::  :: Niveau 3 :: Dortoirs :: Chambre Famille 1
(RP-Q /!\) i need u so much
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: (RP-Q /!) i need u so much Dim 17 Déc - 15:25

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••

Son regard glissa lentement sur son reflet dans le miroir. Il ne pouvait plus s'entraîner pour le moment, privation de son unique moyen de se défouler, il était devenu de plus en plus agressif, de moins en moins coopératif. Il se forçait à prendre son traitement, à supporter les allers et venues des médecins et infirmières dans la chambre deux ou trois fois par semaine, mais c'était tout. Il n'avait pas le droit de sortir, ni de voir qui que ce soit. On l'avait privé de son droit de bouger, il n'était pas en mesure de se défendre, on se contentait de le shooter pour éviter qu'il ne soit trop virulent. Le jour suivant sa rencontre avec Jaehwa lui avait donné de l'espoir, qu'ils pouvaient s'en sortir, qu'ils pourraient bientôt se revoir. Mais il avait vite déchanté, parce qu'au bout de plusieurs heures dans sa chambre, de longues nuits d'insomnie et de réflexions acerbes de la part de sa mère, Kwangsun s'était juste résigné à avoir un minimum de bonne volonté. Il prenait ce qu'on lui donnait, même s'il avait tenté de jouer la carte du bébé capricieux qui ne veut pas son traitement pour seule condition de voir Jaehwa. Sa mère prenait un malin plaisir à le regarder se vider de toute émotion, à juste accepter de rester dans cette chambre, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sans pouvoir faire autre chose. Il lisait, mais sa concentration était mise à rude épreuve à cause des médicaments. Il essayait de nettoyer, mais il n'en avait pour quelques minutes avant de se retrouver sans énergie. Deux semaines avant, il était quotidiennement avec Jaehwa, aujourd'hui, il se noyait dans sa solitude.

Il souleva son t-shirt pour totalement l'enlever, et continuer de regarder ce reflet si vide, si inexpressif dans cette glace parfaitement propre. Il avait pris du poids, contrairement à ce qu'il s'était imaginé, pas énormément, mais suffisamment pour que ce soit visible. Ses muscles si ardemment travaillés pendant des années et des heures d'entraînement avaient quasiment disparu, ses fesses étaient plus rebondies, pas moins fermes, certes, mais ça ne lui plaisait pas. Il passa ses doigts sur sa peau, sur ces traces de couleur bleue/violette, cicatrices de son opération, qui resteront, qui lui rappelleront toujours ce qu'il vivait à ce jour. Les traitements qu'on lui donnait avait du bon comme du mauvais, bien qu'il jugeait qu'il y avait plus de négatif qu'autre chose. Il était nauséeux, passait le clair de son temps couché, et il voulait bouffer. Tout ce qui pouvait lui passer sous la main, il le dévorait. Il s'ennuyait, ne pouvait s'entraîner, cela ne pouvait donc pas aider son corps à rester parfait. Où était donc la confiance associée à Kwangsun ? Oui, où se cachait-elle ? Il poussa un soupir, ayant conscience que cette expérience allait le changer, qu'il ne serait plus le même. Il ne l'était déjà plus. Il s'éloigna du miroir en se dirigeant sur son lit, séparé d'un paravent qui avait coûté cher sur le marché, mais qui lui permettait de ne pas être confronté à ses parents lorsqu'ils étaient présents, ou à la couche sans arrêt vide. Heureusement pour lui dans un sens qu'ils n'étaient jamais là. Son père préférait passer son temps dans les couloirs de l'abri pour assumer son rôle de défenseur, et noyer sa situation de couple dans l'alcool la nuit avec des collègues, tandis que sa mère, elle, avait bien des choses à faire pour prendre la peine de coucher dans cette chambre. Elle dormait certainement jamais, ou alors dans un coin de son bureau, ou peut-être avait-elle un amant. Mais Kwangsun était seul, toute la journée, toute la nuit, de quoi le rendre fou.

Il n'y avait plus de gardes devant sa porte, puisque de toute façon, il était tout le temps fatigué et déprimé. Les seules personnes qui entraient dans sa chambre, en prenant encore la peine de frapper contre la porte, étaient l'infirmière et le médecin pour un petit contrôle. Et ce n'était que deux ou trois fois par semaine, si tout allait bien, alors ils ne restaient jamais longtemps. De toute façon, il se contentait de répondre aux questions, il n'essayait pas d'être copain avec eux. Allongé sur son lit, recroquevillé sur lui-même, il s'était dit que dormir passerait le temps et que la nuit serait moins longue. La lumière éteinte, il laissa aller son imagination, fermant les yeux pour mieux visualiser la présence de Jaehwa à ses côtés, sourire de la façon dont il pouvait bien se réveiller sur lui à chaque fois. Cependant un bruit attira son attention et il se redressa pour contempler la porte de la chambre, il n'était pas bien sûr d'avoir entendu des coups contre elle, mais il resta là, à attendre, qu'il se passe quelque chose, les yeux rivés sur l'unique entrée et sortie de la pièce.

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Dim 17 Déc - 21:10

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••

Ses draps étaient froids. Aujourd’hui plus que d’habitude, Jaehwa regrettait l’absence de Kwangsun. Il était trop habitué à l’avoir à ses côtés pour dormir, à avoir un corps à serrer contre le sien, même s’ils se contentaient de cela. Ils n’étaient, après tout, jamais allé plus loin. Savoir qu’ils avaient interdiction de se voir depuis qu’ils avaient été récupérés après cette altercation violente avec une goule lui rendait les choses encore plus difficiles. Qui avait le droit de séparer les gens ? Le séparer, lui, de celui qu’il avait essayé de protéger, quitte à offrir sa vie pour cela ?

La mère de Kwangsun était une idiote. Ce n’était pas une surprise, mais cette décision de l’empêcher de voir son meilleur ami était une raison supplémentaire pour détester cette salope du conseil. À cause d’elle, il était retenu par des défenseurs lorsqu’on le croisait sur le chemin de la chambre de la famille Wang. Il était regardé de travers par le personnel lorsqu’il essayait de voir son ami, de le croiser, et son absence lui pesait de plus en plus au fil des jours. C’était terriblement douloureux. Mais, plus que tout autre jour, cette idée le dérangeait aujourd’hui, le rendait malade. Cette visite de Kwangsun à l’infirmerie était peut-être sa dernière occasion de voir son meilleur ami.

Demain, il partait en mission et, bien qu’il fût confiant en ses capacités, il savait parfaitement pourquoi il avait été choisi parmi d’autres pour infiltrer les rangs de la Main Rouge. Ce n’était qu’une façon supplémentaire pour l’éloigner de Kwangsun.

Encore tout habillé de l’entraînement qu’il venait de suivre, Jaehwa abandonna sa chambre. Voilà quelques jours qu’il avait recommencé à prendre part aux entraînements de groupe, comme il avait bien récupéré de ses blessures. Il était tard, les parents de Kwangsun seraient peut-être là… Non. Ce n’était pas important. Il devait le voir.

Sans attendre plus longtemps, il s’engagea sur le chemin qui menait à la chambre de son meilleur ami, évitant soigneusement de s’attarder à des endroits où des défenseurs auraient pu le reconnaître, le voir, la capuche de sa veste sur la tête pour ne pas se faire remarquer à cause de sa chevelure rouge bien trop visible. Sans doute aurait-il dû songer à en changer. Il profita de l’inattention de deux imbéciles qui discutaient dans le coin d’un couloir pour se faufiler dans leurs dos et parcourir les quelques mètres qui le séparaient du couloir de son ami. Se retrouver devant sa porte était comme un miracle.

L’oreille posée contre la porte, Jaehwa n’entendit pas un bruit et entra rapidement, sans frapper, espérant que ses oreilles ne l’avaient pas trompé. L’obscurité l’accueillit alors qu’il refermait la porte dans son dos, la verrouillant d’une main, le dos plaqué contre la paroi. « Kwangsun ? » Ses doigts glissèrent jusqu’à l’interrupteur qu’il actionna avant de s’avancer vers le lit où se trouvait son meilleur ami pour grimper et l’embrasser, trop heureux de remarquer qu’il n’y avait personne aux alentours. Ses parents ne pouvaient être là. Il le refusait. Il s’attarda un instant à ses lèvres avant de s’éloigner de quelques centimètres, ses mains encore placées de part et d’autre du visage du plus âgé. « J’arrive pas à dormir. » Et il avait peur. Peur que cela soit la dernière fois qu’ils pouvaient se voir avant sa mission qu’il savait suicidaire. Une mission que la mère de son ami avait certainement choisie spécialement pour lui. « J’ai pas réussi à venir avant aujourd’hui. » Il ignorait s’il savait. S’il réalisait que c’était peut-être la dernière fois. Qu’importe. Ses lèvres rencontrèrent à nouveau celles de son meilleur ami pour un échange plus appuyé que le précédent.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Dim 17 Déc - 21:41

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••

Le silence suivit le bruit qu'il venait d'entendre, il n'était pas en mesure de savoir ce qu'il venait de se passer. Son coeur commença à s'emballer, effrayé par quelque chose, traumatisé par ses cauchemars récents. La solitude, la goule, la douleur, une vie sans Jaehwa. Et lorsqu'il entendit son prénom dans la pièce, il se redressa bien assez vite, juste avant que la lumière ne s'allume. Kwangsun aurait pu pleurer, aurait pu se jeter dans ses bras avec désespoir, si Jaehwa ne l'avait pas rejoint sans attendre dans son lit. Comme un réflexe naturel, le corps et les lèvres du plus vieux accueillirent son meilleur ami. Il n'y avait rien de plus grisant que de retrouver cette sensation, cette chaleur, cette odeur familière. Il ne parvenait pas à y croire, il avait encore du mal, peut-être était-ce causé par ses cachets, peut-être avait-il une hallucination. Le voir, le sentir, l'entendre respirer et pouvoir écouter sa voix était un véritable luxe, et il ne se priva pas de s'en délecter, comme pour graver ce que son subconscient se forçait à ne pas oublier. Le temps effaçait beaucoup de choses, mais pas pour Kwangsun et Jaehwa. Son visage rougit par le précédent assaut des lèvres de son géant, Kwangsun se contenta de le regarder lorsqu'il se dressa de toute sa hauteur au-dessus de lui. Il l'observa sans rien dire, parce qu'il n'y avait aucun mot qui pouvait décrire ce qu'il ressentait maintenant. Aucun sentiment assez fort pour expliquer la raison des battements de son coeur. Il lui sembla même l'entendre d'ici, mais sans doute n'était-ce pas possible.

La peine se lisait clairement sur le visage de Kwangsun, une fatigue évidente également, mais il était rassuré, Jaehwa était là, il était dans la même pièce que lui. Il avait pu venir, il ne l'avait pas oublié. Et cela suffisait à apaiser tout ce qu'il avait enduré pendant des jours et des jours. Seulement, il sentait que quelque chose n'allait pas, que l'air presque affolé et pressé de Jaehwa ne laissait présager rien de bon. Il n'osa cependant pas poser la question, posant l'une de ses mains sur le bras musclé de son meilleur ami, le serrant malgré lui. Comme pour se prouver qu'il ne rêvait pas, qu'il ne s'en irait pas. Allongé sur le lit, dominé par la présence de Jaehwa, Kwangsun ne savait pas quoi faire ni même les mots qu'il pouvait prononcer, les questions qu'il pouvait poser ou non, et il préféra garder le silence. Pas parce qu'il était en colère contre Jaehwa ou qu'il voulait lui faire regretter de ne pas être venu avant, en connaissance de cause bien sûr, non, parce qu'il était juste trop heureux de pouvoir le toucher, sans qu'il n'ait à se l'imaginer, sans qu'il n'ait besoin de son imagination. « mais tu es là maintenant. »

Les lèvres de Jaehwa n'attendirent pas pour s'écraser une nouvelle fois sur celles du plus vieux, qui était visiblement perdu dans ce flot de sentiments étranges qui se bousculaient en lui. Il voulait ne penser à rien. Il voulait seulement profiter de cet instant, et c'était bien ce qu'il comptait faire. Les intentions de Jaehwa semblaient claires pour lui, après tout, Kwangsun était le mieux placé pour savoir de quoi avait besoin son meilleur ami dans cette situation. Il le voulait, lui, tout entier, et il l'aurait. Kwangsun fit glisser sa main sur les muscles tendus du bras de Jaehwa, alors que de son autre main, il vint attraper sa nuque, prolongeant le baiser, l'appuyant encore davantage. Il avait besoin de le sentir, de le ressentir, qu'il plonge au fond de son âme s'il le fallait, mais tous les deux avaient besoin de ce genre d'attentions maintenant. C'était différent des autres fois, différent des autres personnes qui avaient connu Kwangsun dans ce genre de cas. Il n'embrassait pas, ne l'autorisant jamais, c'était précieux, c'était quelque chose qu'il n'avait jamais pu donner en dépit de son corps et du reste. Ses jambes, d'elles-mêmes, laissèrent la place au corps de Jaehwa qui se colla au sien, et sans tarder, le brun glissa sa langue sur la lèvre inférieure de son meilleur ami, cherchant à mordiller ces lippes charnues qui le hantaient depuis des semaines maintenant. « espèce d'abruti ... » Entre deux baisers, il avait murmuré ces mots si doux, si remplis d'amour pour Jaehwa. Mais c'était une manière de lui dire qu'il lui manquait, terriblement.

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Dim 17 Déc - 22:56

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••

C’était devenu plus fort ces derniers temps, mais l’attirance qu’il éprouvait à l’égard de Kwangsun n’était pas neuve. Cela faisait des années. Des années qu’il se contentait de coucher avec d’autres hommes que celui qui l’attirait bien malgré lui, peut-être parce qu’il ne restait jamais avec ceux avec qui il passait la nuit, qu’il se souciait bien peu d’eux, mais que, cette fois encore, son meilleur ami était différent des autres. Les sentiments qu’il éprouvait à son égard étaient bien plus forts, bien plus profonds, et le désir animal semblait moins violent, moins irrépressible. Comme si le fantôme d’une conscience depuis longtemps oubliée avait pesé sur lui, lui murmurant de ne pas faire n’importe quoi. Une conscience qui, aujourd’hui, alors qu’il s’emparait de ses lèvres et retrouvait sa chaleur, restait bien silencieuse.

Il lui avait tellement manqué, au cours des dernières semaines. Sa présence, sa chaleur, son odeur. Ses insultes et la façon qu’il avait de parler, comme s’il avait été une sorte de dieu, l’incarnation de son prénom et de sa signification. Pas un jour n’était passé sans que Jaehwa y pense. Il avait remarqué dès le départ que vivre sans lui était difficile, douloureux. Son meilleur ami lui manquait aussi bien mentalement que physiquement, au point qu’il lui était impossible de dire ce qui était le plus difficile à ses yeux.

Maintenant que leurs lèvres se retrouvaient, qu’il pouvait le toucher, l’apprécier à nouveau, Jaehwa réalisait que les deux choses n’en formaient qu’une. Il avait envie de lui, de le garder à ses côtés. De reste là. Mais c’était impossible, il le savait. S’il refusait de se plier aux ordres qu’on lui donnait, la mère de Kwangsun trouverait une autre façon de l’éloigner de son fils. Il ne pouvait que partir, disparaître dans ce camp ennemi et dangereux. Se fondre dans la masse de personnes qui en voudraient à sa vie, s’ils apprenaient qui il était. Sa vie à l’abri ne serait, tout le temps de sa mission, rien de plus qu’un vague souvenir.

Les doigts de son meilleur ami, même par-dessus le tissu, étaient tout ce qu’il aurait pu demander. Il voulait s’approcher encore, l’embrasser toujours plus longtemps, avec toujours plus de fougue, jusqu’à en perdre le souffle, à en oublier le monde dans lequel ils vivaient. Oui, il était là maintenant. Ils étaient là tous les deux, l’un contre l’autre, à partager une chaleur qui avait profondément manqué à Jaehwa. Et plus les secondes passait, plus l’espion réalisait qu’il avait perdu le contrôle de ses propres envies, poussé par l’idée de ne plus jamais voir Kwangsun, poussé par la crainte de mourir du jour au lendemain, si les choses tournaient mal. Kwangsun ne devait rien savoir. Jaehwa ne voulait rien lui dire.

Sans quitter les lèvres du chasseur pour l’empêcher de prononcer un mot de plus, Jaehwa laissa ses doigts glisser sur son torse, reconnaissant la forme des cicatrices qui marquaient la peau de son ami, mais qui ne l’en rendaient pas, à ses yeux, moins attirant. Les blessures étaient une partie d’eux. Il laissa échapper un grognement étouffé quand Kwangsun approfondit son baiser, puis il se perdit dans l’échange, pinçant la lèvre inférieure de son meilleur ami entre ses lèvres avant d’appuyer l’échange à nouveau. Ses mains se perdaient sur la peau du plus âgé, son corps encore vêtu épousait désormais le corps à demi nu du pseudo dieu. « La ferme. » Sa voix, un soupir à moitié essoufflé, se perdit contre les lèvres de Kwangsun alors que ses mains descendaient trouver son pantalon. Il y glissa la main, ses doigts s’aventurant plus loin, à la recherche de ses fesses et de la chute de ses reins. Il avait tellement envie de le toucher, de se repaître de lui, de sa présence, pour l’emmener avec lui lorsqu’il partirait. Comment pouvait-il le rendre fou à ce point ? Faire de lui un homme aussi faible ? « Déshabille-moi. » Maintenant. Avant que quelqu’un n’arrive. Il voulait sentir ses mains sur son corps, comme avec personne auparavant.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Lun 18 Déc - 23:03

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••

Comme pour se rassurer que tout était vrai, que la présence de Jaehwa n'était pas un effet indésirable ou hallucinatoire de ses traitements pulmonaires, il serra le haut de son bras. La peau de Jaehwa sous cet habit, elle était là, chaude, musclée, tendue par l'effort de se soutenir et de ne pas laisser son corps totalement s'écraser sur le sien. Kwangsun voulait qu'il reste là, qu'ils s'échappent ensemble de cette vie de folie, de cette existence qui ne rimait à rien l'une sans l'autre. Sans son géant à ses côtés, Kwangsun n'était rien, et il en avait pris conscience ces deux dernières semaines. Il n'était rien de plus qu'un des abrutis qui vivait sous la terre, se cachant d'une guerre passée, emprisonnée par sa propre mère. Il n'avait plus aucun droit, plus aucune liberté, il était réduit à l'état d'esclave et il n'approuvait pas les décisions qu'on pouvait prendre pour lui. Pourtant, il n'était certainement pas la personne la plus docile au monde, bien au contraire, mais trop faible physiquement et mentalement, il n'avait pas lutté longtemps. Mais maintenant, c'était différent. Tout était différent. Cela avait changé à l'instant même où le parfum naturel masculin de Jaehwa avait rempli, au moment où sans se poser de questions, leurs lèvres s'étaient retrouvées. Comme si elles s'appelaient, comme si elles ne souhaitaient qu'une chose : être en contact, former qu'une, se mélanger. Ce sentiment était tout simplement grisant.

A part les yeux de Jaehwa, le plus vieux ne voyait rien d'autre. On ne lui avait pas laissé le choix, lui non plus, n'avait pas pu venir avant, le rencontrer, se débattre contre les ordres d'en haut. C'était malheureux, et pourtant, le cœur de Kwangsun se sentait gonflé d'un sentiment inconnu qui le rendait euphorique. Si c'était un rêve, une illusion, alors qu'il n'ouvre plus les yeux, cela allait être trop difficile, cela serait sans doute trop brutal. Qu'il soit dans un coma ou bien éveillé à ce moment-là ne comptait même pas. Parce que la chaleur qui se diffusait dans son corps était réelle, il en était presque sûr. Kwangsun ne put en dire plus, et de toute manière, il n'avait pas envie de parler, il voulait seulement laisser s'exprimer sa frustration, et son manque. Son meilleur ami était un pilier dans sa vie, mais pas seulement, c'était la personne qu'il aimait le plus. Cela n'était plus à prouver, il donnerait sa vie si cela permettait de le sauver. Il était seul maître de sa destiné après tout, personne ne pouvait lui dire si oui ou non il pouvait mourir, il en serait le seul à choisir la façon dont il fermerait définitivement les yeux.

La chaleur que diffusait les lèvres de Jaehwa par le biais du baiser était rassurante. Son étreinte en elle-même lui procurait un sentiment de sécurité totale. Il aurait pu se passer n'importe quoi, on aurait pu déclarer une guerre entre les clans, que cela n'aurait rien changé. Le corps de Kwangsun aurait tout de même appartenu entièrement à Jaehwa, personne ne pourrait y faire grand chose. Une petite grimace déforma ses traits lorsque les doigts de son meilleur ami touchèrent ses cicatrices. Ces horribles marques qui ne partiront jamais. Il n'aimait pas y toucher, il n'aimait pas que quelqu'un le fasse, et que Jaehwa les effleure aussi facilement le faisait tiquer. Cela lui rappelait sans cesse, comme un vieux disque rouillé, ce qu'il avait fait, ce qu'il était devenu, ce qu'il n'était plus. Sans amertume, dénué de sentiments négatifs, le surnommé divin insulta son meilleur ami. Celui-ci murmura une réponse qui le fit sourire entre deux baisers, c'était leur façon de se parler, il ne fallait pas s'en formaliser. Ce rictus affectueux se perdit bien vite en un soupir de surprise lorsque de grandes mains se dirigèrent sous son pantalon. Un habit qui facilitait les caresses de Jaehwa, puisqu'il était ample, et sans forme particulière. Kwangsun s'était juste rendu compte au fil des jours qui passaient que ses fesses avaient pris en volume, il ne s'était pas douté un seul instant que son meilleur ami les tâterait si aisément.

La sensualité que dégageait naturellement Kwangsun n'avait pas besoin de preuves. Il avait ce visage, cette gueule d'ange démoniaque qui faisait craquer, il pouvait aussi bien être bon comme mauvais, mais cela n'enlevait rien à son charme, il le savait. Il y avait un côté féminin chez lui, sans doute qu'il tentait de le cacher par les entraînements intensifs et le développement de sa masse musculaire, mais son corps semblait fait pour être fin malgré tout. Mais avec Jaehwa, tout semblait développé, comme si son corps était en parfaite symbiose avec ses sentiments et son meilleur ami, comme si le tout collait à merveille. Pas de barrière, ce n'était pas un inconnu qui venait de lui demander avec autorité de le déshabiller, et ce n'était pas non plus un étranger à son cœur qui le touchait. Les yeux de Kwangsun descendirent sur les premiers vêtements qui bloquaient leur véritable contact. Peau contre peau, c'était ce qu'ils voulaient tous les deux. Il entreprit donc de soulever le haut de Jaehwa avec empressement, n'attendant pas pour revenir coller ses lèvres à celles de ce dernier. Ses mains explorèrent la peau qu'il venait de découvrir, jusqu'à descendre, à leur tour, jusqu'au pantalon du géant, dans lequel il ne pouvait pas aussi aisément plonger ses doigts. Déviant ses lèvres sur sa mâchoire, il vint mordre sans vergogne la peau de son cou, tout en s'appliquant à défaire les attaches de son pantalon, afin de le rendre moins serré, afin que Jaehwa puisse se débattre avec pour le retirer. Sa langue chaude et humide remonta lentement sur sa carotide avant de venir suçoter le lob de son oreille et murmurer son prénom d'une voix si érotique qu'il était certain de lui faire perdre la tête. « Jaehwa ... »

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Mar 19 Déc - 22:39

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••

La première fois où il avait été avec un homme, Jaehwa ne s’en souvenait plus. Il était sans doute trop jeune pour que cela compte vraiment, trop troublé par son corps qui se transformait et abandonnait les contours de l’enfance pour devenir un homme petit à petit. Il n’aurait même pas pu nommer la personne avec qui c’était arrivé. Mais, dans le fond, cela n’importait pas à ses yeux. Qu’importe le nombre de gars qu’il avait pu mettre dans son lit jusqu’alors, qu’importe l’envie qu’il avait pu éprouver, cela n’avait rien à voir avec ce qu’il éprouvait pour Kwangsun.

Cela faisait longtemps désormais qu’il avait remarqué le désir qu’il éprouvait à l’égard de son meilleur ami. Un désir complexe, différent de celui qu’il éprouvait d’habitude, lorsque la seule chose qui l’intéressait était de se vider les couilles. Ça aurait pu être le cas. Il aurait pu avoir envie de passer la nuit avec lui, de posséder son corps, son être tout entier, et de l’abandonner comme il le faisait avec d’autres ; mais c’était différent. Kwangsun avait toujours été présent, d’une façon ou d’une autre, et sa présence à ses côtés lui avait toujours suffi, jusqu’à aujourd’hui.

Aujourd’hui, il voulait sentir sa chaleur contre son corps ; il voulait l’embrasser, encore et encore. Il voulait explorer de ses doigts la peau si pâle de son ami, retracer les cicatrices qui la barraient désormais, comme si elles n’avaient rien été de plus que des taches qui pourraient partir au lavage. Il voulait s’imprégner de son odeur, l’emmener avec lui lorsqu’il quitterait l’abri, et ne jamais l’oublier, qu’importe ce qu’il aurait à traverser à l’avenir. Les doigts du plus âgés faisaient courir en lui de longs frissons qu’il tentait de réprimer, tout réticent qu’il était à l’idée de se sentir faible devant qui que ce soit. Pourtant, chaque toucher le rendait fébrile, lui donnait envie d’en ressentir davantage, de s’approcher de Kwangsun.

Alors que ses doigts s’appropriaient sans aucune pudeur la peau qui se trouvait à leur portée, qu’il caressait toujours plus avidement les fesses de son meilleur ami, Jaehwa ne put s’empêcher de sourire dans leur baiser. C’était une chose qu’il avait déjà imaginée, mais qu’il s’était toujours interdit. Une censure personnelle l’avait poussé à s’empêcher de laisser libre cours à ses désirs. Kwangsun aurait pu fuir. Le détester. Il connaissait les préférences de son meilleur ami, mais cela n’y changeait rien : il restait un risque, une possibilité. Cela n’avait plus d’importance aujourd’hui. Après tous ces baisers, ce manque horrible qu’on leur infligeait. Pas alors qu’il s’en allait le lendemain et ne reviendrait peut-être jamais.

Pour un soir, Jaehwa voulait profiter de lui, prendre ce que Kwangsun voudrait bien lui laisser. Des baisers, des caresses. Il avait le sang et les sens en ébullition, cette chaleur intérieure grandissant encore quand il sentit les mains de son meilleur ami sur sa peau, après qu’il avait brièvement interrompu le baiser pour lui permettre d’ôter la couche superflue de vêtements qu’il portait. Ses lèvres se perdirent à nouveau contre celles de Kwangsun, en de nouveaux baisers entrecoupés de soupir qui trahissaient malgré lui le désir que l’espion ressentait à la seule idée d’être contre lui. Un désir tel qu’il ne put retenir un léger grognement de mécontentement en sentant leurs lèvres se séparer.

Tout le temps que Kwangsun s’affairait à défaire son pantalon, Jaehwa continua à caresser le torse de son ami, glissant à nouveau les mains sous le peu de tissu qu’il portait, s’aventurant un peu plus à l’avant pour caresser l’intérieur de ses cuisses, brûlant d’envie de se sentir plus proche de lui encore. C’est pour cette raison qu’il s’appuya un peu plus contre lui, alors qu’il essayait de se débarrasser de son pantalon. Les attentions du chasseur le rendaient fou. Il planta les dents dans sa lèvre inférieure pour se retenir d’être plus brusque qu’il ne l’était déjà, laissant échapper un soupir supplémentaire. « Kwangsun… » Cet enfoiré savait parfaitement quel effet il avait sur lui. Quel supplice il lui infligeait à cet instant.

Débarrassé de son pantalon et de ses chaussures – ce qui lui avait coûté quelques secondes de contact qu’il regrettait déjà – Jaehwa s’approcha de Kwangsun, collant son corps contre le sien avant de glisser une main dans son pantalon, saisissant l’une de ses fesses pour l’attirer contre lui à nouveau. Son visage à quelques centimètres de celui de son meilleur ami, il ne put empêcher un sourire de poindre au coin de ses lèvres. «Tu le diras pas comme ça longtemps. » susurra-t-il avant de mordre la lèvre inférieure de son meilleur ami et de le débarrasser du tissu qui le couvrait encore, se moquant bien peu du dommage qu’il pouvait causer à cet obstacle inutile, qu’il abandonna à côté d’eux avant de reprendre ses caresses, toujours plus près de son corps.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Jeu 21 Déc - 20:53

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••

Alors que Jaehwa n'hésitait pas sur les attentions à apporter à son fessier, Kwangsun sentait la chaleur de son corps monter rapidement. Sans doute trop. Il n'y avait d'ailleurs pas que cela qui lui posait un véritable problème, mais plutôt ce qui se trouvait encore caché par son pantalon. Ample, heureusement. Un sourire se ressentit dans le baiser, mais le plus vieux ne savait pas vraiment ce qu'il y avait dans la tête de son meilleur ami. C'était plutôt compliqué à ce moment-là à vrai dire, ses pensées à lui étaient préoccupées par ces mains qui le tripotaient sans pudeur. Il aimait ce côté sauvage de Jaehwa, ce côté insolent qu'il avait tenté de copier, leurs échanges qui pouvaient être pris comme de la haine pure, mais qui reflétait uniquement un manque d'expression total. Ils ne savaient pas communiquer, se parler, ouvrir leurs coeurs, alors ils passaient leur temps à se taquiner, à blaguer, à se balancer des vannes à longueur de temps. Un soupir de satisfaction fut soufflé par le plus petit lorsque le haut de Jaehwa se fit jeter plus loin. Il pouvait enfin le toucher, enfin savourer le grain de sa peau, les coupures nettes présentes sur son dos en tant que cicatrices, marques indélébiles de leur vie compliqué dorénavant.

Et puis, Kwangsun, joueur par nature, provoquant son meilleur ami par son prénom soufflé au creux de son oreille, savait qu'il allait rendre fou ce dernier. S'il le désirait de cette façon maintenant, qui sait depuis combien de temps c'était le cas, Kwangsun se posait la question, à savoir si Jaehwa avait imaginé un jour pouvoir le toucher de cette manière. L'avait-il fait ? Il n'avait pas vraiment besoin de demander finalement, puisqu'il sentait le corps ardent de Jaehwa sur lui, poussant de plus en plus loin leurs contacts.

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Sam 23 Déc - 18:07

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••

Parmi toutes les pensées confuses qui emplissaient l’esprit de Jaehwa à cet instant, il y avait cette volonté que l’un des parents de son meilleur ami entre dans la pièce et le voie en train de s’emparer de leur fils comme il le faisait. Il avait ce désir malsain de déranger, de choquer la mère qui souhaitait l’éloigner de Kwangsun. Mais cette envie n’était que secondaire. Elle n’était que le reflet de sa part d’ombre intérieure, le spectre du besoin presque maladif qu’il avait d’avoir le dernier mot. Ce n’était rien à côté du désir, le véritable désir qu’il éprouvait à la simple vue de son meilleur ami. Une envie presque animale, charnelle, qui grandissait à mesure qu’ils étaient exposés l’un à l’autre et qu’ils étaient proches, si proches. Tout compte fait, il était mieux qu’aucun des parents de son ami ne fasse irruption dans cette chambre. Et si cela arrivait par malheur, il ne pouvait garantir que personne ne mourrait. Sa colère serait bien trop grande.

Sur sa peau brûlante, même les mains de Kwangsun semblaient froides. De longs frissons couraient dans son dos, remontant dans sa nuque alors que se multipliaient les soupirs et les attentions à l’égard de cet homme qui peuplait ses fantasmes bien plus souvent qu’il n’aurait souhaité l’admettre, et depuis plus longtemps aussi. Chaque son qui émanait de son meilleur ami était un délice à ses oreilles, une invitation à continuer et une source d’excitation supplémentaire. Quand il soupirait, il voulait l’embrasser. Son nom lui donnait envie de le posséder. À force, Jaehwa aurait pu se demander s’il n’était pas en train de rêver, s’il n’imaginait pas tout ce qui était en train de se passer, comme dans ces rêves si particuliers dont il se réveillait plus ému qu’il ne l’aurait dû, compte tenu de la relation qui les unissait.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Ven 29 Déc - 18:37

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••



••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much Mar 2 Jan - 23:26

i need u so much
jae hwa & kwang sun
••••



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (RP-Q /!\) i need u so much

Revenir en haut Aller en bas
(RP-Q /!\) i need u so much
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands ::  :: Niveau 3 :: Dortoirs :: Chambre Famille 1-
Sauter vers: