ? Ce n’est qu’une fois arrivé qu’il pouvait avoir la réponse et son cœur s’allégeait. Enfin.

Après tant de temps à les chercher, ils étaient enfin là. Pas assez émotif pour verser une larme, le garde s’approchait malgré tout rapidement pour prendre la première personne qu’il connaissait dans ses bras sans regarder ou même réfléchir. Le groupe avait diminué, où était les autres ? L’unité E ? Qu’est-ce qui était arrivé ? Cet enfant, d’où venait-il ? Tant de question manquait de lui brûler les lèvres avant que son regard ne se pose sur Yeonwoo et sa tenue. Ou plutôt, son absence partielle de tenue. Prévenant, le garde retirait sa veste pour la poser sur ses frêles épaules et, ainsi, la couvrir du froid mais aussi des regards. Si elle passait le plus clair de son temps l’épiderme recouvert, c’était pour une bonne raison et bien qu’il ne la connaisse, il la respectait.

Sa main se posait dans les cheveux de l’exploratrice, lui offrant un vague sourire qui se voulait rassurant. « Te revoilà enfin. Je me demandais quand ta blague allait se finir… » Soufflait-il en se souvenant de combien la jeune femme l’avait charrié sur l’éventualité de rentrer en retard pour l’inquiéter. Son attention se portait sur l’enfant par la suite, bien qu’inconnu pour le garde, il semblait tenir à rester prêt de Yeonwoo. Plutôt que de le jugé ou de le fuir, le trentenaire préférait l’approche amicale.  Ce n’était qu’un enfant après tout. Accroupit face à lui, le garde posait sa main sur sa petite joue pour essuyer les larmes qui coulaient.
« C’est fini maintenant. On prendra soin de toi d’accord ? Ça va aller… »


Spoiler:
 


Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kikimeme:
 
#CDD #ContratFini #YeonKi #MidAugust #September #October8th:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Ruccian
Messages : 2889
Points : 4036
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 18
Crédits : un Truc trop chouette ♥ / signa : ©️ ZIGGY STARDUST
Appartenance : Abri - Explorateur
Affectation : Leurre
Arme : Fusil à levier
Carnet de bord :
☼ Prez' ╰☆╮ Liens ☽
Suivi ϟ Acti

Force (1) ~ Perception (3) ~ Endurance (4) ~ Charisme (5)
Intelligence (6) ~ Agilité (8) ~ Chance (2)



Ra On
Rayon de Soleil filtrant à travers les nuages, de la chaleur de son sourire elle resplendit. Impétueuse et victorieuse, elle respire la vie à plein poumons. Enfermée, sa gorge s'assèche d'un désir de liberté. Princesse intrépide, elle défie fièrement le danger. Jolie effrontée qui sous son nom de naissance a hérité de la grâce de la Joie.


Yeonwoo
Clarté lunaire, caresse apaisante, du bout de ses doigts elle confère la douceur. Aimante, elle défend et protège ceux qui lui sont chers. Son esprit se déchire à la vue des conflits entre tous ceux auxquels elle tient. Insaisissable orpheline, elle est l'enfant de tous et de personne. File au gré du vent en quête d'un amour éperdu. Clair de lune dessiné par les nuages sous la bénédiction d'une pluie scintillante.




Elle est le soleil qui réchauffe,
l’orage qui gronde, l’étoile qui scintille,
la lune qui éclaire dans l’obscurité.





ϟ HUN ✭



I’ve never forgotten about you even for a single day
In this life, next life
Even if I can meet you I tear up because of you
Even if the sad fate’s shadow covers me
I can’t get rid of myself who loved you ♫




I miss you, I miss you so much, I can’t ever forget you
My tears, my heart is calling you
I love you, I love you so much, I can’t ever let you go
I’m lost behind you
So I’m only crying My Love ♫




My One and Only You
If only you can see
my frozen heart someday
Like a miracle, like a dream
I hope you will be there,
when I dreamed of you
Eventually, in the end,
I hope we will become each other's desperate wish




I Believe ღ



Explorateur Unité D • leurre
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Mar 24 Oct - 21:57
Épilogue: le repos du guerrier

Nous n’étions effectivement pas encore sortis d’affaire. Libres ne signifiaient pas être saufs car la route jusqu’aux nôtres étaient encore longue. Plus longue que jusqu’où notre véhicule puisse nous mener. Perdus, affaiblis, amoindris au milieu de désert si dangereux dans Terres Désolées. Devrons-nous continuer à pieds ? Dans l’attente, les craintes commençaient à se répandre dans mon esprit. Nous étions tous à bout de force, à bout de nerfs. Hana n’arrangeait rien. Je redoutais que les foudres finissent par s’abattre sur lui. Que ses oreilles ne soient témoins de paroles trop dures. Alors, je le gardais contre moi, tout comme il ne semblait pas vouloir me quitter. Si les autres décidaient de se mettre en marche, le garçon et moi deviendront de véritable fardeau. Je maudissais cette brulure qui m’empêchait de prendre appui sur mon pied. L’incertitude se faisait de plus en plus pesante lorsque soudain, une lueur d’espoir perça à travers l’obscurité tombante. Des gens ! Serions-nous sauvé ? Debout à côté de la voiture qui me servait d’appui, je parvins à peine à y croire lorsque je vis ces silhouettes nous rejoindre. Les visages qui se dessinèrent peu à peu, ils m’étaient si familier. Mon coeur fut si soulagé que je ne pus comme je l’aurais fait d’habitude, rejeter l’étreinte de Myung Ki. Je restais figée, en proie à un sentiment indéfinissable, avant timidement de monter mes bras afin de les passer autour de sa taille, de lui rendre quelques instants son étreinte. À la sensation de la chaleur de son corps, mon corps en partie dénudé manifesta un frisson provoqué par l’écart de température. Lorsqu’il se recula, je me sentis presque honteuse d’apparaître si faible et misérable devant les miens. Ne les avais-je pas déjà assez inquiéter comme me fit comprendre la remarque du garde. « Myung Ki… » Ce fut tout ce que je parvins à prononcer, ma gorge néanmoins au point qu’aucun son n’en émanait tandis que l’homme me recouvrait de sa veste, moi seulement revêtu d’un short en piteux état, d’un soutien-gorge ainsi que mes éternels bandages, le tout maculé de sang…

Mes yeux se perdirent sur les visages de mes proches, au bord des larmes. Néanmoins, la voix du garde rappela mon attention sur l’enfant. Aussitôt, je forçais sur ma voix afin d’interpeler le meilleur médecin que je connaissais : « Oncle Ji Hyuk ! Cet enfant est malade et blessé, il faut le soigner ! » Plus que de ma personne, il fallait ce préoccuper de ce garçon. Puis, mon regard continua à scruter nos sauveurs et je les vis, les membres de la Main Rouge. Hana au soin du médecin, je posais une main sur l’épaule du garde afin de le leur emprunter. Je m’accrochais à son bras. « Aide-moi, s’il te plait, » lui demandais-je dans un souffle fragile tandis qu’à travers l’esquisse d’un premier pas, je lui fis comprendre que j’avais besoin de lui pour appui afin de marcher. Marcher vers eux, ces personnes (les MR) qui ne trouveraient parmi nous le visage qu’ils sont venus chercher. J’hâtais peu à peu le pas jusqu’à lâcher le bras de Myung Ki et me laisser choir devant eux, à agenouiller à leurs pieds. Le dos droit mais le regard bas, la veste ouverte posée sur mes épaules dévoilaient encore tout le sang qui recouvrait mes mains, mon corps. Incapable de les regarder dans les yeux, d’affronter leurs visages qui m’étaient secrètement familier, je ne pouvais que m’excuser : « Je suis désolée… Hyun Ki… Ses blessures étaient trop importantes… Je n’ai rien pu faire… Je ne pouvais pas le sauver… je suis tellement désolée ! » Les sanglots jusqu’alors contenus déferlèrent. Mon coeur me faisait si mal que je ne pouvais plus ravaler la moindre larme. La douleur était telle que j’avais l’impression d’en mourir. Seule sa cruauté m’empêchait encore de m’évanouir…


 You're the Fire
I was looking at the silent sky That reflects on the red-stained window Then like a habit, I called out to you There’s no answer, I can’t see you You whispered to me that you’d protect me I believed you But without a single goodbye Without anything remaining, you got so far away
I FEEL SO ALONE...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Shina.
Messages : 172
Points : 290
Date d'inscription : 22/09/2017
Crédits : Tumblr.
Multicomptes : Kanazawa Elie
Appartenance : Abri 826
Affectation : Soldat, unité A
Arme : Fusil à plasma
Carnet de bord :

Il n'est ni trop grand, ni trop petit pour un Japonais avec son mètre soixante-dix. / Parfois, il se demande comment c'était vraiment avant tout ça, avant cette guerre, et puis il se dit que ça ne sert à rien d'y penser puisque c'est du passé. / Il avait 13 ans lors de la Troisième Guerre Mondiale. / Il a été un des premiers à partir en exploration, ayant très envie de voir ce que le monde était devenu - pitoyable. / Il n'a jamais vraiment cru en l'être humain, mais aujourd'hui c'est encore pire qu'avant. / Contrairement à ce qu'on pourrait croire, Tôma adore se retrouver à la bibliothèque pour dévorer les ouvrages. / Dans ses histoires inventées, il se dit qu'il est un artiste, libre de faire ce qu'il désire. / Il tient plus à ses proches qu'il ne le dit et ne le montre. / Il arbore des looks toujours assez sombre, ayant réussi à faire du maquillage grâce au charbon essentiellement, tout comme ses cheveux qu'il fonce de temps en temps. / Il possède une cicatrice le long de son flanc droit, souvenir d'une de ses premières missions qui a mal tourné.
Localisation : Probablement en exploration avec l'unité
Explorateur Unité A • soldat
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Mar 24 Oct - 22:37
Épilogue: le repos du guerrier

Un instant, Tôma avait bien cru que toute cette expédition n'aurait servi à rien du tout. Les recherches dans la caserne ne s'étaient pas révélées si fructueuses aux yeux du soldat, mais très vite ils furent orientés dans une autre direction. Porté par d'autres membres de leur groupe, Tôma avait choisi de se diriger vers le lieu de l'incendie, pensant que, dans le pire des cas, ils en seraient revenus bredouille. Mais il préférait prendre le risque de cette option plutôt que de ne pas y aller et d'en avoir des regrets.
Le désert s'étendait à perte de vue. Le Japonais aurait pu trouver cet endroit magnifique en d'autres circonstances. C'était la première fois qu'il s'aventurait aussi loin depuis qu'il avait eu l'occasion de faire des expéditions. Les pieds s'enfonçaient dans le sable dont la poussière volait ici et là, Tôma dut remonter son vêtement sur son nez ainsi que tenir fermement son chapeau qui ne tenait pas sur son crâne. L'air était chaud, presque brûlant, les températures étaient extrêmes et s'il n'y avait personne à sauver dans les environs, ils ne devraient pas s'y attarder au risque d'y périr eux-mêmes. Le soleil était désormais tombé, alors ils ne pouvaient plus faire confiance qu'à leurs yeux et ceux de Tôma se révélèrent très bien entraînés. Là-bas, plus loin, à quelques mètres seulement de leur position, il y avait de la lumière.
Aussitôt, le petit groupe s'y rendit et ils tombèrent sur un autre groupe. L'autre unité qui était portée disparue depuis bien trop longtemps pour qu'ils soient vivants. Mais ils l'étaient et ce fut une délivrance pour tout le monde. L'unité était blessée, leurs vêtements ne ressemblaient plus qu'à des guenilles et il était sans le moindre doute inutile d'imaginer les douleurs mentales qui résidaient dans leurs esprits. Mais ils étaient sauvés, l'expédition avait été la bonne et Tôma ne put qu'abandonner un léger soupir en plaquant son arme contre sa jambe ; aucun ennemi à l'horizon.
Tôma passa une main dans ses cheveux, retirant son chapeau en adressant l'un de ses rares sourires qui se voulaient rassurants dans de telles situations. Parce que même si tout n'allait pas bien, c'était un soulagement pour tout le monde de se retrouver.



ω We can't breathe, we can't bleed surrounded by the enemy. We can't eat, we can't sleep until we make them scream defeat. The war is on.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Keishiki
Messages : 1598
Points : 820
Date d'inscription : 01/06/2017
Crédits : ©truc bb
Multicomptes : Hwang Ahreum l'espionne sexy des Insurgés
Appartenance : La Main Rouge
Affectation : Le pire chef d'unité de l'histoire ! son rôle consiste superviser toutes les sorties, c'est lui qui sélectionne les groupes pour les explorations et qui en profite pour en diriger certaines
Arme : Lance-missile & Lance-flamme
Carnet de bord :


Don't get too close it dark inside, it's where my demons hide.
FicheLiensRPSuivi


Force (6)Perception (4) ✘ Endurance (6) ✘ Charisme (7) ✘ Intelligence (6)Agilité (4) ✘ Chance (2)



I want to hate you and yet, why can't I get you out of my mind ?



Don't think I've forget about you I will never bro




u.c




Sorry for being such à jerk to you





Localisation : Dans son lit, dans son bureau ou encore en train de vagabonder dans les terres désolées avec ses équipes. Il peut aussi se trouver dans une certaine tanière mais ca personne n'est au courant
La Main Rouge • chef d'unité d'exploration
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Mer 25 Oct - 1:23
Épilogue: le repos du guerrier

Se diriger là bas vers ce signal, porteur de l’espoir de retrouver les leurs vivants, voila ce qui animait les cœurs du groupe partit en direction de cette amas de fumée noire. Ren ne semblait pas des plus optimiste, il savait pertinemment que retrouver Hyun Ki en parfaite santé serait une utopie qui n’avait plus ça place dans leur époque actuelle. Alors il marchait devant, ne s’arrêtant pas avant d’avoir trouver celui qu’on l’avait chargé de ramener au clan. Rapidement leur pas les amena vers le désert, lieu qu’il connaissait sans réellement connaître, étant bien trop difficile à cartographier correctement. Si au début marché dans le sable sous le crépuscule n’était pas des plus désagréable bien que plus fatiguant, ce fut une toute autre histoire à la nuit tombée. Se repérer devint beaucoup plus difficile. Mais soudain, une lumière apparue tel un mirage. Le petit groupe s’y pressa.

Si tout le monde se réjouissait de ces retrouvailles, lui déchantait lorsque ses yeux se posèrent sur un visage qu’il n’aurait jamais pensé voir ici. Alors finalement le veilleur nommé Soo était bel et bien celui qu’il connaissait. Un petit rire sarcastique failli sortir de ses lèvres, mais par je ne sais quel miracle, il parvint à le retenir juste à temps pour ne pas éveiller les soupçon. Un solitaire ? Il s’était bien foutu de sa gueule. La situation semblait si ironique. Il avait offert sa confiance, livrer ses plus grandes faiblesses à un ennemi… pathétique.  Son visage prit un air grave et glaciale, alors que son regard se détacha froidement de celui de Soo. Il n’avait pas envie de poser ses yeux une seconde de plus sur lui. Énerve et déçu comme jamais, il décida de porter son attention sur la voiture et ses occupants. Seulement il tiqua, aucune trace de Hyun Ki a l’horizon. Alors que c’était bisounours land de tous les cotés, il arriva au niveau de la jeune fille et des rescapés cherchant toujours du regard la trace du membre de la Main Rouge. La regard froid de Ren se posa alors sur la personne qui venait de tomber à ses pieds. Il reconnaissait la gamine insolente de la dernière fois qui avait provoqué leur boss devant leur portes même si elle ne le regardait pas dans les yeux. A sa tête et ses fringues couvertes de sang l suite semblait êtrea une évidence qui fini par s’avérer vrai « C’est une blague » fut tout ce qu’il put lâcher froidement entre ses dents. Ils avaient fait tout ça pour rien au final. Il passa sa main d’un geste agacé dans ses cheveux avant de reporter à nouveau son attention sur la jeune fille « De quels genre de blessures est-il mort ? Il s’est passé quoi pour qu’il finisse ainsi ? » un flot de questions se bousculaient dans son esprit. Il avait besoin de réponses pour comprendre pourquoi tout le monde et même un gosse inconnu s’en étaient sorti sauf lui. Alors qu’il dévisageait le reste des rescapés, il fini par poser la question la plus essentielle « Et vous avez fait quoi de son corps ? » ce mec avait une famille, il risquait de vouloir le récupérer.


I am finally alone facing my démons. I am slowly losing myself. Disappearing into the suffocating and deep darkness of madness . Sadness and revenge is all my sick mind has left —
THE SWEET MADNESS ☽


My family is better than yours  ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : tragie
Messages : 108
Points : 178
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 22
Crédits : ava: suture ; signa: beerus
Multicomptes : im jae na
Appartenance : abri 826
Affectation : unité e - espion
Arme : arc
Carnet de bord :





Localisation : abri, en quarantaine
Admin • we rule the world
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Mer 25 Oct - 2:06
Epilogue: le repos du guerrier
Je ne suis qu'un corps avachi à même le sol. Les bras croisés contre mes genoux relevés, le visage sale et stoïque. J'ai les lèvres sèches et les yeux rouges à force d'avoir pleuré en silence. Parce que les larmes coulent toutes seules. De terribles images traversent mon cerveau étriqué. J'ai tout laissé là-bas. Je ne sais pas comment j'ai fait pour nous conduire jusqu'ici. Je ne suis plus qu'une ombre. Si la lune pouvait parler, elle en aurait des choses à dire. Mes doigts tremblent, mon estomac se creuse par la faim et la soif. J'ignore les autres rescapés qui se consolent l'un contre l'autre. Mais moi je ne le mérite pas. Je préfère mourir de froid, mourir tout court. Et puis soudain, des bruits de pas me tirent de ma léthargie. Des visages propres et familiers, et d'autres plus sévères et inconnus. Silence. Je sens mon coeur battre vite à savoir ces retrouvailles tant espérées. Ils s'enlacent, se retrouvent, rient et pleurent. Ou pas. Mes mains s'enfoncent dans le sable de cet épais désert. Je souhaiterais m'y enterrer dès lors, et que jamais on ne puisse m'y retrouver. C'est alors que les mots durs de l'homme consterné atteignent mes oreilles. Frisson. Horreur. Il n'a pas envie de connaître la vérité. Mais j'ai déjà vendu mon âme au diable, que vais-je donc risquer de plus ? « Je l'ai tué. » Je lève alors mon visage vitreux sur celui qui ne sait rien du calvaire qu'on a traversé. « Une balle entre les deux yeux. Ca te va comme réponse ? Toi aussi tu ne penses qu'à ta cause ? Gros con. » Tous des égoïstes. L'être humain est pourri jusqu'à la moelle. Je n'ai plus besoin de preuves, j'ai tout ce dont j'ai besoin pour haïr mes semblables. Je tourne désormais le dos à ma propre race. Je ne suis plus qu'un corps. Une carcasse. Et des traces apparaissent lorsque les caresses deviennent trop fortes.




☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Hyeon/Saya
Messages : 160
Points : 386
Date d'inscription : 10/08/2017
Age : 24
Crédits : Jae In
Multicomptes : Non
Appartenance : La Main Rouge
Affectation : Fabricante d'arme
Arme : Pistolet Laser
Carnet de bord :
Localisation : Là où tu n'es pas
La Main Rouge • fabricante d'armes
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Mer 25 Oct - 16:14
Epilogue: le repos du guerrier
Pendant tout ce temps Lilith n'avait été que spectatrice de tout ce qu'il se passait et n'avait agit ou fait quoique se soit seulement quand on lui avait demandé rien de plus rien de moins. Elle avait suivi aveuglement essayant le plus possible de ne pas être un fardeau et ne ralentir qui que ce soit et même si ces dernières options avaient été dures à remplir dû à sa non-expérience du terrain elle avait tenu bon pour essayer de retrouver cet homme de la main rouge qui était aussi son ami et un peu plus.

Quand il eut cette fumée, quand Ren leur avait dit qu'ils devaient bouger d'ici elle ne s'était pas fait prier courant elle aussi vers cette fumée en suivant les autres, sur le coup sa seule pensée cohérente était encore une de retrouver Hyun Ki possiblement sauf.

Elle les regardait, un a un les visages des gens qui avaient vécu l'enfer, mais elle ne trouvait pas celui pour qui ils avaient fait tout ce chemin, mais son visage ne figurait pas parmi les gens présents « Où est Hyun Ki ? » C'était-elle permis de demander, elle qui depuis le début n'avait presque pas ouvert la bouche sans qu'on l'y invite. Devant eux une jeune femme qu'elle détailla rapidement sans s'attarder sur elle, bien que Lilith eût le temps de voir à quel point elle était mal en point. La jeune femme était tomba genou devant eux et Lilith eu un léger mouvement de recul, elle commença par s'excuser. Lilith se demandait pourquoi s'excusait-elle ? Le visage toujours froid de la jeune fabricante d'armes se crispa quand la jeune rescapée continuait de mouver ses lèvres et que ses paroles racontait qu'elle n'avait pu sauver Hyun Ki....

Son cerveau, c'était déconnecter le temps de quelques secondes le temps que l’information remonte. Hyun Ki n'était plus là. Alors que Lilith allait poser la question du comment quelqu'un le fit plus vite qu'elle : Ren. Il posait les questions qui ne franchissait ses lèvres. La main agrippée à son arme le regard devenu un peu vide. Son visage ne montrait rien de la rage qu'elle ressentait de la déception et bien d'autre encore. Lilith n'écoutait qu'à moitié jusqu'à ce que l'un des rescapés ouvre la bouche pour dire qu'il l'avait tué une balle entre les yeux..

Les doigts de la jeune femme s'étaient encore crispés et sa mâchoire serrée, mais son visage mise à part ces détails ne laissait rien paraître de la guerre intérieure qui se tramait dans sa petite tête. Une balle entre les yeux.. Comme quand on veut abattre un animal gênant ou blesser et l'envie de lui infliger, c'était imposer à elle, mais c'était vite dissipé, peut-être plus tard. Après un soupire plus pour se calmer qu'autre chose elle ouvrit de nouveau la bouche « Où est son corps ?» Son ton était plus posé qu'elle ne le pensait elle-même, pleins de question, mais il y avait un temps pour chaque chose. Elle ne pleurerait pas, elle ne craquerait pas, elle avait été élevée comme ça... 


Awake & Alive
I'm awake I'm alive Now I know what I believe inside Now it's my time I'll do what I want 'cause this is my life Here, right now I'll stand my ground and never back down I know what I believe inside @Grey Wind
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 729
Points : 1120
Date d'inscription : 03/06/2017
Age : 34
Crédits : truc :y:
Multicomptes : Woo Jae Shin
Appartenance : Abri
Affectation : Garde
Arme : Fusil de l'abri
Carnet de bord : Prezlienactivitésuivi
Localisation : A l'entrée de l'abri, gardant bien sagement la porte
Admin • we rule the world
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Mer 25 Oct - 16:33
Epilogue: le repos du guerrier
A la sensation d’une pression sur son épaule, le garde relevait la tête vers Yeonwoo. Ses mots l’étonnait, elle qui semblait si fière habituellement, mais il ne bronchait pas et se relevait pour l’aider. Il ne fallait pas bien longtemps pour qu’il comprenne la raison de cette demande si peu commune pour l’exploratrice. Encore une fois, elle s’était blessée et ne pouvait marcher sans aide. Enfin, jusqu’à ce qu’elle décide d’hâter le pas et de tomber à genoux face à eux. Si l’incompréhension le gagnait dans un premier temps, la voix de la jeune femme l’amenait à comprendre ce qu’il s’était passé. Cœurs lourds, les mots volaient rapidement entre eux. Questions égoïstes mais compréhensible d’un côté, réponses de l’autre, le garde s’était naturellement dirigé vers la jeune exploratrice dans un premier temps pour passer sa main sur son dos, accroupi à ses côtés. Cela ne suffira certainement pas à la réconforter mais elle pouvait savoir qu’il serait là pour elle si besoin venait à se faire sentir.

Son regard se tournait vers Yorell dont les mots lui faisaient comprendre que tout jeune qu’il puisse être, ses mains étaient déjà tâchées de sang. Qu’était-il arrivé pour qu’il doive en arriver à cet extrême ? Dans cette situation, il ne pouvait rien faire. Les souvenirs trop frais dans sa mémoire, la sensation de l’arme dans sa main, les sons, l’odeur de la poudre, tout devait être trop frais pour qu’il puisse l’oublier. Enfin, oublier… C’était un bien grand mot. Pour qu’il puisse atténuer la culpabilité d’avoir ôté la vie, ce serait plus correct ainsi sans doute. Les lèvres pincées, le garde observait la situation qui pouvait rapidement dégénérée sans un mot mais prêt à intervenir si les armes commençaient à être brandit.Ils les avaient retrouvés ensemble après des heures à se supporter, il était hors de question de voir quelqu’un mettre leur vie en danger de nouveau.


Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kikimeme:
 
#CDD #ContratFini #YeonKi #MidAugust #September #October8th:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Ruccian
Messages : 2889
Points : 4036
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 18
Crédits : un Truc trop chouette ♥ / signa : ©️ ZIGGY STARDUST
Appartenance : Abri - Explorateur
Affectation : Leurre
Arme : Fusil à levier
Carnet de bord :
☼ Prez' ╰☆╮ Liens ☽
Suivi ϟ Acti

Force (1) ~ Perception (3) ~ Endurance (4) ~ Charisme (5)
Intelligence (6) ~ Agilité (8) ~ Chance (2)



Ra On
Rayon de Soleil filtrant à travers les nuages, de la chaleur de son sourire elle resplendit. Impétueuse et victorieuse, elle respire la vie à plein poumons. Enfermée, sa gorge s'assèche d'un désir de liberté. Princesse intrépide, elle défie fièrement le danger. Jolie effrontée qui sous son nom de naissance a hérité de la grâce de la Joie.


Yeonwoo
Clarté lunaire, caresse apaisante, du bout de ses doigts elle confère la douceur. Aimante, elle défend et protège ceux qui lui sont chers. Son esprit se déchire à la vue des conflits entre tous ceux auxquels elle tient. Insaisissable orpheline, elle est l'enfant de tous et de personne. File au gré du vent en quête d'un amour éperdu. Clair de lune dessiné par les nuages sous la bénédiction d'une pluie scintillante.




Elle est le soleil qui réchauffe,
l’orage qui gronde, l’étoile qui scintille,
la lune qui éclaire dans l’obscurité.





ϟ HUN ✭



I’ve never forgotten about you even for a single day
In this life, next life
Even if I can meet you I tear up because of you
Even if the sad fate’s shadow covers me
I can’t get rid of myself who loved you ♫




I miss you, I miss you so much, I can’t ever forget you
My tears, my heart is calling you
I love you, I love you so much, I can’t ever let you go
I’m lost behind you
So I’m only crying My Love ♫




My One and Only You
If only you can see
my frozen heart someday
Like a miracle, like a dream
I hope you will be there,
when I dreamed of you
Eventually, in the end,
I hope we will become each other's desperate wish




I Believe ღ



Explorateur Unité D • leurre
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Mer 25 Oct - 17:16
Epilogue: le repos du guerrier
Essayais-je de décharger mon coeur en demandant leur pardon ? Je l’ignorais mais ce fut ce que mon instinct me dicta. Dans un premier temps, car par la suite, j’éprouvais un tout autre sentiment. Les mots de Yorell commencèrent par cingler à mes oreilles. Mes muscles se raidirent, mon dos se crispa sous la main bienveillante de Myung Ki à laquelle je me dérobais à me relevant aussi prestement que maladroitement, en appui sur une seule jambe. « Non ! » Je puisais dans toute la force qu’il restait à mes poumons encrassés par la fumée, me dressant en barrière de première ligne entre les MR et Yorell qui n’avait rien trouvé de plus opportun de jouer la provocation. Je tournais la tête dans sa direction, le dardant du regard. « Ne dis pas ça ! » Je pouvais me douter de sa souffrance, et d’un ton ferme réprobateur j’aspirais autant à le convaincre que les membres du clan opposé vers lesquels, je me tournais derechef.« Yorell, ne l’as pas tué ! Hyunki était condamné, il n’a fait qu’abréger son agonie ! On ne peut lui reprocher de lui avoir épargné le calvaire d’une telle souffrance que celle d’être sur le point de mourir ! » Le déclic du revirement se fit alors en moi quand je compris la tournure improbable de la situation. Du statut de victimes, nous nous sentions à présent dans la peau des coupables à devoir nous justifier. Etait-ce censé ? Maintenant que nous étions enfin libérés, devrions-nous baisser les yeux ou accepter les sentences de la sorte. « Eh puis, m*rde ! Pourquoi nous regardez-vous de la sorte ? Sommes-nous fautifs ? Oui, nous avons commis l’erreur d’être capturés et nous en avons largement payés le prix ! Savez-vous quel enfer nous avons vécu là-bas ? Trois explorateurs y sont restés aussi ! » De mon bras tremblant, je désignais la direction d’où nous provenions marquée par l’ombre de la fumée.  « Oui, Hyun Ki est mort, il n’est pas le seul ! Son corps est resté là-bas, au milieu de ce qui demain ne sera plus qu’un tas de cendres contenant des dizaines, peut-être des centaines de corps calcinés ! Il est resté là-bas car voyez-nous, nous avions déjà nos propres carcasses à extraire de ce brasier. » Nous aurions pu redouté des regards de pitié, répugnés, mais tout ce dont nous semblions gratifié s’avérait de la haine et des accusations. Etait-ce la faiblesse de mes nerfs éreintés qui me rendait aussi à fleur de peau ? En tout cas, telle était mon interprétation de la lueur dans leurs yeux. « Vous voulez vraiment savoir pourquoi il est mort ? Parce qu’il a perdu ! Il a perdu à une putain de roulette russe ! Ça aurait pu être n’importe lequel d’entre nous ! Y a rien à chercher à comprendre, y aucune justice ! Mais ne nous regardez pas comme si nous avions à porter toute la culpabilité, putain ! Vous n’aviez qu’à arriver plus tôt et peut-être que ça ne serait pas arrivé ! Ou peut-être que vous y seriez resté vous aussi ! Qu’est-ce que vous avez foutu pendant toutes ces semaines, hein ? Vous êtes au moins aussi responsable, donc n’accablez aucun d’entre nous ! S’il y a un coupable, c’est ce type fou qui a tiré la balle condamnant toutes ses chances de survie sans le tuer sur le coup ! » Ma colère m’avait dérobé mes dernières forces. Prise d’un vertige, je vacillais, me rattrapant sur Myung Ki. Cependant, je n’en avais pas tout à fait fini. Je devais tenir encore un peu. Je pris le bras du garde pour le passer autour de ma taille afin qu’il me soutienne dans ma dernière démarche, m’amenant au devant de la femme parmi les MR : « Pardon… Il a demandé de délivrer un message pour une certaine Lilith… » Je devais faire semblant d’ignorer connaitre son identité. Je m’excusais aussi pour la virulence de mes mots face à son coeur en deuil mais nous avions nous-même tous tant souffert. Je pris ses mains dans les miennes. « Il veut qu’elle sache qu’il l’aimait… et qu’elle ne doit pas pleurer car les larmes la rendent laide. » Timide sourire comme l’ultime que j’avais adressé au mourant pour l’accompagner de l’autre côté, mes doigts se relâchèrent. Mes dernières forces cette fois-ci épuisée, je m’effondrais contre Myung Ki. Seul, un murmure final franchit mes lèvres.« Ne pourrions-nous pas tous rentrer, maintenant ? Tous ensemble… » Je sombrais dans le néant.


Spoiler:
 


 You're the Fire
I was looking at the silent sky That reflects on the red-stained window Then like a habit, I called out to you There’s no answer, I can’t see you You whispered to me that you’d protect me I believed you But without a single goodbye Without anything remaining, you got so far away
I FEEL SO ALONE...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : PBG
Messages : 228
Points : 294
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 28
Crédits : Suture
Multicomptes : Cha Dong Ho
Appartenance : Les Veilleurs
Affectation : Chasseur
Arme : Pistolet de l'abris
Carnet de bord :

He's the only one I can see walking on the stars

fiche-liens-suivi-rps-prédefs

Compétences:
Agilité (7) - Perception (5) - Intelligence (5) - Endurance (5) - Charisme (4) - Chance (4) - Force (2)


As my sister, as my daughter, she's my precious jewel

Les Veilleurs • chasseur
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Jeu 26 Oct - 13:03
Epilogue: le repos du guerrier
Tout était passé trop vite. Incapable de faire entendre sa voix, Soo Hyun avait suivi ses camarades durant toute la traversée de l'Enfer. Il crachait du sang, sa gorge abimée totalement maltraitée par les fumées ardentes. Il n'avait objecté à aucun choix, suivant simplement comme s'il était l'ombre des autres. Il voulait simplement respirer et mourir au moment où il vit ce fou rire et mettre à mort le membre de la Main Rouge qui les accompagnait. Mais d'un autre côté, égoïstement, il fut bien heureux du choix de la roulette russe... Même s'il n'était pas certain de pouvoir vivre avec ça. Entre temps, un môme avait décidé de leur coller aux basques – du moins, c'est ainsi qu'il interprétait la situation parce que si ça n'avait tenu qu'à lui, s'il s'était laissé le choix de choisir, Soo Hyun l'aurait laissé crever avec les autres.

Ils avaient trouvé une voiture, et pendant tout le trajet, Soo Hyun du continuer de se couvrir le visage pour éviter que les grains de sable ne s'infiltrent dans ses narines puis sa gorge – il lançait parfois un regard inquiet sur Yoonhee, mais elle semblait se porter mieux que lui. L'essence lâchait mais pas la batterie. Et ce fut quand la nuit était bien tombée qu'une troupe d'hommes tombèrent sur eux. D'amour effrayé qu'il s'agisse de leurs tortionnaires, Soo Hyun fut rassuré en voyant Myung Ki à la tête du groupe. Néanmoins, ce sentiment presque joyeux s'estompa bien vite en voyant Ren. Son regard se planta dans le sien un léger instant, pas un regard faible non, aujourd'hui il ne voulait pas s'excuser, pas se rabaisser, il voulait juste respirer, encore une fois. Il s'expliquerait auprès de Ren plus tard, quand celui-ci serait enclin à la conversation, chose peu aisée à obtenir. Néanmoins, il ne put s'empêcher de froncer les sourcils et de dévisager Yorell lorsque ce dernier insulta le membre de la main rouge.

Yeonwoo hurlait – et le Veilleur pensa qu'elle avait bien raison. Comment pouvaient-on autant assaillir de questions des personnes venant de sortir de l'enfer, qu'on les laisse se reposer ! Soo Hyun soupira, trop fatigué, il décida de s'asseoir à même le sol contre la voiture, ses paupières tombèrent, lourdes comme du plomb, il lui fallait dormir... Puis il ne servait à rien ici, il ne pouvait plus parler...





Hey, I just want to tell you — You're my fantasy.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Keishiki
Messages : 1598
Points : 820
Date d'inscription : 01/06/2017
Crédits : ©truc bb
Multicomptes : Hwang Ahreum l'espionne sexy des Insurgés
Appartenance : La Main Rouge
Affectation : Le pire chef d'unité de l'histoire ! son rôle consiste superviser toutes les sorties, c'est lui qui sélectionne les groupes pour les explorations et qui en profite pour en diriger certaines
Arme : Lance-missile & Lance-flamme
Carnet de bord :


Don't get too close it dark inside, it's where my demons hide.
FicheLiensRPSuivi


Force (6)Perception (4) ✘ Endurance (6) ✘ Charisme (7) ✘ Intelligence (6)Agilité (4) ✘ Chance (2)



I want to hate you and yet, why can't I get you out of my mind ?



Don't think I've forget about you I will never bro




u.c




Sorry for being such à jerk to you





Localisation : Dans son lit, dans son bureau ou encore en train de vagabonder dans les terres désolées avec ses équipes. Il peut aussi se trouver dans une certaine tanière mais ca personne n'est au courant
La Main Rouge • chef d'unité d'exploration
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Jeu 26 Oct - 15:34
Épilogue: le repos du guerrier

Il n'avait pas le temps de les à pitoyer, ni même l'envie de le faire. Ren était ce genre de personne, le genre froide qui ne montrait pas une once d'émotions ou de compassion dans ce genre de moments. Surtout pas pour de parfait inconnus ou des effronté dans le genre de ce mec qui avait jugé bon de le provoquer. Un petit sourire sadique apparaissait au coin des lèvres de Ren. Il avait assez encaisser niveau manque respect sans broncher pendant tout ce temps pour le bien de l'enquête mais cette dernière terminée il n'avait plus besoin de le faire. Ses limites étaient déjà largement atteintes. Ajoutez à cela son humeur massacrante, le jeune homme venait de commettre une sacrée erreur. Alors qu'il se voyait déjà lui coller avec toute l'affection du monde son pied dans la gueule pour lui montrer à quel point la vie méritait encore d'être vécue, il fut arrêté dans son geste par la gamine qui se mis en travers de sa route. Il écouta son long discours, ne prêtant attention qu'aux informations qu'il jugeait utile concernant les circonstances de la mort de Hyun Ki et leur ennemi encore inconnu. Le reste, sur sa froideur et sa responsabilité là dedans il s'en foutait mais  royalement. Si elle espérait obtenir de la sympathie ou de la compassion après son discours interminable elle s'était trompé de personne. Elle n'avait le droit qu'à ce visage toujours impassible et ce regard froid et perçant. Il la laissait annoncer les dernières paroles de Hyun Ki pour Lilith en silence avant de la voir tomber dans les vapes. Il regarda l'état des disparus à présent retrouvé, ils commencaient déjà tous à s'endormir. Il ne pouvait pas encore les laisser rejoindre les bras de Morphee, trop de questions restait sans réponses. Comprenant qu'il n'allait pas pouvoir obtenir beaucoup d'eux et que le temps semblait compter il se baissa au niveau du gamin qui avait jugé bon de l'insulter plus tôt pour lui dire calmement " Tu vois connard, on a déjà perdu un élément aujourd'hui, alors oui la sécurité de notre clan face à cet ennemi dont on ne connaît pas les attentions est prioritaire sur tout le reste. Pense de moi ce que veux je m'en branle. Par contre si t'es malin" il lui fit un petit sourire bien faux avant de se relever pour s'adresser à tout le monde "enfin si vous êtes malin et ne souhaitez pas qu'il y ait d'autres cas similaires aux vôtres ou celui de Hyun Ki, donnez nous des infos sur eux tant qu'elles sont encore fraîches pour que l'on ait au moins une petite idée de ce que l'on doit combattre." Il était essentiel d'obtenir des infos ou des détails qui pourraient être oublié par la suite à cause des traumatisme et chocs en tout genre. L'instant était crucial et leur état n'allait pas le faire reculer. Il ne prenait jamais de pincettes c'était bien connu. Non,  il ne souhaitait pas les ménager ou les materner, il n'avait pas le temps pour ça alors que le clan avait déjà perdu l'un des leur par leur mains. Il se décida à enfin poser la question qui lui trottait dans la tête depuis le discours de la gamine "Cet incendie dont elle a parlé, il a été réalisé par ce cinglé qui a tué Hyun Ki pour effacer toutes traces de son passage et nous échapper ou c'était une attaque extérieure selon vous ?" Ren avait besoin de le savoir. Savoir si l'ennemi avait effacé toutes ses traces pour se volatiliser dans la nature  et frapper à nouveau quand leur garde serait baissé ou si une attaque ennemi avait eut lieu ajoutant un nouveau mystère sur cet échiquier si mystérieux et compliqué.


Spoiler:
 


I am finally alone facing my démons. I am slowly losing myself. Disappearing into the suffocating and deep darkness of madness . Sadness and revenge is all my sick mind has left —
THE SWEET MADNESS ☽


My family is better than yours  ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : tragie
Messages : 108
Points : 178
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 22
Crédits : ava: suture ; signa: beerus
Multicomptes : im jae na
Appartenance : abri 826
Affectation : unité e - espion
Arme : arc
Carnet de bord :





Localisation : abri, en quarantaine
Admin • we rule the world
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Jeu 26 Oct - 17:01
Epilogue: le repos du guerrier
J'ai attisé les braises d'un feu pourtant si calme. Mais lorsqu'on me connait, on sait très bien que je suis du genre à dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Une vraie plaie pour quiconque m'accompagnant. J'aime provoquer ceux qui le méritent, comme cet homme aux cheveux d'ébène et la haine au bord de ses babines. Tel un animal ne faisant qu'aboyer, il ne sort que de la merde de ses dents. Ironie du sort, je suis celui qui ressemble le plus à un animal. Sale, puant, quasi nu. Mais je m'en fous. Je m'en fous, car j'ai beaucoup plus de prestige que ce type qui crâne devant plus fort que lui. La Main Rouge, ils sont tous les mêmes. Une fierté mal placée, une importance unique pour les gens de leur propre clan. De putain d'égoïstes. Je le regarde de travers, ma salive me brûle tant j'ai envie de rétorquer. Mais les mots stridents de Yeonwoo percent mes tympans. Oui, je n'ai fait qu'achever Hyun Ki. Je n'ai fait que lui offrir le repos éternel. Mais je l'ai tué, Yeonwoo. Je l'ai tué, et ça tu n'aurais jamais pu le supporter. Alors elle se conforte dans de l'espoir, de l'optimisme, tandis que mon esprit s'enfonce davantage dans les ténèbres de mes actes. Trop tard. La haine que j'éprouve autant envers l'homme dressé devant moi que celui que je suis ne fait que grandir. Tu vois connard, ton ignorance te rend carrément petit. Si petit que je pourrai te placer une balle entre les deux yeux, comme j'ai fait avec Hyun Ki. Le brasier s'intensifie, la colère aveugle des pensées sensées être fatiguées et mélancoliques. Je veux me battre. Je veux lui coudre la bouche pour que plus une seule connerie ne s'échappe de ses lèvres sèches et aggravées par le temps. Et en plus de ça, il croit que nous allons coopérer ? Nous demander des informations, si ce n'est que pour rassasier sa fierté blessée par la perte d'un des siens. Mon corps pivote tout seul. Faible, couvert de bleus et de suintures, rachitique. Je pue. Mais je m'en fous. Je dépasse aisément, en une fraction de secondes, le corps plus important de Myung Ki. J'attrape violemment le col du haut de cet homme qui anime ma colère et ma haine, cette putain d'injustice dont nous sommes tous victimes. Je le repousse de plusieurs pas, les yeux grands ouverts et les dents encore plus serrées que par le passé. Je froisse son vêtement, je secoue son buste plus pour secouer son ego démesuré. « Hyun Ki, Hyun Ki, Hyun Ki ! Tu n'as que son PUTAIN de nom à la bouche, MERDE !! Tu ne vois pas qu'on a frôlé la mort ?! Qu'on a vécu des choses que TOI tu ne serais pas capable de supporter ?! Laisse-nous respirer et débrouille-toi tout seul !! »




☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : badlands
Messages : 123
Points : 111
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 28
Crédits : ta mère
Multicomptes : Seo Kyung Hong
Appartenance : l'ordre des insurgés
Affectation : héritier du clan sisi
L'Ordre des Insurgés • leader
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier Ven 27 Oct - 18:20
Épilogue: le repos du guerrier

Tout le monde était à bout de force, énervé, agacé ou trop faible pour ressentir quoi que ce soit. Les membres de la Main Rouge, face à l'absence de réponse décidèrent de rentrer à leur base pour se reposer et informer l'état de Cho Hyun Ki. On pouvait l'aimer ou s'en foutre, il n'en demeurait pas moins le maître d'armes, de ce fait, la formation des plus jeunes serait arrêté le temps de lui trouver un successeur. Choi Lilith, anéantie par sa disparition, décida de trouver des volontaires afin de l'aider à ramener le corps pour l'enterrer. C'était également un bon moyen de trouver des réponses, des indices, s'il restait quelque chose des cendres.

Du côté des Veilleurs et de l'Abri, ils attendirent de retrouver des forces pour aider les disparus. De retour face aux portes monumentales, ils se séparèrent. Ce n'est bien que plus tard que les disparus manifestèrent les mêmes symptômes que l'enfant que Park Yeonwoo avait sauvé des flammes. L'alliance Veilleurs/Abri permit d'identifier le mal qui rongeait l'enfant et tous ceux qui l'approchaient dont Park Yeonwoo, Kim Myung Ki, Kim Lia ainsi que leurs proches. Une quarantaine fut mise en place. Ce n'est qu'après plusieurs jours qu'ils découvrirent qu'il s'agissait du choléra.

Plusieurs jours avaient passé et l'enfant enfin rétabli put être interrogé. C'est alors que les membres de l'Abri apprirent que le groupe qui avait retenu prisonnier et fait voir l'enfer à leurs membres se faisait appeler l'Ordre des Insurgés. Ce clan était dirigé par une famille, la famille Pyo et que celui qui avait joué à la roulette russe n'était autre que le premier fils du clan, Pyo Sung Il dit le Capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Épilogue: le repos du guerrier
Revenir en haut Aller en bas
Épilogue: le repos du guerrier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le repos du guerrier [Pv : KB 2, Faust/Métal 2, Genesecte 2]
» Cosplays Phoenix Wright
» Homme-lézard vs guerrier du chaos
» Pandawa multi : pano Dragoeuf et hache du guerrier Zoth
» Guerrier magicien ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands :: Suwon :: Zone Ouest :: Désert-
Sauter vers: