Partagez | 
 

 Leave me alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
La Main Rouge • chef d'unité d'exploration

En savoir plus

MessageSujet: Leave me alone   Dim 4 Juin - 22:13



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren

Il était là avachis, de bon matin, sur l’une des tables se trouvant au fond du réfectoire du QG de la Main Rouge, seul, comme à son habitude. Beaucoup était étonné de le voir déjà debout, lui si connu pour ne pas sortir du lit avant que l’on l’en force. Exténué, après une journée épuisante et une nuit dès plus difficile. Il n’était définitivement pas d’humeur ce matin. Déjà que ces derniers n’étaient pas sa tasse de thé habituellement, ajoutez à cela un mal de crâne qui refusait de passer et vous obtenez un Ren complètement ronchon qui ne valait mieux pas approcher pour le moment. Il faut dire que ça nuit avait été particulièrement éprouvante. Ces foutus cauchemars avaient repointé le bout de leur nez. Depuis pas mal d’années maintenant, il était sujet à des cauchemars ou plutôt à des souvenirs qui revenaient le hanter dès l’instant où il commençait à les oublier. Tel un supplice éternel digne des pires mythes sur l’enfer grec, il revoyait sans cesse son grand-père disparaître sous les traits d’une goule pour ensuite l’attaquer. À chaque fois, il revenait à ses quatorze ans et revivait les pires moments de sa vie. Il se sentait à nouveau si impuissant et revivait sans cesse la scène où il poignardait et défigurait ce visage qui avait été la source de son bonheur pendant tant d’années. Autant vous dire, ces derniers jours rien que l’idée de dormir lui nouait l’estomac, alors il faisait des insomnies. Comme à son habitude, il ne laissait rien transparaître et agissait normalement, personne n’était capable de déceler quoi que soit et il y veillait. Seulement, ce matin son corps réclamait un peu de sommeil et les maux de tête avaient été son meilleur moyen pour le lui faire comprendre. Il s’était donc installé à cette table loin de tout brouhaha , la tête posée entre ses bras, les yeux clos. Il ne souhaitait plus luter et voulait simplement que cette douleur se dissipe naturellement pour enfin le laisser en paix.
Alors qu’il poussait un énième soupir agacé et décidait de se lever pour prendre un peu l’air pour éventuellement accélérer son processus de guérison une chose non identifiée lui fonça dessus sans signe avant garde. Cette chose se logea violemment sur son dos, ce qui faillit le faire basculer en avant pour se prendre un face-palm légendaire. Fort heureusement pour eux d’eux, les réflexes et les muscles saillants de Ren ne lui avait pas fait faux bon malgré la douleur qui martelait un peu plus son crane. Il se redressa lentement en s’appuyant sur la table non sans grimacer, avant de mettre un petit coup d’épaule à ce koala non désiré. « Tu crois faire quoi-là au juste Yeon Ah ? ». Le  ton froid et le visage crispé, son regard noir croisa celui de son nouveau sac à dos « Descend de là vite fait avant que je te jette par terre » Non il n’était vraiment pas d’humeur à jouer là et Yeon Ah n’allait certainement pas aider ses maux de tête vus comment elle est bruyante et relou à ses  yeux.



© Pando

_________________
I am finally alone facing my démons. I am slowly losing myself. Disappearing into the suffocating and deep darkness of madness . Sadness and revenge is all my sick mind has left —
THE SWEET MADNESS ☽


My family is better than yours  ♥:
 


Dernière édition par Choi Ren le Jeu 8 Juin - 18:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • infirmière de terrain

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Mer 7 Juin - 18:52



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren


Ce matin était une journée comme les autres. Tu t'étais réveillée de bonne humeur. La première personne que tu avais vu était ton grand-frère et son sourire radieux. Un sourire qui avait le dont de charger à fond tes batteries de la journée. Après plusieurs mots échangés, tu l'avais laissé partir s'occuper de cette nouvelle arme sur laquelle il bossait. Toi, tes pas te menèrent jusqu'à la chambre de ton cher ami Ren ou plus l'ours grognon. Un ours que tu aimais voir en rage le matin, déjà prêt à envoyer le premier truc sous la main à envoyer à quiconque qui avançait dans son espace personnel. Un plaisir que malheureusement aujourd'hui tu ne pus assouvir, car une fois arrivée là où il avait l'habitude de dormir, il ne s'y trouvait pas. « Bizarre... » Quelqu'un était-il passé avant toi l'emmerder ce matin ? Il faut dire le réveil de Ren était une attraction populaire que beaucoup d'autres membres du clan aimait faire.

Ton sourire se transforma en moue. Dommage, tu ne le verrais peut-être pas aujourd'hui. C'est donc les mains dans les poches que tu te dirigeas vers le secteur infirmerie du QG pour aller préparer ton sac d'avance pour plus tard quand tu allais sortir avec ton équipe. Une fois celui-ci opérationnelle, tu te dirigeas vers le réfectoire pour prendre ton petit-déjeuné. Avançant tranquillement, tes yeux se posèrent sur cette silhouette de dos que tu reconnaissais si bien. Large sourire aux lèvres, sortant les mains de tes poches, tu marchas dans sa direction. Puis tu courras et tu lui sautas sur les dos, t'agrippant tel un koala sur une branche. « Coucou mon petit Ren. » dis-tu joyeusement alors que sa réaction fût immédiate. « Tsss... J'étais déçue de voir que tu étais déjà levée ce matin et que je n'ai pas eu le plaisir de le faire. » Oui, tu ignorais totalement sa menace, mais malheureusement pour toi il la mit à exécution, car en quelques secondes tu te retrouvas le cul par terre. Lâchant un petit cri de douleur tout en te frottant le bas de ton dos, tu le regardas en fronçant les sourcils. « Ça ne va pas ?! J'aurai pu réellement me faire mal. » Comme si tu étais une branche fragile.

Tu te levas pour te mettre face à lui pour l'engueuler à nouveau, mais tu t'arrêtas dans ta lancée en voyant son visage. « Ça ne va pas Ren ? » Presque automatiquement, tu portas ta main sur son front sans lui demander la permission. « Tu sembles avoir un tout petit peu de fièvre. Tu as mal quelque part ? » Voir Ren mal t'inquiétait, car tu n'avais pas l'habitude de le voir ainsi. Sauf quand il passait entre tes mains, mais c'était pour des petites blessures que tu aimais panser sans délicatesse. Les sourcils froncés, tu attrapas son poignet. « Viens avec moi. » Il était hors de questions qu'ils restent comme ça.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • chef d'unité d'exploration

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Jeu 8 Juin - 18:56



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren


Pourquoi de toutes les personnes du QG, il fallait qu’elle jette toujours son dévolu sur lui ? Elle ne pouvait pas emmerder d’autres gars sérieux ? Non. C’était demander l’impossible visiblement, à croire que l’emmerder était son passe-temps favori. Seulement, aujourd’hui n’était pas le jour, vraiment pas. Alors qu’elle le saluait toujours accrochée sur son dos le plus naturellement du monde, comme à son habitude et ignorait complètement ses menaces, il lui fit rapidement comprendre qu’il n’était pas d’humeur à jouer. Elle risquait de vite déchanter. Il attrapa ses chevilles, les envoya en arrière ce qui fit tomber sa squatteuse au sol sans qu’elle n’eût le temps de réaliser quoi que ce soit. Elle lâcha un petit cri de douleur qui provoqua un petit sourire satisfait sur le visage de son bourreau qui la regardait à présent à ses pieds, l’air victorieux. Sa victime commença à se plaindre, mais Ren n’allait pas s’excuser pour autant.Bien au contraire, il bailla aux corneilles avant de regarder ses ongles de manière nonchalante pour montrer le peu d’intérêt qu’il accordait à ses paroles, avant d’ajouter une fois qu’elle avait terminé son speech « C’est bon t’as fini ta  comédie de fille fragile ? Car t'as zéro crédibilité, je te ferais dire.»  Il la toisa avant d’ajouter sur un ton moqueur en lui tapotant la tête, comme s’il s’adresser à une gamine de quatre ans « La prochaine fois obéit sagement comme une gentille fille et tu n’auras pas de bobos, allez salut. ». Malgré les maux de tête, sa langue de bois légendaire semblait toujours bien fonctionnelle. Aors qu’il s’apprêtait à quitter la pièce pour s’éloigner le plus possible de cette source de bruit infernale qu’était Yeon Ah, elle n’allait visiblement pas le laisser faire. Il soupira alors qu’elle se plaçait sur son chemin pour sans doute l’engueuler un peu plus. Une chose dont il se passerait volontiers pour le coup, bien trop faible moralement et physiquement pour s’engager dans une engueulade qui allait être probablement interminable vu les deux spécimens. Mais bizarrement, les plaintes de Yeon Ah ne vinrent pas, elle lui demanda si ça allait. Alors, qu’il allait lâcher un « ça va » froid, histoire d’être qu’elle le laisse enfin tranquille, elle porta sa main à son front  sans lui demander son avis. Et merde, il fallait que son corps le trahisse maintenant. Les maux de tête ne suffisaient pas, il fallait qu’il ait de la fièvre ! Agacé, il repoussa sa main « Ca va je te dis. Laisse-moi. ». S’il y a bien une chose que Ren déteste plus que tout, c’est de montrer ses faiblesses à qui que ce soit. C’était un chef d’unité de la Main Rouge avec une réputation et une image à maintenir. Il était fort et tout le monde le savait. Il était hors de question que cela change. Il tentait donc de partir à nouveau, mais Yeon Ah n’allait visiblement pas le laisser faire ce qu’il voulait. Elle attrapa son poignet et l’entraîna vers l’infirmerie sous les plaintes d’un Ren pas coopératif du tout qui se laissait plus traîner qu’autre chose. Elle le poussa sur un lit, alors qu’il poussa un long soupir assis à son bord. Exténué et les nerfs à vif à cause de la douleur, il lui jeta un regard blasé avant de lui lui dire d’une voix  froide « T’as pas Dong Ho à masser ou je ne sais pas, un autre mec à torturer ? »  il prit ferma les yeux et respira avant d’ajouter très sérieux « Vraiment, je veux rester seul. Alors, ne me saoule pas et laisse-moi partir, car, j’ai pas beaucoup de patience apparemment aujourd’hui ». Oui, il rejetait son aide tel un vrai connard, mais il n’avait pas la force de subir un interrogatoire sur le pourquoi de son état et ne voulait pas attirer une once de sympathie par rapport à son passé et ses cauchemars, dont il resterait à jamais le seul à en connaître les images.


© Pando

_________________
I am finally alone facing my démons. I am slowly losing myself. Disappearing into the suffocating and deep darkness of madness . Sadness and revenge is all my sick mind has left —
THE SWEET MADNESS ☽


My family is better than yours  ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • infirmière de terrain

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Sam 10 Juin - 22:22



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren

Comme toujours l'amabilité de Ren était légendaire. Certes tu n'étais pas une fille fragile, du moins plus depuis des belles années, mais tu avais eu quand même tout de même mal... Même si la douleur n'était qu'éphémère. D'ailleurs cette dernière s'envola rapidement, une fois que tu te redressas sur tes deux jambes. Prête à l'engueuler à nouveau tu te ravisas en voyant son visage. Quelque chose clochait et tu le voyais. T'attendant à ce que sa réponse ne soit pas sincère, tu pris l'initiative de poser ta main sur son front tout en contrôlant ta propre température, en te touchant ton front. Ta peau semblait un peu plus froide sûrement avait-il un peu de fièvre. Tes sourcils se froncèrent et tu ne lui donnas pas le choix de te suivre. Arrivé à l'infirmerie, tu le poussas sur un lit, en fermant derrière toi, connaissant bien le caractère fier de cet ours râleur. « Arrête un peu de râler, sinon je t'injecte un calmant. » Dis-tu en posant une des rares aiguilles de calmant qui te restait dans son champ de vision. Rares et précieuses, mais si tu n'avais pas le choix, tu comptais bien sacrifier l'une d'entre elles.

Prenant ce dont tu avais besoin, le posant à côté du lit sur la petite table, avant de commencer tu voulais savoir s'il avait mal quelque part précisément. « Moi non plus je n'ai pas de patience avec les malades têtus comme des mules, mais si tu crois que je vais te laisser partir comme ça, tu te fous le doigt où je pense. »  S'il voulait se montrer dur et froid, toi aussi tu pouvais l'être, en plus d'être casse couille et vulgaire. « Maintenant, tu arrêtes de faire ton adolescent en pleine crise. Si tu veux que je te foute la paix, laisse-moi te soigner sagement. » C'était aussi simple que ça. Plus il s'entêterait à refuser que tu le soignes, plus tu le garderais à l'infirmerie que ça lui plaise ou non. « Tant que tu refuseras mon aide, je ne te lâcherais pas. Allez ! Dit moi où tu as mal ? À la tête ?  » demandas-tu en restant devant lui et calculant sa température à l'aide d'un des rares thermomètre à infra-rouge encore en fonction. Visant le crâne de Ren, tu attendis que l'analyse se fasse et que celui-ci te donne la température. « 37,9... Bon ce n'est pas grand chose. » On ne pouvait même pas appeler ça de la fièvre et cela te soulagea. Tu n'aimais pas quand l'une des personnes que tu connaissais et appréciais était malade. Oui tu appréciais Ren, même si celui-ci ne semblait pas le savoir et que tu ne le montrais pas forcément aussi. Enfin si, mais il fallait comprendre que si tu emmerdais une personne c'est que tu tenais un tant soit peu à cette personne.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • chef d'unité d'exploration

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Mar 13 Juin - 20:54



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren


Qu’est-ce qui était si difficile à comprendre dans l’expression « laisse-moi tranquille » ? Quand cette requête était faite, toute personne normalement constituée obéirait tout de suite à Ren. Beaucoup savent que trop bien à quel point le faire chier peut coûter cher. Mais, Yeon Ah n’était pas normale visiblement. Ce n’était même pas une chose si étonnante que ça quand il y réfléchissait bien. Cette fille n’avait aucune conscience du danger, il suffisait de voir comment elle traitait tous ses supérieurs mis à part le boss qu’elle suivait sans arrêt du regard tel un petit chiot remuant la queue. Ren était très observateur et Yeon Ah n’échappait pas à la règle comme vous pouvez le voir, il l’observait comme tous les autres.  En même temps, tout le clan devait être au courant de la relation spéciale qu’elle entretient avec le leader de la Main Rouge vu la discrétion avec laquelle elle le dévore du regard à chaque réunion. « Ne jamais prendre Yeon Ah  pour une infiltration. » voilà ce qu’il avait noté au vu du visage bien trop expressif de son bourreau. Et visiblement il allait pouvoir rajouter une nouvelle mention ce matin vu comment les choses partaient « Relou, qui ne sait pas obéir à un ordre. ». Non il n’était pas du tout un connard et ne faisait pas du tout preuve de mauvaise foi alors, qu’elle faisait simplement son job. À présent le cul posé sur un des lits de l’infirmerie et alors qu’il lui avait demandé de lui foutre la paix, elle avait refusé et l’avait menacé de lui injecter un calmant s’il continuait. Rappelez-lui de demander un jour au boss ce qui lui trouve, car la il comprend de moins en moins. Agacé et à demi amusé par ses paroles, il décida de la provoquer un peu « Il n’y a que comme ça que tu arrives à te faire obéir ? Tu me déçois. ». Déjà que pas souffrant il pouvait se montrer con, avec des maux de tête il l’était encore plus apparemment.

Toujours assis sur le lit, il lui avait fait comprendre qu’il n’allait pas être très coopératif pour deux sous et lui avait dit qu’il préférait de loin rester seul. Mais, Yeon Ah, ne comptait pas le laisser faire. Il ne put s’empêche de pousser un petit rire alors qu’elle le qualifia d’adolescent en pleine crise, un sourire malicieux apparu sur ses lèvres alors qu’il lui dit le plus naturellement du monde « C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Je ne veux pas entendre ça de la part de l’ado qui est en émoi à chaque fois que le boss traverse son champ de vision. » sa répartie légendaire ne l’avait pas non plus quitté visiblement. Comprenant que Yeon Ah allait le saouler jusqu’au bout il céda, bien trop crevé pour poursuivre une bataille qui allait durer des heures. Il se frotta les cheveux et lui dit simplement « Je vais prendre une boite d’aspirine dans le placard, ça devrait faire l’affaire jusqu’à la prochaine fois. », il répondait indirectement à sa question, mais au moins il répondait, c’était déjà un bon début. Elle prit rapidement sa température et lui annonça qu’il n’avait pas de fièvre. Il se redressa, la regarda avant d’ajouter « Tu vois je vais très bien. Donc merci et au revoir. » Il espérait pouvoir enfin s’enfuir loin d’elle. Mais il risquait de se retrouver encore le cul coincé sur ce foutu lit, il le sentait au plus profond de son être.


© Pando

_________________
I am finally alone facing my démons. I am slowly losing myself. Disappearing into the suffocating and deep darkness of madness . Sadness and revenge is all my sick mind has left —
THE SWEET MADNESS ☽


My family is better than yours  ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • infirmière de terrain

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Jeu 15 Juin - 15:08



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren

Ses piques, tu les ignorais. S'il croyait te faire perdre ton sang-froid, il pouvait aller se recoucher. Tu n'allais pas lui faire se plaisir, s'il voulait continuer à te chercher des poux, alors qu'il le fasse, mais toi tu comptais bien faire ton boulot, celui d'infirmière qu'il le veuille ou non. Tu le regardas déblatérer ses bêtises et tu fronças les sourcils lorsqu'il évoqua le boss. « Tu es jaloux ? Malheureusement je ne te regarderais jamais avec admiration. » Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire que tu étais en émoi quand tu voyais le chef ? Oui, tu étais admirative quand tu voyais votre leader et d'ailleurs tu ne cherchais pas spécialement à le cacher. Tout comme le fait que tu ne faisais pas que le masser, mais que tu couchais également avec lui... Toute façon quelles femmes de ce clan n'avaient pas eu la chance de visiter les draps du boss ? Très peu... Soit elles étaient lesbiennes ou bien insensibles au charme du nord-coréen.

« Tu ne prends rien du tout c'est moi qui te donne. » Tu n'aimais pas qu'on touche aux matériels et aux médicaments stockés à l'infirmerie. Seuls vous les infirmiers et les médecins avaient le droit de se servir sans besoin de l'avis d'un pair. « Tu as donc mal au crâne. » C'est ce que tu en déduisais d'après son évocation de l'aspirine. Prenant le thermomètre à infra-rouge dont tu emboîtas la batterie, tu visas à bonne distance le front du chef d'unité. Cela ne prit pas longtemps pour afficher sa température. « Tu partiras quand je l'aurai décidé. » dis-tu sèchement en déboîtant la batterie et rangeant le thermomètre. Il était hors de questions que tu laisses une personne malade se barrer sans prendre son traitement devant toi.

« Je ne te donnerais pas une boîte en entier. Je préfère avoir un œil sur toi et être sûre que tu prennes ton traitement. » Tu attrapas un verre en plastique que tu remplis d'eau avant d'y laisser tomber un cachet d'aspirine effervescent. Revenant avec le verre où la réaction de libération du dioxyde de carbone et la dissolution du comprimé se faisaient. Tu le tendis à Ren. « Tiens. Si tu as encore mal, tu reviens. Et tu as plutôt intérêt, laissez le mal passer n'est pas la meilleure solution surtout quand il s'agit de mal de crâne. » La douleur était éphémère comme celle que tu avais ressentis lorsqu'il t'avait jeté de son dos, mais elle pouvait tout de même persister dans certains cas ou bien faire des allers/retours. « Tu peux boire, le comprimé est bien dissout. Pense à remuer un peu. » Tu te retournas pour aller chercher autre chose dans le placard et tu reviens vers lui avec une petite bouteille de vitamines. « Boit ça aussi, ça te fera du bien. Tu sembles ne pas avoir d'énergie. » Assez dégueulasse, mais efficace. Toute façon les médicaments les plus horribles sont souvent les plus actifs.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • chef d'unité d'exploration

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Dim 18 Juin - 0:25



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren


Pourquoi se cachait-il toujours derrière cette froideur et ces piques incessants ? Était-ce vraiment le seul moyen de communication qu’il avait trouvé pour s’exprime lui, le gars le plus loquace de la Terre ? Où agissait-il comme un connard, car Yeon Ah était celle qui lui faisait face ? Non, pour le coup, qu’importe que ça soit Yeon Ah ou qui que ce soit d’autre, il aurait été pareil. Encore affaibli psychologiquement par ces cauchemars à répétition qui le privaient un peu plus chaque soir de sommeil, il n’était plus vraiment dans son assiette. Il voulait être seul, qu’on lui foute la paix.  Régler ses problèmes tout seul, une chose qu’il avait pris l’habitude de faire dès l’instant ou sa vie était passé du paradis presque utopique qu’était le bunker à cet enfer dans lequel il vivait à présent et dans lequel il avait appris à survivre et écraser les autres pour être le plus fort. Alors, qu’il avait répliqué à Yeon Ah qu’il refusait d’être traité d’ado en pleine crise par elle, l’ado en émoi devant leur boss, la réplique de cette dernière ne se fit pas attendre.  Jaloux ? Y avait-il une seule raison pour qu’il le soit. Il soupira , las de toutes ces conversations plus futiles les unes que les autres à ses yeux vu qu’il ne voulait qu’une chose : se casser loin de cette infirmerie et son infirmière un brin trop chiante à ses yeux. Il rigola avant d’ajouter avec sa tête de connard par excellence « Jaloux ? Non si tu le faisais ça me donnerait plus envie de vomir qu’autre chose » il dépassait les bornes et le savait, mais la douleur lacérante qui martelait son crane ne lui permettait pas de réfléchir avant d’ouvrir sa bouche.

Alors qu’il ressaisissait sa tête entre ses mains en poussant un petit grognement de douleur, il soupira alors que Yeon Ah lui annonça qu’elle allait le maintenir ici. Blasé de voir qu’il n’était même pas libre d’aller se chercher ne serait-ce qu’une boite d’aspirine dans la réserve et surtout de voir sa liberté de mouvement être restreinte par cette dernière, il répliqua d’un ton aussi sec que le sien « Sauf que je n’ai pas d’ordre à recevoir de toi. Le supérieur c’est moi je te rappelle. Donc si je veux me casser, je me casse. » Habituellement il ne pointait jamais sa place au sein du clan pour argumenter avec quelqu’un, trouvant cela peu trop facile et arbitraire, mais là il n’était définitivement pas dans son état normal et tout le monde pouvait le dire. Il était encore plus ingérable que d’habitude.

Pourquoi ne pouvait-elle pas juste simplement lui donner sa foutue boite comme toutes les autres infirmières ? Il ne voulait pas être suivi. Car cela reviendrait à devoir lui dire qu’il avait des insomnies et connaissant Yeon Ah elle allait chercher à savoir l’origine de ces dernières, une chose qu’il refusait de dévoiler à qui que ce soit à part Jo Hee qui ne comprenait que trop bien ses cauchemars, soufrant des mêmes que lui. Il n’écouta qu’à moitié ses paroles et se contenta d’attraper le verre avant de le boire cul sec « C’est bon satisfaite ? » lui demandait-il le ton assez froid. Alors qu’elle partait vers une armoire elle lui ramena une bouteille qui semblait bien dégueulasse, mais qui lui rendrait de l’énergie d’après elle. Il releva le regard vers elle « C’est pas ça que je veux, mais ma boite d’aspirine et tu le sais très bien. » Il avait beau avoir la tête en vrac, il n’en restait pas moins buté et n’allait à présent pas se casser sans celle-ci.


© Pando

_________________
I am finally alone facing my démons. I am slowly losing myself. Disappearing into the suffocating and deep darkness of madness . Sadness and revenge is all my sick mind has left —
THE SWEET MADNESS ☽


My family is better than yours  ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • infirmière de terrain

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Sam 24 Juin - 11:28



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren

Quelle mouche l'avait piqué ? Tu te le demandais bien. Peut-être un moustique radioactive qui avait activé la zone exécrable de son cerveau. Qu'est-ce que ça pouvait lui faire, la manière dont tu regardais le chef ? En aucun cas, cela influençait quoique ce soit dans sa vie à la Main Rouge. Oui, tu regardais votre boss avec admiration, peut-être même avec émoi comme il te le disait et alors ? Etait-il jaloux ? Bien évidemment, tu te doutais que non, car entre vous deux ce n'était rien de plus que de l'amitié... Certes assez vache et sans le moindre mot de sympathie l'un envers l'autre. En tout cas, poser cette question était une manière pour toi de répondre à sa provocation sans pour autant te laisser t'emporter impulsivement par l'agacement face à son comportement.

« Dans cette infirmerie, tu n'es le supérieur de personne ! Seul les médecins et les infirmiers ont autorités en ces lieux. » Et bien évidemment le chef, mais tu préféras ne pas le préciser pour ne pas lui tendre une nouvelle perche qu'il se fera très certainement une joie de prendre. Si en temps normal, le caractère du chef d'unité était déjà quelque chose, aujourd'hui il était vraiment plus que chiant. Un vrai gosse en pleine crise. S'il pensait t'avoir à l'usure, il se mettait le doigt dans l’œil. Il n'était pas le seul patient coriace auquel tu avais pu avoir affaire au cours de ta fonction d'infirmière au sein de la Main Rouge. Tu étais tenace et tu ne comptais définitivement pas céder la première même si ça devait prendre toute la journée. Tu pouvais te montrer très patiente pour certaine chose, mais il ne fallait pas trop abuser non plus. Tu n'avais pas un grand self contrôle, il était même plus bas que la moyenne.

Tu préparas son médicament et tu ne lui donnas qu'une fois le cachet d'aspirine dissout. Au vue de sa mine, il semblait être fatiguée. En tout cas c'est l'impression que tu avais en le regardant. Tournant les talons, tu retournas chercher dans le même placard une petite bouteille de vitamine. « C'est très bien, tu auras une sucette pour avoir obéi. » Revenant vers lui, tu lui tendis la petite bouteille. « Comme je te l'ai dit, je ne te la donnerai pas. Si tu as besoin d'aspirine, tu viendras à l'infirmerie. » Tu avais envie de garder un œil sur lui, mais pas seulement. Vos stocks n'étaient pas énormes et chaque cachet, chaque élément de soin devaient être utilisés avec réflexion. Ouvrant la bouteille pour lui faciliter la tâche, tu lui retendis celle-ci. « Allez arrête de faire l'enfant et boit, ça te fera du bien. Sinon je te le fais boire avec toute la délicatesse dont je peux faire preuve. » Soit celle d'une éléphante ou d'une guenon.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • chef d'unité d'exploration

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Dim 2 Juil - 23:20



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren

Pourquoi fallait-il qu’elle soit aussi têtue que lui ? Ren était dans une véritable impasse. Il ne voulait pas lui laisser le dernier mot et visiblement Yeon Ah partageait son opinion. Il faut dire qu’entre ses deux tempéraments de feu, la défaite n’était pas une option. Alors, ils luttaient sans cesse dans cette joute verbale qui commençait de plus en plus à taper sur le système d’un Ren, qui perdait un peu plus chaque seconde sa patience. Cela allait finir par devenir dangereux, car il risquait de parler plus vite que ses pensées et balancer des paroles blessantes à Yeon Ah, ce n’était pas son objectif. Après tout, il tenait beaucoup à cette sorcière au fond, et ce malgré le fait qu’elle soit la meuf la plus relou de la Terre.

Alors qu’il avait sorti un argument pas digne de lui pour qu’elle accepte enfin de lui foutre la paix, il s’était mangé un bon gros refus dans la gueule. Il savait pertinemment qu’il n’avait pas accès aux avantages de sa position dans l’infirmerie. Il le savait pertinemment, mais sa tête n’était pas en état pour réfléchir convenablement à tout cela. Il soupira longuement, fatigué de ce débat sans fin, alors qu’il passait sa main pour la énième fois sur son crâne meurtri. Il plongea son regard dur dans les prunelles claires de Yeon Ah « Certes, mais je reste libre de mes mouvements. Et le tu sais mieux que personne, aucun ici ne peut me retirer ça. » Ren l’oiseau assoiffé de liberté, celui qui n’hésitait pas à tout lâcher pour s’accorder des secondes de liberté quand on l’enfermait trop longtemps entre quatre murs. Même Dong Ho ne pouvait rien faire face à celle-ci, de quoi l’agacer grandement un nombre incalculable de fois. Il savait que ce comportement en saoulait plus d’un au clan et provoquait certaines critiques à son égard, mais il n’en avait rien à foutre comme à son habitude. S’ils avaient des trucs à redire, la porte de son bureau leur était grande ouverte comme son regard glaçant au passage.

Il venait de boire son médicament et n’attendait plus que ce dernier agisse pour enfin le libérer quelque instant de cette douleur lacérante qu’il ne pouvait plus supporter. Mais visiblement Yeon Ah et ses petites provocations ne l’aidaient pas bien au contraire. « Une sucette sérieusement ? J’ai quoi 5 ans. C’est toi la gamine ici, je te rappelle. » lui lâchait-il blasé. Il était plus vieux qu’elle, mais visiblement cette dernière adorait omettre ce léger détail. Il soupira face à ce nouveau refus, il n’y avait rien à faire. Il allait devoir trouver un autre moyen pour se fournir en médoc. Il irait voir d’autre infirmière, en trouverait en exploration ou demanderait au boss en dernier recours si besoin. « T’inquiètes c’est bon j’ai compris, je me débrouillerai sans ton aide. » Il savait que ses paroles étaient froides et distantes malgré la relation qu’ils entretenaient tous les deux, mais il refusait catégoriquement un quelconque suivi médicale, il était hors de question que son état s’ébrute ou que sa plus grande faiblesse soit mis à nue aux yeux de tous. Non, ce n’était même pas envisageable pour lui. Il l’observa ouvrir cette bouteille à l’aspect immonde avant qu’elle ne lui tende. Délicatesse ? Un mot qui n’allait définitivement pas avec son prénom c’est clair. Il soupira avant de renoncer à se battre. Dans son état, même avec sa force que moche, elle avait des chances de l’emporter, de quoi foutre un bon coup à sa fierté un peu trop grande. Il grimaça légèrement alors que ce liquide au goût bien dégueulasse passa la barrière de ses lèvres. Il le finit d’une traite pour raidement finir le supplice et s’essuya la bouche d’un revers de la main avant de reprendre sa poker face pour ne pas que Yeon Ah la sadique prenne un peu trop de plaisir à le voir ainsi. Il plongea son regard dans le sien avant de se relever. « Maintenant c’est bon, je me tire et tu n’as rien à redire là-dessus. » Cette fois-ci s’était la bonne, du moins il l’espérait vu qu’il avait vraiment besoin de prendre l’air et de boire un coup d’eau pour enlever ce goût amer de sa gorge.




© Pando

_________________
I am finally alone facing my démons. I am slowly losing myself. Disappearing into the suffocating and deep darkness of madness . Sadness and revenge is all my sick mind has left —
THE SWEET MADNESS ☽


My family is better than yours  ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • infirmière de terrain

En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   Ven 7 Juil - 18:39



❝LEAVE ME ALONE❞
Yeon Ah & Ren


Oui, il était libre de ces mouvements et de ne pas se soigner s'il ne le souhaitait pas. Il était grand pour faire ses propres choix et en plus cela pouvait te permettre d'économiser des médicaments. Oui, tu aurais pu le laisser se casser avec sa mauvaise humeur de merde qui pouvait mettre à dure épreuve tes nerfs, mais tu n'avais guère envie de le laisser tranquille. Si cela n'avait pas été lui, mais une autre personne, peut-être que tu n'aurais pas cherché à avoir le dernier mot pour qu'il t'écoute. Ren tu l'aimais bien, il faisait partie de cette famille que le boss t'avait offert en venant à la Main rouge, une famille à laquelle tu tenais énormément. « Ce n'est pas moi qui adopte un comportement de gamin capricieux en ce moment- même. » Non, tu ne comptais pas lui laisse le dernier mot et encore moins le considérer comme plus vieux que toi, même si c'était le cas... Enfin de deux ans seulement, ce n'était pas grand-chose à tes yeux comparer à Kyung, ton frère ou même le boss.

Pour son plus grand malheur, tu ne cédas pas à son caprice de vouloir toute une boîte d'aspirine. « Ne va pas emmerder les autres pour en obtenir et ne compte pas sur Kyung. » Tu connaissais la relation qu'avait Ren avec Kyung, une relation de frères de cœur très complice au point que parfois ils se liguaient tous les deux contre toi pour te faire chier. Deux emmerdeurs que tu aimais nommer les poilus sans grande raison, bien qu'à tes yeux Ren était comme un gros ours grognon. La petite bouteille ouverte, tu la lui tendis. Bien sûr, il se refusait d'en boire le contenu. Cet homme pouvait être une vraie tête de mule. Tu te demandais bien qui serait capable de supporter son sale caractère. En tout cas, tu souhaitais bonne chance à la personne qui sortira avec lui.

La bouteille étant ouverte, tu comptais bien lui faire boire cette dernière. À lui seul de faire le choix s'il le buvait sagement ou c'était toi qui te chargeait de lui faire boire avec toute la délicatesse dont tu pouvais faire preuve. Un choix qu'il fit rapidement et c'est en souriant victorieusement que tu le regardas boire contenue horrible de la bouteille. Oui c'était dégueulasse, mais les médicaments les plus infectes sont souvent les plus efficaces. « Tu peux t'en aller avec ton humeur de chien » Prenant la bouteille pour aller la mettre dans le bac en verre, tu te retournas avant qu'il ne franchisse la porte. « Ren, garder tout en toi n'est pas une bonne chose. Si tu as besoin de parler, je suis là. Je ne te jugerais pas, donc tu n'as pas besoin de faire l'homme infaillible. Tout le monde à une faiblesse, même notre boss. » Oui vous tous sans exception. Tu le regardas s'en aller sans rien dire et soupira. « Pire qu'un ado à problème. Idiot. » Doux sourire sur les lèvres, tu rangeas tranquillement l'infirmerie.


© Pando

_________________
Clique si tu l'oses y:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Leave me alone   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leave me alone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAPHNÉ ♠ People always leave
» PEOPLE ALWAYS LEAVE ... !
» Flightless bird, American Mouth ♥ w/ Aiden ♥♥
» [Leave] Sulli Fisher | Cody Benan
» Leave de SAMP - Tony Capone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands :: Zone Hors-RPG :: RPs finis & abandonnés-
Sauter vers: