::  :: RPs finis & abandonnés :: RPs finis
[+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 1000
Capsules : 1236
Date d'inscription : 27/10/2017
Crédits : me
Multicomptes : Kiki le labrador
Appartenance : Insurgés
Affectation : couturier
Arme : pistolet 32
Localisation : dans son atelier//perdu quelque part à cause de Mayu ou en explo volontaire somewhere
Admin • we rule the world
MessageSujet: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Jeu 16 Nov - 5:28

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin


Le poignet ? L’avant-bras ? Peut-être la cuisse ? Quel était l’endroit le plus adapté ? Tenant du bout de ses doigts fins une lame de fer bien trop dangereuse avec lui, il analysait ce corps si frêle. Il ne fallait pas grand-chose pour en finir mais il voulait s’amuser. Encore et toujours plus. Le jeu venait tout juste de commencer après tout, pourquoi en finir trop vite ? La chaire de sa lèvre inférieure entre  ses dents, ses iris se posaient sur cette chaire au niveau de son avant-bras. Du bout de la lame, il s’amusait à retracer les veines cachées sous cet épiderme si fragile. Si fragile qu’une goutte écarlate s’en échappait déjà, rapidement suivie par d’autre. Sa peau de porcelaine tâchée, il s’arrêtait lorsqu’il eut retracé deux centimètres de chaire. C’était bien peu. Mais cet écoulement faible et rougeoyant le forçait à s’arrêter. Un léger bruit sourd se faisait entendre lorsqu’il lâchait sa lame pour qu’elle tombe au sol sans aucune délicatesse.

Du bout des doigts, comme s’il touchait une chose précieuse, il venait étaler ce liquide un peu plus encore. Quelle jolie couleur. Brillante à la lumière, rougeoyante, c’était bel et bien une couleur noble. Quelle merveilleuse odeur. L’odeur du sang lui semblait si douce, si parfumée, si délicieuse. Il glissait même son index entre ses lèvres pour gouter à ce liquide vital si attrayant, tâchant alors sa bouche sur son passage. Mais qu’importe. Il était si heureux à cet instant, bien plus que n’importe quel homme sur Terre même ! C’était son morceau de paradis, sa seule et unique raison de rester en vie. A vrai dire, il y en avait une deuxième, bien plus morbide que la couleur du sang. La douleur. Il sentait son pouls là où il venait d’inciser son épiderme, il pouvait sentir les picotements que cela lui procurait. Son cœur se réchauffait, sa tête était prise de vertige. De délicieux vertiges. « Arrête » Encore ! Sa main reprenait cette lame, à nouveau, le voilà qui coupait cette chaire si frêle. A nouveau, devant ses yeux, cet écoulement lent et délicieux. La lumière en soulignait la coulée et ne faisait qu’amplifier cette envie de ressentir. Ses doigts se posaient de part et d’autres de la plaie, écartant la peau comme pour permettre à ce liquide de s’échapper un peu plus encore mais l’ambition était tout autre. Son majeur, libre, s’approchait de l’intérieur de sa blessure. Il avait mal. Délicieusement mal. Mais il voulait plus alors il allait chercher plus loin mais, encore aujourd’hui, à croire que cette voix pénible n’était pas suffisante, le voilà qui entendait du bruit autour de lui. Un instant immobile, il finissait par regarder autour de lui d’un regard hostile. Qui venait le troubler ? Qui osait venir stopper ce plaisir si malsain ? Qui allait recevoir les foudres d’un Kenji énervé ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : truc.
Messages : 1376
Capsules : 949
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 29
Crédits : ta mère
Multicomptes : Seo Kyung Hong
Appartenance : l'ordre des insurgés
Affectation : héritier du clan sisi
Arme : fusil de combat
Carnet de bord :
L'Ordre des Insurgés • héritier du clan
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Mar 28 Nov - 0:11

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin


Le fléau qu'était le choléra avait encore frappé. Fort heureusement, il n'avait pas sévis dans le clan mais à l'extérieur de la zone d'habitation. C'était en mission, dans le désert qu'il avait refait son nid. L'hygiène de vie des occupants de cette zone provisoirement occupée par quelques Insurgés était déplorable ou du moins celle des esclaves qui pouvaient être repérés à l'odeur. L'eau manquant, seul de l'eau salé et quelques bouteilles d'eau potable avaient été transporté. Deux mois après le début de l'occupation, les ratios d'eau potable diminuaient alors que l'équipe n'avait pas terminé son travail. La maladie se propageait comme une trainée de poudre et rapidement, le Capitaine dû prendre une lourde décision: brûler le camp en emprisonnant tous ses hommes contaminés en plus de son héritier. Un homme s'était proposé pour s'assurer que personne ne puisse s'enfuir ou du moins ce fut ainsi qu'il présenta sa dévotion à son leader. Cet homme avait échoué sa mission en laissant s'échapper les prisonniers des terres désolées de l'Est en plus de donner plus de travail à Sung Il. Au yeux du Capitaine, cet homme avait mérité sa mort. S'il n'avait pas échoué, il l'aurait plus estimé mais maintenant qu'il n'était plus là, il laissait derrière lui une veuve et... cette... chose. A l'idée de devoir annoncer à Madame Woo qu'elle était à présent veuve, Sung Il grimaçait. Si le doyen de la famille Pyo ne l'avait pas forcé, il se serait conduit en petit garçon pourri gâter, à bouder dans sa chambre, cogitant à la façon dont l'Ordre referait son apparition à l'Est. Son père bien qu'aigri était un homme possédant des valeurs et d'après lui, ne pas annoncer une mort -bien qu'évidente- ne se faisait pas.
Il avait fait le tour des familles, présenté ses condoléance. Le Capitaine retardait ce moment, celui où il ferait face à Madame Woo et son... truc. Pourtant le moment arriva, et bien plus vite qu'il n'eut cru, Sung Il se retrouvait à la porte de cette famille. Pas la peine de frapper, pas pour eux. Personne à l'horizon. "Il y a quelqu'un?" Demanda-t-il en un murmure à peine odible. Il se permit de pénétrer dans ce qui était appelé l'espace privé de cette famille. La cabine était toute petite, très simple. Elle semblait servir de pièce à vivre. Le Capitaine grimaçait, se demandant comment trois personnes pouvaient vivre dans si peu d'espace. N'avaient-ils pas peur de se marcher dessus? Cette idée le fit glousser alors qu'il imaginait les trois Woo se piétiner. Son œil encore valide se baladait partout alors qu'à pas de loup, sur la pointe des pieds et dans une démarche beaucoup trop exagérée, il se permit de fouiller dans les placards. Ce n'était pas pour voler un quelconque butin, mais plutôt pour faire une étude sur la pauvreté d'une famille de traître. Après tout, n'était-ce pas Monsieur Woo qui avait libéré ses prisonniers? C'était lui qui avait commencé et les Woo en payait à présent le prix! Notre fouineur en herbe se permettait de mettre son nez partout, absolument dans tous les recoins, dans toutes les cachettes de cette pièce jusqu'à s'en lasser. Cette famille n'avait rien de drôle, juste un gamin bizarre à peine plongé dans un mutisme déconcertant.
En parlant de ce gamin, c'est en ouvrant une des deux portes -en plus de celle d'entrée- que Pyo Sung Il trouva un être vivant dans ces lieux: Woo Jae Shin. Il était de dos et semblait concentré sur quelque chose. Sung Il fronça les sourcils, fixant l'enfant. Le reflet d'une chose brillante entre ses droits lui fit détourner la tête bien que tel une pie, notre protagoniste s’intéressa à ce dernier. Qu'était-ce? Un bijou? Une arme? A cette idée, le futur chef passait sa langue sur ses lèvres. Que pouvait faire un gosse avec une arme? Curieux mais surtout d'humeur à jouer, l'homme se racla la gorge pour signifier sa présence. Un sourcil arqué, il observait sa future victime car comme à chacune de leur confrontation, le regard encore vivant de Sung Il brillait tandis que son sourire s'élargissait au maximum. Sans aucune gène, il s'introduisit dans ce qui semblait être la chambre du garçon, fermant la porte derrière lui tout en bloquant le passage à l'aide de son corps. "Je peux t'aider?" Demanda le leader d'une voix trop mielleuse pour être sincère.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 1000
Capsules : 1236
Date d'inscription : 27/10/2017
Crédits : me
Multicomptes : Kiki le labrador
Appartenance : Insurgés
Affectation : couturier
Arme : pistolet 32
Localisation : dans son atelier//perdu quelque part à cause de Mayu ou en explo volontaire somewhere
Admin • we rule the world
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Mar 28 Nov - 1:10

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin

Lentement, presque imperceptiblement ma tête se penchait sur le côté. Personne ? Bien. A la vitesse de l’éclair je me concentrais de nouveau sur cette plaie. Tout ce sang, cette effusion. C’était si beau. Si fascinant… Mais pas assez. Je voulais plus. Bien plus ! « Encore ! » Que ce liquide se répande partout ! Qu’il colore cette pièce si terne à mes yeux. Que cette odeur emplisse la chambre, qu’elle la parfume délicatement de son arôme si addictif. Brusquement, je me penchais en avant pour ramasser cette lame brillante entre mes doigts, comme si quelqu’un allait me l’enlever, et à nouveau la planter dans ma peau. Je prenais peu de précaution pour ne pas dire aucune, je ne réfléchissais pas cette fois. Sur ma joue, quelques gouttes d’hémoglobine se déposaient brusquement dans un petit bruit d’éclaboussure qui me déclenchait un frisson. A moins que ce ne fût cette douleur lacérante au niveau de ma cuisse qui le provoquait ?  Mes paupières se fermaient lentement. Mon corps était secoué de délicieux frissons. Les lèvres entrouvertes sous le plaisir. « C’est si bon… » Je manquais même d’y laisser un gémissement tant je prenais mon pied. Mais ce n’était pas ma voix que j’entendais, ni celle de l’autre tarée qui voulait me stopper dès que je m’amusais un peu. Une voix plus masculine que celles-ci mais qu’importait son timbre. « Il m’fait chier. »

Je penchais la tête sur le côté lentement avant de la faire tomber brusquement vers lui, tel un robot détraqué, envoyant un regard glacial à cet homme qui venait d’arriver par je ne savais quel miracle. « Qu’est-ce qu’il me veut lui ? » fut ma seule pensée face à ce charabia incompréhensible qui avait passé ses lèvres. « J’parles pas ta langue connard.» Allait-il seulement le comprendre en me voyant ? Mon regard lui disait clairement de bouger son cul de là pour me laisser tranquille. Mais il ne semblait pas prêt à le faire, alors je lui offrais, sans hésitation, le privilège d’entendre l’un des rares mots de coréen que je connaissais. « Dégages. » Rien que dans ce mot il pouvait entendre mon fort accent japonais. Le plus étonnant devait être d’entendre cette voix dans ce corps si frêle. Bien trop grave pour lui appartenir, bien trop froide pour la chaleur que ce visage pouvait offrir, c’était comme un appareil déréglé, une musique aux sonorités déformées. Plus rien ne tournait rond à présent. J’étais énervé. Bien trop énervé de voir quelqu’un me déranger. Sans oublier cette connasse qui l’ouvrait beaucoup trop à mon goût. Un vague rire passait mes lèvres avant que je ne retire la lame de ma cuisse d’un mouvement sec mais au combien délicieux. Un soupir passait mes lèvres, j’avais mal et c’était tellement bon ! Sans attendre, je replantais cette même lame ailleurs dans ma cuisse, certain qu’à un moment elle comprendra elle aussi. Elle saurait qu’elle ne faisait que m’énerver à l’ouvrir autant ! Elle ne pourrait pas me stopper. Personne ne le pouvait à présent. Pas quand j’étais aussi heureux…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : truc.
Messages : 1376
Capsules : 949
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 29
Crédits : ta mère
Multicomptes : Seo Kyung Hong
Appartenance : l'ordre des insurgés
Affectation : héritier du clan sisi
Arme : fusil de combat
Carnet de bord :
L'Ordre des Insurgés • héritier du clan
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Mar 28 Nov - 2:59

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin


L'être que Pyo Sung Il ne considérait pas comme un humain libre malgré le statut qu'il avait gagné semblait un instant le dérouter. Son comportement n'était pas similaire à d'habitude en commençant par sa gestuelle mécanique. Arquant un sourcil le leader le fixait, un large sourire pendu aux lèvres. Il ne mit pas longtemps à remarquer les tâches écarlates sur son visage. Sa joue, ses lèvres étaient salies. Son œil valide scintillait d'une lueur que seul ceux ayant trouvé la mort avait pu contempler. Il était animé par l'excitation, le plaisir de voir un être souffrir. Bien que ses gestes le perturbaient, ce fut sa voix qui fit tiquer Sung Il. Cette voix particulière n'était pas celle de Woo Jae Shin. Horreur où était passé les mots étouffés du garçon, son manque d'assurance? Pourquoi à la place de lire de la crainte ou du dégoût il semblait lire de la rage dans son regard. De la rage certes, mais autre chose, une lueur similaire à celle que Sung Il lui-même possédait. Une lueur de plaisir. Il sursauta face à son agressivité mais ne répondit pas à la requête formulé. Qu'il dégage? Cette... chose si insignifiante venait-elle de lui donner un ordre? Le sourire malsain du Capitaine s'élargissait, dévoilant sa dentition. Ô non! Il ne partirait pas! Au contraire, il s'avançait d'un pas décidé pour lui attraper le visage et sans même prévenir son interlocuteur, il attrapa se dernier, se penchant sur sa joue salie pour l'essuyer de sa langue avant de se reculer légèrement. "Depuis quand parles-tu ainsi à ton maître?" Ricana le Capitaine plus amusé que vexé. Finalement, ce n'avait pas été une si mauvaise chose que de se pointer à l'improviste chez les Woo. Là, il pouvait découvrir une facette de Jae Shin qu'il n'avait encore jamais eu l'occasion de voir. Toujours proche de sa future victime, il venait loucher sur ses lèvres avant de les lui essuyer du pouce pour continuer à goûter ce doux nectar rougeâtre. Sung Il aimait le goût du sang, son odeur, temps que ce dernier n'était pas le sien. Il se reculait encore, cette fois-ci pour contempler le spectacle qui s'offrait à lui. Un bras ensanglanté, une cuisse mutilée et l'autre à peine entamée. Quel doux spectacle! Sa langue passait doucement sur ses lèvres. "Continue!" Lui ordonna-t-il en croisant les bras. Pour encourager l'enfant, il vint même poser son doigt sur la lame, l'enfonçant plus profondément dans sa chair. Il la fixait, contemplait l'écoulement de son sang avant de retirer la lame.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 1000
Capsules : 1236
Date d'inscription : 27/10/2017
Crédits : me
Multicomptes : Kiki le labrador
Appartenance : Insurgés
Affectation : couturier
Arme : pistolet 32
Localisation : dans son atelier//perdu quelque part à cause de Mayu ou en explo volontaire somewhere
Admin • we rule the world
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Mar 28 Nov - 3:45

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin

Ivre de plaisir. Je l’étais totalement… J’étais totalement dépendant de celui-ci. Je ne voulais rien d’autre. Rien n’avait d’importance autre que cette douleur dans ma cuisse. Je me fichais même de savoir si j’allais pouvoir marcher le lendemain. Tout ce qui comptais était cette sensation de picotements lorsque la lame n’était pas dans la plaie, cette sensation de chair déchirée lorsque la lame s’y engouffrait, cette sensation aigue ô combien délicieuse une fois le fer dans cette peau. Comment pouvait-on détester cela ? C’était bien trop bon pour que je m’arrête. Ma tête tournait doucement déjà, pourtant, comme un drogué en manque, je ne voulais pas m’arrêter. Pas maintenant. La machine était lancée, elle n’était pas prête de s’arrêter… C’était ce que je pensais jusqu’à sentir cette main sur moi. Mon regard se retrouvais forcé à fixer ce visage inconnu s’approcher, me lécher, « m’emmerder ! » Il ne faisait rien d’autre que me déranger ! Ne pouvais-je donc pas m’amuser en paix ? Devais-je toujours avoir un type qui venait m’arrêter ou me perturber ? Une nouvelle fois, c’était d’un regard noir que je le gratifiais. « Cet emmerdeur… » Tel serait son nom. Un emmerdeur de première ! Encore une fois : je ne comprenais rien. Il semblait s’amuser lui aussi mais qu’il le fasse ailleurs ! Il ne voyait pas qu’il dérangeait là ?!

Une de mes mains repoussait la sienne d’un geste violent, n’appréciant aucunement le contact de sa chair avec la mienne. Le fer était tellement plus agréable. Les flammes aussi ! Les fils aussi ! Aah… Les fils. C’était tellement agréable de les sentir chauffer contre sa peau, de brûler celle-ci, de la couper à l’usure, de la sentir se fendre comme un tissu que l’on frotterait encore et encore… C’était si bon mais si long, je n’étais pas aussi patient malheureusement. Mais c’était de toute évidence mon traitement préféré jusqu’à maintenant.

Jusqu’à la sentir de cette façon.


Passant de la rage à la passion en une fraction de seconde, ce délice qu’il m’avait offert par surprise savait me faire frissonner. Je ne comprenais rien à ce qu’il disait et je m’en fichais royalement. Là, tout de suite, je voulais qu’il plante cette lame de lui-même. Sans prévenir. Sans me montrer l’endroit. Qu’il le fasse juste. Si un soupir passait mes lèvres quand il avait enfoncé ce petit bijou dans ma cuisse, c’était un faible gémissement qui passait la barrière de mes lèvres lorsqu’il osait la retirer sans prévenir.  Je le détestais de m’avoir interrompu mais pour la première fois, je me demandais si j’avais trouvé quelqu’un qui pouvait me comprendre. Et puis merde ! Je m’en fichais pas mal qu’il comprenne ou non ! Ma main, couverte de sang, attrapait son poignet, lui demandant de recommencer. « Plante-moi.. » soufflais-je en japonais de ma voix basse mais ô combien remplie de plaisir. Je détestais les gens, je détestais être interrompu, mais si lui s’amusait de cette lame dans ma chair. Ne voulait-il pas la transpercer de lui-même ? Ne voulait-il pas continuer ce que j’avais commencé ? Il pouvait me tuer, tant que c’était lentement et en douleur. Je serais sage et obéissant s’il souhaitait passer le temps en me tuant à petit feu et je me fichais bien de cette voix qui me suppliait d’arrêter. Jamais je n’arrêterais. Jamais. Surtout pas maintenant. J’étais ivre de désir, mon corps en réclamait d’avantage, mon seul plaisir, la seule chose que je voulais… Mais je n’étais pas assez patient pour l’attendre alors je poussais sa main sur ma chair pour lui faire comprendre ce que je voulais. Pour qu’il comprenne que c’était maintenant que je le voulais, peu importe l’endroit, « fais-le. » lâchais-je d’un coréen instable. Je parlais peu certes, deux mots par-ci par-là, mais s’il savait m’offrir ce que je voulais, je pouvais clairement faire une exception pour le laisser m’entendre plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : truc.
Messages : 1376
Capsules : 949
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 29
Crédits : ta mère
Multicomptes : Seo Kyung Hong
Appartenance : l'ordre des insurgés
Affectation : héritier du clan sisi
Arme : fusil de combat
Carnet de bord :
L'Ordre des Insurgés • héritier du clan
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Mar 28 Nov - 4:19

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin


Le Capitaine fronçait les sourcils. Qu'arrivait-il à ce si doux et détestable Jae Shin? Ce n'est pas lui; fut la pensée première du plus âgé. Ce n'est pas sa voix. Ça, c'était un fait. Ce n'est pas ton attitude. Ça aussi, c'était un fait. Il lui ressemble mais ce n'est pas lui. Voici ce qui résultait de la brève réflexion du Capitaine, son regard dérivant sur son épaule où il pouvait voir son tatouage. Si, c'est lui. Une seule personne sur ce bateau possédait un tel stigmate de son passé. D'abord perdu, Sung Il fronçait les sourcils. Était-ce ainsi que Jae Shin se faisait du bien? Ce n'était pas si étonnant pour un garçon si renfermé, presque muet. Il fallait peut être qu'il s'adapte.
Ce fut ces mots qui le ramenèrent à la réalité ainsi que cette poigne. Ce n'est pas sa langue. Le Capitaine sursautait, le regardant l'air grave avant exploser de rire. D'un geste brusque, il défaisait la poigne qui le maintenant prisonnier, jetant la lame dans ce qui devait être une chambre. Sung Il n'était pas soigneux, surtout pas avec les affaires des autres. Alors une pauvre lame... qu'en avait-il à faire? Rapidement, sa main droite saisissait la mâchoire du garçon qui lui faisait face, serrant sa poigne sur cette dernière comme s'il cherchait à lui briser à main nue. "Comment oses-tu?!" Grogna-t-il excédé alors que sa main gauche venait percuter son visage alors qu'au même moment il lâchait sa mâchoire. Le faible corps de sa victime fut légèrement propulsée en arrière mais comme ce n'était pas suffisant pour le faire tomber, il usa de son pied droit, le levant pour donner un coup en plein dans le ventre de l'adolescent, le poussant en arrière pour cette fois-ci le faire tomber sur le lit. Le Capitaine ne put s'empêcher de regarder cette vermine de haut. Il le méprisait et à présent, il semblait le haïr plus que de raison. "Tapette." Grogna-t-il, sa voix laissait transparaître son dégoût pour ce genre d'individu. Pourtant, il ne s'éloignait pas, bien au contraire. Avide du mal qu'il pouvait infliger au garçon, il vint s'installer à califourchon. Attrapant sa gorge, il la serrait, espérant ressentir son souffle s'affaiblir alors que le Capitaine explosait de rire. Son regard glacial et son large sourire offrait à son vis-à-vis une vision effrayante. "Ça t'plait? Hein?" Sa poigne se serrait davantage, il sentait sa frustration s'écouler entre ses doigts. Plus il serrait, plus elle semblait s'en aller. "J'aurais voulu saigner ton père comme tu m'invites à l'faire..." Déclarait-il en riant. "... comme un porc." Concluait-il en explosant de rire. Sa poigne fragilisée par ses spasme d'euphorie alternait la puissance de la strangulation que le pauvre garçon subissait. Le lâcherait-il? Attendrait-il que son souffle l'ait définitivement quitter avant de le lâcher?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 1000
Capsules : 1236
Date d'inscription : 27/10/2017
Crédits : me
Multicomptes : Kiki le labrador
Appartenance : Insurgés
Affectation : couturier
Arme : pistolet 32
Localisation : dans son atelier//perdu quelque part à cause de Mayu ou en explo volontaire somewhere
Admin • we rule the world
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Mar 28 Nov - 5:04

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin

Soudainement, cette bulle se brisait. Mon plaisir, mon paradis. Il disparaissait devant mes yeux. Cette lame qui suscitait tant de plaisir chez moi se trouvait bien loin. Cet espoir de le voir me faire souffrir s’envolait. « Une merde inutile… » Voilà ce qu’il était. Juste une merde incapable de planter une lame dans un corps qui ne demandait que ça. Il aurait pu s’amuser, lui qui semblait aimer maintenir ma mâchoire entre ses doigts, il aurait pu arracher ma peau petit à petit. Il aurait pu me brûler, m’amputer d’un doigt, d’une oreille, me taillader la langue, la peau, planter mes organes et me regarder me noyer dans mon propre sang des suites d’une hémorragie. Mais non…. Rien de tout cela. Rien du tout dans un premier temps même, si ce n’était des mots que je ne comprenais pas. L’avais-je énervé ? A son poing dans ma joue je comprenais que c’était très certainement le cas. Allait-il me tuer de ses mains ? Cette douleur était nouvelle. Inconnue. Mais bordel. Qu’un autre me fasse mal était si bon que j’en redemanderais encore si je n’avais pas compris que je devrais l’énerver pour cela. Devrais-je lui cracher mon sang à la figure ? L’insulter ? Le frapper ? « Qu’est-ce que j’dois faire pour qu’tu m’battes à mort connard ?! » Seule cette question passait dans ma tête bien trop silencieuse soudainement. Etaient-ils tous mort ? Un sourire étirait mes lèvres avant que je ne reçoive un nouveau coup, dans l’abdomen cette fois. Mes mains se joignaient naturellement à l’endroit alors que je sentais un frisson me parcourir. Encore… Continues à me frapper. Au sol ou dans le lit, je m’en fichais totalement. Je voulais juste qu’il me fasse souffrir encore.

A présent allongé dans le lit, mon ventre se creusait à chaque expiration. A croire que la nourriture n’était pas quelque chose de nécessaire à ce corps. Comment étais-je même en vie ? Je n’avais aucun souvenir d’avoir un jour mangé… Mes sourcils se fronçaient un instant avant de me dire que je devais être un dieu. Un dieu fait pour vivre à jamais  dans la luxure du plaisir ! Oui c’était ça ! Un rire passait mes lèvres alors qu’un poids se faisait sentir sur mon corps. Je m’en fichais. « Tu ne peux pas me tuer.. » Peu importe, s’il essayait de cette façon, ça ne marcherait pas. Je n’avais pas besoin de manger pour vivre, pourquoi aurais-je besoin d’air au juste ! Un rire passait mes lèvres alors que je sentais vertigineux. Je ne comprenais rien à ce qu’il disait, connard stupide incapable de comprendre qu’on vivait sur deux planètes différentes. Je me fichais de ce qu’il disait. Il ne pouvait pas me tuer de toute façon. Ces vertiges n’étaient que du plaisir. Un plaisir étrange puisque je ne ressentais pas mon cœur s’accélérer. J’aurais même plutôt tendance à le sentir se ralentir et se calmer. Comme si je m’apprêtais à sombrer mais je ne voulais pas ! Je n’avais pas encore assez profité ! Je voulais encore ressentir ce plaisir… Pas maintenant. Pas cette obscurité. L’air commençait à me manquer sérieusement et sans que je réalise ma main se posait sur la gorge de cet homme dont j’ignorais le nom.
« Pas maintenant.. »
« Casses-toi connard. »
« Enfin.. »

Ma poigne ferme se serrait sur cette gorge. Je ne savais ni d’Adam ni d’Eve ce qu’il se passait ici mais clairement, ce type était une menace. « Retiens-toi. Tu ne peux pas le tuer. » Comment ça je ne peux pas le tuer ? Je le pouvais ! J’avais la force pour ! Personne ne pouvait me retenir !  « Tu ne peux pas lever la main sur lui Jin Kyung ! Il te fera tuer sinon ! » Mon corps était si faible malgré moi sans que je ne sache ce qu’il se passait, l’adrénaline m’avait poussé à lever la main vers cette gorge pour l’empoigner mais je n’avais pas la force de plus. J’avais mal partout. Qu’est-ce qu’il s’était passé au juste ? Où étais-je ? Pourquoi avais-je si chaud ? Et c’était quoi cette érection ? Putain de merde ! Il se passait quoi au juste ?!

***

Toute trace de plaisir avait quitté ce visage, aucun amusement, si de la rage Sung Il avait reçu de Kenji, Jin Kyung ne le fixait qu’avec incompréhension et haine. Il détestait tout le monde, ce type en face de lui compris mais surtout… Ce type taré qui s’amusait à le rendre si faible lorsqu’il souhaitait enfin s’amuser en frappant les gens en face de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : truc.
Messages : 1376
Capsules : 949
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 29
Crédits : ta mère
Multicomptes : Seo Kyung Hong
Appartenance : l'ordre des insurgés
Affectation : héritier du clan sisi
Arme : fusil de combat
Carnet de bord :
L'Ordre des Insurgés • héritier du clan
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Dim 3 Déc - 18:32

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin


Sa cruauté n'avait d'égale que sa folie. Les actes du Capitaine étaient aussi imprevisible que dangereux et voir un jeune garçon se mutiler ne faisait que l'encourager à poursuivre. A présent au dessus de lui, ses mains autour du cou de sa victime du moment, Sung Il était heureux. Il affichait un large sourire sadique, appréciant voir cette petite chose pâlir sous ses doigts. Les yeux grands ouverts, il tentait de maitriser ses rires, resserrant ses doigts lorsqu'il apperçu un sourire sur le visage de son vis-à-vis. Ce garçon était-il fou? Pourquoi souriait? Même cela il appréciait? Si Sung Il ne lâchait pas sa prise bien au contraire, il serrait encore plus fort, passant la langue sur ses lèvres alors que l'excitation montait. Woo Jae Shin, cette petite chose insignifiante avait réussi à transformer ce jeu en partie follement excitante. Si excitante que notre cher Capitaine se sentait légèrement gonfler. Ce n'était pas la première qu'il se sentait ainsi, ses jeux lui faisant plus facilement de l'effet que les tendresses que lui offraient les femmes.
Le souffle de sa victime s'amenuisait encore. L’œil brillant, Sung Il le regardait intensément. Allait-il mourir aujourd'hui de ses mains? Il pensait que ce serait merveilleux. Le Capitaine aurait réussi à se débarrasser d'une des choses qui l'embêtait le plus sur sur ces navires. Riant de plus bel lorsqu'il le pensait parti, il fut surprit de sentir une main lui agripper la gorge. Il s'arrêta net, ses yeux s'écarquillant en voyant le garçon au dessous de lui sembler reprendre ses esprits. Son regard avait complètement changé. Il semblait être une autre personne, comme s'il venait d'arriver dans la pièce. Le fils Pyo ne lâchait pas sa gorge, son regard devenant glacial. "Comment oses-tu, vermine?!" Grognait-il avec difficulté. Ce geste, il ne l'emportera pas au paradis!




Watching me losing my peace
Pushing me down to my knees, bastard
Do I need to beg you please?
It's feeling more like a trick than treat

So why you laughing at me?

ils m'ont eu:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 1000
Capsules : 1236
Date d'inscription : 27/10/2017
Crédits : me
Multicomptes : Kiki le labrador
Appartenance : Insurgés
Affectation : couturier
Arme : pistolet 32
Localisation : dans son atelier//perdu quelque part à cause de Mayu ou en explo volontaire somewhere
Admin • we rule the world
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Mar 5 Déc - 2:56

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin

Ce sang…

Mon bras était couvert de ce liquide qui était si beau lorsqu’il fuyait le corps de mes vis-à-vis. Qu’est-ce qu’il a fait encore ce déchet ? Mes cuisses, mes bras, mon ventre… Chaque parcelle de mon corps semblait douloureuse. « Ta cuisse est ouverte. Tu dois trouver quelque chose pour panser la plaie. » J’en ai rien à foutre. Qui avait envie de s’occuper de ça quand un type est là à vous étrangler sans que vous n’en connaissiez la raison. Qu’il ose m’insulter de la sorte. Il me cherche ? Il veut mourir ?! J’allais lui apprendre les bases, celles qui étaient les plus simples : la loi du plus fort. Le bout de mes doigts s’enfonçait doucement dans cette chair face à moi. Un peu plus, quelques millimètres à chaque fois. Mon bras était douloureux mais bordel : j’allais lui refaire la tronche ! « Ferme ta sale gueule fils de pute ! » Coréen parfait, léger accent de Busan, ajouté une voix forte, soyeuse bien que grave et vous voilà devant Jin Kyung. « Tu ne peux jamais te taire.. » Je n’ai rien dit de mal ! Sa mère est une pute ! La mère de son père est une pute ! Un ramassis de putains inutiles tout juste bons à servir de ramasse merde ! Rien de plus ! J’étais dans mon droit.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : truc.
Messages : 1376
Capsules : 949
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 29
Crédits : ta mère
Multicomptes : Seo Kyung Hong
Appartenance : l'ordre des insurgés
Affectation : héritier du clan sisi
Arme : fusil de combat
Carnet de bord :
L'Ordre des Insurgés • héritier du clan
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il Mar 5 Déc - 3:53

Again, again, again, I want more!
Sung Il & Jae Shin


L'étonnement se lisait sur son visage. Le Capitaine pensait que cette chose si insignifiante que représentait Jae Shin allait se casser sous la pression de ses doigts. A croire qu'il était plus résistant qu'il en avait l'air. Son excitation ne le quittait d'ailleurs pas, persistant alors qu'il sortait sa langue pour caresser sa lèvre inférieure. Pyo Sung Il transperçait Jae Shin de son regard, ouvrant la bouche alors que l'air commençait à lui manquer. Il avait l'air plus que fou, ses paupières grandes ouvertes. Sa poigne ne faiblissait pas autour de la gorge du plus jeune alors qu'il se rapprochait de lui. Le jeune garçon pouvait d'ailleurs sentir le poids du leader qui profitait du regain d'énergie de son vis-à-vis pour se reposer sur ce dernier. Si ces mots n'avaient pas passé la barrière de ses lèvres, si seulement Sung Il ne les avait pas entendu, il se serait probablement retrouvé couché sur le garçon alors qu'il se serait décidé à le lâcher s'il n'avait pas fini par perdre conscience. "Bâtard!" Grogna Sung Il comme il pouvait. "Tu veux mourir?!" Furent ses dernières mots avant qu'il ne lâche sa victime pour venir la frapper au visage. Le Capitaine, sous la rage n'avait pas encore relevé le changement soudain de voix et de façon de parler, encore certain de s'adresser à la même personne depuis le début. Il se voyait déjà lui mettre les chaines et lui faire payer ses mots. Le réduire en esclavage était ce qu'il avait toujours voulu après tout! Ainsi, il pourrait être libre de le briser petit à petit, espérant entendre la voix faible du garçon renfermé qu'était Jae Shin. Alors qu'il enchaînait les coups sur le visage du plus jeune, il laissait parler son esprit pour lui faire entendre ce qu'il désirait: la voix du plus jeune presque étouffée, plus faible qu'à son habitude bien qu'elle pouvait partir dans les aiguës et paradoxalement devenir plus puissantes. Il fantasmait ses plaintes et ses supplications, voyant son visage trempé de larme le supplier de le tuer. Hélas, le garçon ne semblait pas encore prêt à lui offrir de telle supplication ce qui poussait Sung Il à continuer de le frapper. Avant de le briser mentalement, il faudrait l'affaiblir physiquement.




Watching me losing my peace
Pushing me down to my knees, bastard
Do I need to beg you please?
It's feeling more like a trick than treat

So why you laughing at me?

ils m'ont eu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il

Revenir en haut Aller en bas
[+18 - gore/malsain] No perv, y a pas de cul dans ce +18 keukinette // Again, again, again, I want more! ft. Sung Il
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Dream ticket :Obama/Gore
» LA SCENE GORE DU MOIS
» J1 - run till you're dead (viha/gore)
» Cauchemar, un matin d'été [GORE]
» [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands ::  :: RPs finis & abandonnés :: RPs finis-
Sauter vers: