::  :: RPs finis & abandonnés :: RPs finis
why & how ; jaesun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Jeu 30 Nov - 10:48

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Très peu conscient du mal qu'il pouvait provoquer à son meilleur ami en tirant sur son poignet, sur tous les muscles de son bras à la suite, il le tira vers lui, content de le retrouver, de le voir de plus près, de constater que les traits de son visage n'avaient pas changé. Qu'il n'y avait que quelques griffures et quelques bleus sur son visage, ceux-ci ne laisseraient certainement pas de cicatrices, il pouvait en être certain. Ses gestes restaient limités, il ne pouvait pas juste se mouver de la façon dont il le voulait, courir un cent mètres par exemple, ou se lever en mode "yolo j'vais bien". Il sentait encore sa peau le tirailler, et ses défenses naturelles tenter de le soigner. C'était lent, très lent, mais il pouvait tout de même ressentir ça au plus profond de lui, parce qu'il voulait vivre. Son cerveau n'était pas prêt à lâcher, à s'éteindre totalement et se rétracter pour finir dans une boîte vide. Il voulait continuer de réfléchir, et faire agir son possesseur comme un abruti fini. Jae Hwa et Kwang Sun faisaient une belle paire d'imbéciles.

Si les deux garçons n'avaient pas été blessés, il était clair que Kwang Sun n'aurait pas refusé un peu d'attention de la part de son meilleur ami. Il n'avait jamais imaginé qu'embrasser Jae Hwa pourrait lui procurer ce sentiment de bien être et pourtant, là, c'était la sécurité qui emplissait son cœur. Il ne savait l'expliquer, après tout, il n'avait jamais réfléchi trop longtemps sur le pourquoi du comment, il était plutôt instinctif que penseur, mais là, le mystère était trop grand, trop étrange pour qu'il n'y pense pas un peu. Jae Hwa ne sembla pas refuser ou montrer que son geste était bizarre, parce qu'il appuya le baiser, comme si c'était naturel, comme si l'un et l'autre s'appartenait. Comme une banalité à remplir pour le constater, le rendre réel. Ils étaient cons. Si cons. L'évidence était là, sous leurs yeux, mais ils se contentaient de ne voir que le bout de leur nez.

Pour l'heure, les choses étaient plutôt graves, alors ils pouvaient mettre de côté ce genre de conneries. Ils étaient blessés, tous les deux, et ils perdaient des secondes précieuses à se "papouiller", ce n'était certainement pas le meilleur moyen de s'en sortir, de survivre. Le sang continuait de couler, comme un ruisseau qui se fraye un chemin à travers les bandages et les infections risquaient grandement de s'inviter sans avoir été conviées. L'esprit de Sun revenait au galop, son instinct de survie était bien là maintenant, il devait agir, et pas seulement embrasser Jae Hwa. Cela était ... inconvenant pour le moment. Ils régleraient ça plus tard, sans nul doute. Les mots de son inséparable ami lui firent du bien. Constater simplement qu'il était vivant avait du bon, mais plus les secondes passaient, plus le plus petit se rendait compte que l'espion allait de moins en moins bien. Incapable de faire quoi que ce soit pour le moment, Kwang Sun se contenta de rester spectateur, il avait peur de bouger, de ressentir à nouveau la douleur, de faire couler le sang plus qu'il n'était déjà présent dans cette grotte. Le mur était tâché par de petites traces de mains, et le sol ... Lui, on pourrait croire qu'une décoration improvisée et rapide avait été peinte.

Jae Hwa se poussa et se laissa tomber sur ce sol dur et froid, un peu humide aussi. Les yeux du chasseur le suivirent avant qu'il n'essaie de bouger. S'il pouvait juste s'occuper un peu de Jae Hwa, malheureusement son incapacité avait tendance à l'agacer au plus haut point. C'était comme le regarder mourir sans lever le petit doigt. Il n'aimait pas ça. Parce que c'était probablement ce qui allait arriver s'il ne bougeait pas son petit cul. Et le silence emplit le lieu. Désagréable, pesant, inconfortable. Kwang Sun appela plusieurs fois son meilleur ami, prononçant son prénom chaque fois un peu plus fort, chaque fois un peu plus paniqué. Il ne répondait plus, il n'y avait que l'écho de sa voix qui lui revenait. Une main sur les bandages de fortune sur son torse, il se pencha en avant, pliant ses jambes en tailleur, histoire de pouvoir bouger confortablement. Ses jambes étaient lourdes, plus qu'il n'aurait pu l'imaginer un jour, mais il parvint à les bouger et en faire ce qu'il voulait, mais il était lent, terriblement à la ramasse. Prenant sur lui afin de pouvoir apporter son aide à Jae Hwa, il put se hisser jusqu'à son sac et trifouiller à l'intérieur pour trouver son talkie-walkie. Il le brancha directement sur la fréquence de l'Abri, n'importe laquelle ferait l'affaire en vérité. Il devait informer sa mère, elle ferait le nécessaire, elle enverrait tous les explorateurs s'il le fallait, mais il était certain qu'il ne moisirait pas dans cette grotte. « Ici Wang Kwang Sun, de l'unité B. Nous avons été attaqué par une goule, il n'y a pas eu morsure. Nous nous trouvons dans la zone nord. Trouvez-nous, le temps nous est compté. Nous avons besoin d'une unité de secours, nous sommes grièvement blessés. » Dans sa voix, l'inquiétude, une douleur transparente, et une fatigue certaine.

En regardant le corps sans mouvements de son meilleur ami, Kwang Sun s'approcha et colla sa tête sur son torse pour écouter les battements de son cœur. Il avait perdu beaucoup de sang, il lui fallait de quoi arrêter tous ces écoulements. Malheureusement tout ce qu'il pouvait faire pour l'instant, c'était nettoyer la plaie avec un peu d'eau, espérant que des tissus étrangers ne soient pas rentrés dans les blessures du géant. Il prit son courage pour oublier ses propres blessures, pour laisser son égoïsme s'envoler, et mouilla du tissu pour venir frotter la jambes de Jae. Certes, il avait bien fait son garrot, mais il fallait la rendre propre. Il s'occupa ensuite de son bras. Il était concentré, il se contentait de ne penser qu'à ce qu'il devait faire, mais en regardant le visage endormi et sale de Jae Hwa, il sentit une boule se former dans sa gorge. Il ne pouvait pas le perdre. Il était le seul. Le seul dans sa vie qui comptait réellement. Le seul sans qui il ne pourrait vivre. Le seul. Des larmes glissèrent sur ses joues, silencieuses, douloureuses, alors que ses doigts dans le tissu s'affairait à nettoyer son visage, doucement, avec précaution. Il avait une beauté sauvage, des traits matures et ses oreilles ... Ce qu'il aimait le taquiner avec ça. Il aimait bien les toucher, jouer avec, faire l'imbécile. « Mais si tu n'es plus là, qui partagera mon quotidien ? »

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Jeu 30 Nov - 16:21

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Il allait mourir. Plus les secondes passaient, plus cette certitude s’ancrait dans l’esprit de Jaehwa, dont le cœur s’emballait toujours plus fort, toujours plus douloureusement. Après des années passées à penser qu’il pourrait mener une vie paisible dans l’Abri, en tant que défenseur, loin des dangers de l’extérieur, il avait été jeté dehors et contraint d’explorer les alentours ; aujourd’hui, cette nature hostile, nucléaire, allait avoir raison de lui. Son regard se posait sur son corps abîmé, sur les plaies béantes qui déchiraient ses jambes et son avant-bras. Sa bouche ne percevait que le goût du sang que sa propre lèvre avait versé, et son corps entier souffrait des contusions du combat qui commençaient seulement à se faire sentir. C’était comme attendre un dénouement dont il savait déjà tout, et s’il avait été seul, sans doute n’aurait-il pas choisi l’inaction. Sans doute aurait-il trouvé un rocher assez solide, assez gros pour accélérer les choses. Même cela, il n’en était pas sûr. Le feu qui brûlait en lui était trop ardent pour accepter de s’éteindre aussi facilement.

Les lèvres de Kwangsun étaient comme un dernier cadeau avant qu’il ne s’éteigne. Comme un dernier échange, un dernier témoin de la relation particulière qu’il entretenait avec le plus âgé. Son aîné, en effet, avait toujours été plus proche de lui que tous les autres, et le toucher, l’embrasser ne le dérangeait pas le moins du monde. Pour être parfaitement exact, il aurait même pu affirmer qu’il recherchait ces contacts, qu’ils lui plaisaient. Mais ce n’était pas le genre de conversations qu’ils avaient. Eux préféraient les insultes et les cris, les coups et les combats stupides. Pourtant, c’est lorsqu’ils se retrouvaient tous les deux, dormaient ensemble, serrés l’un contre l’autre, que Jaehwa était le plus heureux des hommes. Il ne voulait surtout pas que Kwangsun le voit mourir. Il ne voulait pas qu’il meure, lui aussi.

Quand tout devint noir, Jaehwa pensa que c’était la fin. Il était encore conscient. Du moins, c’est ce qu’il pensait, car la voix de son meilleur ami lui parvenait encore, lointaine, étouffée. Son corps refusait de réagir, d’envoyer un signe, ne serait-ce qu’ouvrir les yeux, bouger les doigts, quelque chose. Le froid le gagnait, émanant de la pierre humide et du sol sur lequel il était assis, le dos appuyé contre un mur dont il ne percevait même plus la dureté. L’espion aurait donné n’importe quoi pour être capable de répondre aux mots de Kwangsun, dont la voix s’éloignait un peu plus à chaque seconde. La dernière chose qu’il entendit fut la voix de son meilleur ami qui énonçait vaguement leur position, puis s’adressait à lui sans qu’il puisse lui répondre.

Ensuite, ce fut le néant.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
why & how ; jaesun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands ::  :: RPs finis & abandonnés :: RPs finis-
Sauter vers: