::  :: RPs finis & abandonnés :: RPs finis
why & how ; jaesun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: why & how ; jaesun Dim 5 Nov - 0:36

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Il n'y avait pas beaucoup de clarté ce matin-là. Kwang Sun, cependant, était déjà dehors. Il s'était levé très tôt afin de ne pas rater une seule minute de pouvoir être à l'extérieur. La nuit couvrait encore l'épaisse masse de nuages dans le ciel, ce qui rendait le paysage plus sombre que d'habitude, plus lugubre et les températures étaient plus basses aussi. Le surnommé Dieu s'était bien couvert, il avait attrapé un bout de tissu, qu'il avait noué autour de sa taille, formant un petit sac de fortune, dans lequel quelques outils et son fameux gobelet trouvaient une place bien à eux. Son arme quant à elle, était coincée dans sa ceinture, cachée par la veste chaude qui l'habillait de façon à ne pas ressentir le froid mordant de l'aurore. On lui avait donné l'autorisation de quitter le bunker, parce qu'il était en mission. Durant quelques heures, il était censé chasser, récupérer des provisions, ou n'importe quoi qui pouvait être utile à l'Abri. Que ce soit des vêtements ou des objets du passé, il avait promis de ramener quelques trucs. Il ne savait pas encore quoi, mais durant son exploration, il allait bien trouver. A l'entrée de l'abri, on avait un peu tiqué à l'idée de le laisser partir seul, parce que, personne n'était au courant de sa soit disant mission. Il était le fils de l'un des membres du Conseil, et si par malheur, il lui arrivait quoi que ce soit, ça barderait certainement pour ceux qui l'ont laissé partir. Et dernière raison, parce qu'avec tous les événements récents, les disparitions, et les insurgés, il n'était pas prudent de se balader seul dans les diverses zones autour de l'abri.

Positionné pas loin du bunker, à quelques dizaines de mètres seulement, Kwang Sun regardait le ciel encore sombre, il ferma les yeux quelques instants pour profiter du silence radio de l'extérieur. Mais un bruit singulier perturba sa quiétude, et il descendit son visage vers la source des pas qui venaient vers lui. Ce pas familier, cette silhouette géante qu'il connaissait comme son ombre. Une mine légèrement étonnée trônait sur le visage de Kwang Sun, parce que son meilleur ami n'était pas censé être là, il n'était pas censé sortir du bunker lui aussi. Et il s'était bien renseigné avant de partir en randonnée quotidienne. Oui, parce qu'il voulait savoir tout ce qu'il se passait dans la vie de tout le monde. Loin d'être une commère, ce n'était pas du tout son style, il faisait attention au moindre détails le concernant, même aux plus petites rumeurs qui circulaient sur lui dans l'enceinte de l'abri. Donc non, il n'était pas aussi commère. En fait, il l'était certainement plus qu'il ne pouvait l'avouer.

Il poussa un soupir en écoutant les pas de Jae Hwa approcher de lui, et ne bougea pas pour aller à sa rencontre. Pourquoi le faire puisque son précieux meilleur ami se déplaçait pour lui. Il était capable de l'identifier, malgré la faible luminosité du paysage, il pourrait le reconnaître entre mille silhouettes, même le son de sa voix était quelque chose d'unique. « Qu'est-ce que tu fais là Jae ? » Son ton était presque accusateur, il n'aimait pas avoir l'impression qu'on veille sur lui, d'une quelconque façon, parce qu'il n'était pas une personne faible. Il savait se défendre et appréhender des ennemis. Il ne voulait pas rejeter l'aide du plus grand, loin de là, tous les deux avaient un lien très particulier, mais peut-être que ce n'était tout simplement pas le jour. L'humeur de Kwang Sun était très changeante, et là en seulement quelques secondes, à force de penser, il s'était mis tout seul de mauvaise humeur.

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Dim 5 Nov - 14:03

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Dans le silence ambiant, Jaehwa avait l’impression que sa respiration faisait un bruit d’enfer. Les semelles de ses chaussures faisaient craquer le sol d’une façon alarmante, tant et si bien qu’il essayait de ne pas se faire remarquer, prêtant attention à l’endroit où il mettait les pieds sans perdre d’une seconde la silhouette qu’il suivait depuis quelques minutes déjà. Il avait appris la discrétion, depuis qu’il avait intégré les rangs des espions, mais il avait toujours le sentiment d’être trop bruyant, trop visible. Parfois, il se rappelait brièvement de son enfance, quand il attendait dans l’obscurité, que Jaewon lui répétait de sa voix rassurante de ne parler à personne, de n’ouvrir à personne, sauf à lui. Il se rappelait l’angoisse qu’il éprouvait lorsqu’il retenait son souffle, craignant que quelqu’un n’entre par effraction dans cette maison déjà bien abîmée, qu’était la sienne. L’adrénaline l’aidait à devenir une ombre dans la nuit, à ne faire qu’un avec elle. Du moins, c’est ce qu’il espérait, la plupart du temps. À cet instant, tout particulièrement.

L’œil vif comme celui d’un oiseau de proie, à l’affût du moindre geste, du moindre changement de direction, comme à chaque fois qu’il était en mission, Jaehwa continua sa filature. Cette fois, cependant, il ne s’agissait pas d’un ordre de mission. C’était une décision personnellement, dont personne n’avait conscience, si ce n’était lui. Personne n’avait son mot à dire sur la question non plus, à vrai dire, même si demander son avis au principal intéressé n’aurait pas été un luxe.

Finalement, il comprit qu’on l’avait remarqué. Un sourire amusé fendit son visage tandis qu’il franchissait la distance qui le séparait encore de son meilleur ami, qu’il détailla d’un regard dans l’obscurité. Dans le silence ambiant, le soupir de Kwangsun sonnait comme une menace. Une menace qu’il ne craignait pas, car il avait une bonne idée de l’issue de l’échange, s’ils venaient à se battre. Ça n’aurait pas été une première, compte tenu de leurs tempéraments respectifs. Mais avec lui, contrairement à d’autres, Jaehwa retenait ses coups. Sans oublier que le petit avait une assez bonne défense, même contre un ancien défenseur. « Je me promène. » Son mensonge, plus amusé que jamais, était évident comme le nez au milieu du visage. « Et toi ? Petite sortie au clair de nuage ? » Il leva vers la chape nuageuse sombre qui les surplombait un regard presque moqueur, conscient que ce n’était sûrement pas la raison de sa sortie. Son air amusé, d’ailleurs, laissa rapidement place à un air plus sérieux. « Pourquoi tu me tiens pas au courant ? »

Enfouie profondément au fond de lu, la peur de voir son meilleur ami disparaître était réelle. Elle le poussait à contrôler ses déplacements un peu trop souvent, à avoir toujours besoin de savoir où il était. Ce n’était pas sain, ni même correct, mais il avait entendu trop d’histoires de disparitions, au cours des derniers mois, pour accepter de laisser Kwangsun sortir seul. « C’est avec moi ou pas du tout. Tu choisis. » reprit-il finalement, imposant ses règles et sa façon de voir les choses. La mauvaise humeur de son meilleur ami, qu’il avait appris à reconnaître, ne serait en rien un obstacle à cette décision arbitraire. Après tout, on ne l’avait pas fait sortir de l’abri pour rien.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Dim 5 Nov - 19:39

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

L'un de ses sourcils se leva lorsqu'il entendit enfin les pas de son meilleur ami dans son dos. Le surnommé Dieu avait pénétré dans la forêt qui couvrait les alentours du bunker, et se permit de marcher plus lentement, histoire de laisser l'intru arriver jusqu'à lui. Cependant, il ne vint pas tout de suite vers lui, ce qui eut le temps de laisser l'agacement s'imiscer en lui. Il avait horreur de ça. Il ne savait pas ce qui passait par la tête de Jae Hwa, mais il allait directement lui demander. Ce fut de cette façon qu'il lui demanda poliment, de son ton le plus joyeux et content de le voir, ce qu'il faisait là, sous-entendant à l'extérieur de bunker, derrière lui, à jouer la filature comme s'il était une de ses proies ou un truc du genre. C'était un autre sentiment qu'il n'aimait pas, être suivi, avoir une présence dans son dos, comme un traître qui pourrait lui envoyer une flèche au milieu de la colonne vertébrale. Le rendre faible. Il l'écouta dire qu'il se promenait, et le fixait de manière insolente. Comme s'il cherchait à le défier, parce qu'il n'avait vraiment rien à faire là. Il esquissa un rapide rictus, rien qui se voulait gentil, bien au contraire, et bien qu'il dura seulement quelques secondes, l'énervement était bien visible. « J'ai besoin d'avoir un chaperon pour mes missions maintenant ? » Il était excédé, il avait l'impression d'être un enfant, à qui on devait lui tenir la main.

Depuis quelques temps, ce genre de comportements envers lui avait le don de le rendre fou. On avait signalé des disparitions chez les clans connus, on en avait retrouvé et puis il y avait d'autres histoires qui s'emmêlaient. Il ne comprenait pas vraiment ce que ça avait à voir là-dedans puisque ça ne le concernait pas directement. Il n'était pas si stupide bien sûr, il savait que cela aurait pu lui arriver, mais pour l'heure, il était toujours là, en vie, et non séquestré quelque part, torturé, violé ou il ne savait quel autre traitement de faveur encore. Il ne s'en fichait pas, ce n'était pas vraiment les mots qu'il mettait dessus, mais il se savait prudent, il s'était durement entraîné pour ne pas se faire prendre au piège, et le résultat était prouvé pour le moment. Ses parents se mettaient à le prévenir sans arrêt qu'il ne devait pas sortir seul, qu'il ne devait plus faire ces fameuses promenades en solitaire, qu'il ne devait pas ci ou cela. Ses humeurs étaient massacrantes, il suffisait d'un rien pour l'agacer ou le foutre en boule. La présence indésirée de son meilleur ami justifiait son attitude de petit merdeux détestable.

« Pourquoi ? Attends, tu demandes vraiment pourquoi ? Tu sais quoi ? Laisses tomber ! » Il poussa un soupir rapide par ses narines et continua sa route, sans faire attention à son meilleur ami qui avait décidé de le suivre visiblement. Il n'avait pas envie de lui répondre, il voulait juste chasser un peu et se dégourdir les jambes. Il avait la journée entière pour se trouver des provisions, se nourrir un peu le midi et trouver quelque chose à ramener pour la fin de journée au bunker. Histoire qu'on ne lui dise pas qu'il ne foutait rien. Il n'aimait pas trop ça non plus en fait. Qu'on le prenne pour un faignant, pour quelqu'un qui profitait du statut de ses parents pour faire ce qu'il voulait. Même s'il le faisait des fois. Souvent en fait. Mais il était né dans cette famille, il n'y pouvait rien. Il se contenta pour les minutes d'après, d'éviter du mieux qu'il le pouvait la présence de son meilleur ami. Ces derniers temps, il se sentait terriblement seul sans trop savoir pourquoi. Peut-être du fait que l'attention n'était plus portée sur lui mais plutôt sur les disparus et les conflits à l'intérieur de l'abri. Il arrêta ses pas, sans rien dire, levant ses yeux marron sur l'étendue de branches mortes au-dessus de sa tête. « Désolé. »

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Dim 5 Nov - 20:27

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Si Jaehwa s’attendait à la réaction de Kwangsun ? Très certainement. C’est précisément la raison pour laquelle il s’était efforcé de ne pas se montrer, de rester discret, même lorsqu’il approchait dangereusement de son meilleur ami. Cette petite boule de nerf aurait été capable de s’enflammer pour un rien, et s’il aimait se battre, avoir à le frapper lui était un peu différent. Il l’avait déjà fait, pourtant, et en plusieurs occasions, mais il apprenait difficilement, et son ami n’aurait rien changé en lui demandant de rester au bunker. Aussi, le voir sourire de façon aussi mauvaise étira un rictus sur le visage de l’espion qui, sans attendre, laissa échapper un rire moqueur. « Allons, sois pas choquée princesse. On en a vu partir des plus baraqués que toi. » Pour cette raison précise, il ne partirait pas. Si le monde n’était pas dangereux, ils ne se retrouveraient pas à vivre dans un bunker, sous terre, comme des rats terrifiés à l’idée qu’une chose horrible puisse se produire à nouveau. Si le monde n’était pas dangereux, ils vivraient tous en liberté à l’extérieur. Kwangsun n’était pas aussi fort que lui, pourquoi n’aurait-il pas dû s’inquiéter ? « Depuis quand tu me considères comme un intrus ? » Kwangsun ne pouvait pas le renvoyer. De toute façon, même s’il le faisait, Jaehwa resterait, et s’il fallait se battre, il le ferait, rien que pour lui prouver qu’il avait besoin de quelqu’un. Rien que pour lui montrer qu’il avait raison. Parce qu’évidemment, il avait raison. Il avait toujours raison.

« Tu sais, mon job c’est de récolter de l’information. » lâcha-t-il avant de rouler les yeux, suivant sans attendre son ami, visiblement énervé. Qu’il s’énerve, seulement. Les mains dans les poches, il lui emboîta le pas en prêtant attention à l’état du sol à ses pieds, pour ne pas risquer de trébucher et de se blesser inutilement. Il avait assez des quelques cicatrices qu’il avait récoltées au fil de ses explorations antérieures. « Que tu me le dises ou pas, ça changera rien. » Il serait toujours là, dans les parages, à s’assurer que son meilleur ami ne courait aucun danger. Ce n’est pas comme s’il avait besoin de son autorisation, après tout. En plus, suivre Kwangsun lui permettait de se dégourdir les jambes et d’éviter de voir les sales gueules de ses colocataires et des gens de l’Abri. Ils étaient tellement pénibles. Eux pouvaient rester à l’intérieur, mais ils les envoyaient dehors, tout ça, parce qu’ils étaient incapables de le comprendre.

Son regard restait posé sur Kwangsun alors que celui-ci avançait et, quand il s’arrêta et leva les yeux au ciel, Jaehwa s’avança à son tour pour lui donner un petit coup derrière la tête. « T’as le temps d’être désolé ? » Un rire lui échappa malgré lui et il s’approcha d’un petit talus, l’enjambant avant de s’arrêter au-dessus, les yeux posés sur son meilleur ami, avant de reprendre d’un ton plus autoritaire. « Alors, tu te ramènes ou tu continues à prier le dieu des arbres ? » Malgré tout le temps qu’il avait passé à l’Abri, Jaehwa n’avait jamais appris à s’exprimer correctement. C’était généralement à ses poings de le faire. Il était comme un feu laissé trop longtemps sans surveillance, et sur lequel même l’eau pouvait avoir des conséquences redoutables. À ses yeux, la gentillesse n’apportait rien, tout comme la compassion, et ceux qui se laissaient marcher dessus, à l’Abri comme ailleurs, n’allaient jamais bien loin. Si quelqu’un de mauvais tombait sur Kwangsun et lui faisait du mal, cet idiot ne s’excuserait pas.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Mer 8 Nov - 18:36

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Il détestait Jae Hwa. Parfois, c'était plus fort que lui. Surtout lorsqu'il était énervé et que son meilleur ami se foutait ouvertement de sa gueule. C'était comme s'il le provoquait, et il le détestait réellement pour ça. Il avait envie de lui mettre son poing dans la figure, de faire saigner cette bouche qui prenait un malin plaisir à se tordre dans un sourire narquois. Ha ha ha. Kwang Sun avait vraiment envie de rire là, oh oui, ça le démangeait même. Sarcasme mis à part, le plus petit ne prit même pas en compte ses mots. Il avait l'habitude de recevoir ce genre de surnoms, princesse, diva et tout un tas d'autres, ce n'était pas le plus choquant, ni même ce qu'il retenait des paroles de Jae Hwa. La suite de sa phrase le fit pincer ses lèvres, parce qu'il avait entièrement raison sur ce point. Des plus baraqués avaient disparu et certains étaient réapparus, mais avec des séquelles. Bien loin de s'imaginer que parfois son meilleur ami était capable de s'inquiéter pour lui, Kwang Sun resta un moment sur les fesses. Psychologiquement parlant. Il n'avait pas pensé une seconde à ce qu'il soit inquiet de ses escapades de plusieurs heures dans les alentours du bunker, et même souvent plus loin que ça. La princesse en question évitait tout de même de provoquer les clans adverses et de dépasser les frontières, mais il aimait bien voyager. Du coup, la remarque de Jae Hwa réussit à le faire taire, à lui faire fermer sa grande gamelle. Un Kwang Sun silencieux, c'était quand même bizarre, surtout en sachant qu'il était une véritable pipelette en temps normal.

Il ne répondit pas à sa question. Jae Hwa n'était pas un intrus. Mais il y avait un sentiment qui dérangeait le petit brun quand même. Cette impression de devoir être protégé, couvé. Comme un enfant qu'on surveillait vingt-quatre heures sur vingt-quatre de peur qu'il se blesse ou qu'un seul cheveu de sa tête ne tombe. Pour fuir, pour éviter d'en dire trop, de se dévoiler, de râler même s'il aimait bien ça, il continua sa route, sans faire attention à son meilleur ami. Il savait qu'il le suivait, il le sentait dans son dos. Il avait appris à ressentir cela, rien qu'avec son intuition, mais être suivi n'était pas ce qu'il préférait. Cela lui donnait un sentiment inconfortable, celui qui lui disait qu'il pouvait se faire poignarder dans le dos, qu'il pouvait être trahi. Certes, il s'agissait de Jae Hwa, mais malheureusement, cet aspect méfiant et sur la défensive de son caractère ne s'en allait pas.

Alors qu'il contemplait la hauteur des arbres, il se prit une claque derrière la tête. Il grogna un truc incompréhensible avant de regarder Jae Hwa avec des yeux ronds, et une mine choquée sans pouvoir dire quoi que ce soit. Il était sérieux là ? Le sang du chasseur ne fit qu'un tour, il ne pouvait pas se laisser faire de cette façon, il n'était pas un gamin, il n'était pas faible, et il était plus vieux que lui. C'étaient des raisons valables pour un minimum de respect de la part du géant. Il se mordit l'intérieur de sa joue, bien décidé à ne pas relever, malgré la forte envie d'aller le tabasser. Il rattrapa le plus grand sans difficultés, et lui lança un regard de travers sans traverser le talus. Et une petite lueur de malice s'installa dans son regard avant qu'il n'ouvre la bouche. « Tu veux me donner la main pour traverser ? Comme un bon serviteur que tu es ? Mais non merci, je peux m'en sortir seul. » Sa réplique sarcastique laissa un sourire machiavélique planer sur ses lèvres, fier de pouvoir en placer une, avant d'enjamber à son tour le talus. Il continua de marcher devant, en gardant ce sourire idiot sur le visage. Il essayait de le cacher. De se retenir. Parce que ce sourire n'était destiné qu'à son meilleur ami. Être en sa présence, ce simple fait, lui suffisait pour se sentir instantanément mieux. Leur petite querelle habituelle ne le lasserait certainement jamais. C'était sans doute pour cette raison qu'on racontait qu'ils n'allaient pas ensemble, et que c'était assurément la combinaison d'amis la plus improbable du siècle. Mais c'était ainsi. Ils s'étaient trouvés, ils ne se lâchaient plus. Quoi qu'il pouvait se passer entre eux. Ce serait toujours comme ça.

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Mer 8 Nov - 22:02

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Ces terres étaient hostiles. Jaehwa n’avait aucune idée de ce qu’il y avait dehors auparavant. Il ne connaissait pas les hauts buildings, les maisons luxueuses, les centre commerciaux et les installations couteuses. Tout ce qu’il avait entendu, c’étaient les dires rêveurs de ceux qui avaient voyagé jusqu’à Pyongyang et qui y avaient passé un moment. Tout ce qu’il connaissait, c’était la poussière, la saleté, la malnutrition et la maladie de ceux qu’il aimait, en plus de la sienne. Cependant, depuis son arrivée à l’Abri, il avait lu. Il avait lu, eu l’occasion de se faire une idée de ce à quoi ressemblait le monde, au-delà des frontières de l’endroit d’où il venait, la Corée du Nord. Puis il avait jeté son livre, tout simplement. Il avait même hésité à le brûler. Brûler la bibliothèque entière. Un gigantesque brasier. Tout cela n’existait plus, alors pourquoi se consoler en se noyant dans des écrits qui racontaient à quel point la vie était belle, avant ? À quel point le monde était grand, avant ? Si le monde était si beau qu’on le disait, il existerait encore. Les gens devaient apprendre à vivre dans cette nouvelle réalité. Une réalité bien plus proche de celle qu’il connaissait. Une réalité anarchique où régnait la loi du plus fort. Une loi animale. Une loi qui interdisait à quiconque de se négliger au risque d’être dévoré le premier.

Même s’il n’en disait rien, Jaehwa savait que Kwangsun comprenait. La chasse n’était pas toujours bonne, tout comme les missions d’espionnage ne se déroulaient pas toujours bien. La Terre, ravagée par les bombes et la nature destructrice de l’Homme, était devenue plus capricieuse que nourricière, et il aurait suffi d’un malheureux concours de circonstances pour les anéantir tous. C’était une pensée sous-jacente, discrète, silencieuse. Une pensée que tous avaient à l’esprit, mais que beaucoup ignoraient, bercés d’illusions et de rêves irréalisables. Cette fourmilière géante était à ses yeux un tombeau. Un tombeau grouillant, pleine d’âmes désespérées qui essayaient tant bien que mal de survivre. Au moins, là-bas, ils avaient le confort nécessaire pour mourir en paix. Ils n’étaient pas à l’extérieur, exposés aux radiations, aux créatures abjectes qui peuplaient les terres désolées. À choisir, il aurait préféré rester défenseur, à l’abri derrière ces murs blindés. Les ennemis, à l’intérieur, étaient plus faciles à vaincre.

Mais il était dehors, cette arme sur le dos, aux côtés de son meilleur ami qui était sorti en pensant, peut-être, que personne ne le remarquerait. C’était sans compter sur sa mauvaise habitude de surveiller tout ce qu’il se passait. L’expression que le plus âgé afficha après le coup qu’il venait de lui mettre arracha un sourire amusé, presque moqueur à l’espion qui, debout sur le talus, continua à le toiser de haut. « Bien sûr que non. Est-ce que ça t’aiderait ? » Un sourcil haussé, il regarda autour d’eux, attendant de le voir le dépasser et de poser les yeux sur lui, satisfait des réactions qu’il obtenait. L’indifférence ne lui aurait pas suffi ; elle ne lui allait jamais, quand il s’agissait de Kwangsun.

« Sinon, on cherche quoi, exactement ? » Il ne le talonnait pas de trop près, se distançant même de quelques mètres sur le côté afin de ne pas gêner les mouvements de son ami. « De la bouffe ? Des gens ? » Un rire s’échappa entre ses lèvres alors qu’il enjambait une racine, amusé. « J’suis sûr que les mecs de la main rouge doivent avoir bon g… » Un craquement attira son attention, lui faisant lever les yeux et s’arrêter instantanément. « T’as entendu ça ? » Les forêts qui entouraient l’Abri n’étaient pas particulièrement sûres. Il y rôdait tout un tas de choses, sans compter les idiots qui espéraient se faire une place à l’Abri. Des survivants désespérés qui s’approchaient, seuls, indépendants, et demandaient l’asile, remplaçant ainsi de pauvres explorateurs disparus en voyage. Des arrivistes, à ses yeux. Mais peut-être ce bruit n’était-il que le fruit de son imagination.

••••

by Wiise
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : badlands
Messages : 843
Capsules : 569
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 50
Crédits : Avatar: suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : Superviseur
Arme : Kick suprême
Localisation : Omnipotent
Admin • game master
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Ven 10 Nov - 16:46

Intervention du staff suite à la demande d'apparition d'une créature dans le rp.

Créature apparue: GOULE (forte)
Description:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : badlands
Messages : 843
Capsules : 569
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 50
Crédits : Avatar: suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : Superviseur
Arme : Kick suprême
Localisation : Omnipotent
Admin • game master
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Ven 10 Nov - 16:46

Le membre 'The Supervisor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Bestiaire' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Goyangi
Messages : 710
Capsules : 1421
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : suture love love
Appartenance : abri 826
Affectation : chasseur
Arme : pistolet improvisé
Carnet de bord : présentation + suivi + rp + liens + calendrier

kwang sun est un peu particulier, assez populaire, narcissique, beau, ambitieux, intuitif, malin, débrouillard, excellent dans son domaine, pas si superficiel, bavard, confiant, curieux, pas intrusif, ouvert d'esprit, impulsif, impatient, rancunier, détestable sometimes, lunatique, mais avec son entourage, il peut être possessif, sans gêne, capricieux, boudeur. en mission, il est vif, obéissant et tenace.



25 ans, né à Busan le premier novembre 2069. ses parents étaient riches avant la guerre, maintenant l'un est un garde de l'abri, l'autre siège au conseil. il a vécu sur terre jusqu'à ses 8 ans environ, avant de se rendre dans les abris. dés qu'il a eu la possibilité d'aller explorer, il l'a fait. il s'entraîne souvent, beaucoup afin d'être à la hauteur de ses propres espérances.

Kwang Sun signifie Dieu ou Divinité en coréen

Il a déjà couché avec des filles, et des garçons. Il ne regarde jamais le sexe de la personne qui lui plaît. Il ne se case jamais, ou alors pour une courte durée, parce qu'il trouve ça encombrant, chiant et ça lui demande trop de temps, trop d'attention.

Son meilleur ami l'a déjà embrassé, parce qu'il était juste impossible à réduire au silence. Sun a tellement rougi de honte et d'embarras, qu'il ne lui a pas parlé pendant plusieurs jours.

c'est ce fameux meilleur ami qui a donné une importance à son anniversaire lorsqu'ils se sont connus. mais c'était sans doute à cause du fait que le cadet était né un jour plus tôt et un an plus tard que lui.

Kwang Sun n'est pas très proche de ses parents. En fait, il essaie de se détacher émotionnellement de tout le monde, mais n'y parvient pas facilement. Une fois qu'il est attaché à quelqu'un, il a du mal à décrocher.

Il s'est battu pour la première fois aux environs de ses douze ans, parce qu'il n'aimait pas les rumeurs qui circulaient sur lui. Il a alors commencé à en balancer, histoire que ça nourrisse la conversation des gens de l'abri, et pour contrôler ce qui se disait.

Il ne sait toujours pas comment il fait pour si bien s'entendre avec son meilleur ami, mais ça semble fonctionner alors il n'y pense plus.

Si l'un est impliqué dans quelque chose, alors l'autre l'est certainement aussi. Plus lié encore que les doigts de la main, ils sont inséparables depuis des années.

Il est clair qu'il excelle dans son domaine, mais ce ne sont pas seulement des "on dits", il est vraiment, sacrément, doué. Mais ses heures d'entraînement sont également nombreuses. Après tout on ne né pas parfait, on le devient.
Localisation : chambre standard familial 01
Explorateur Unité B • chasseur
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Ven 10 Nov - 17:42

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Ignorer les répliques de l'un et de l'autre était leur spécialité. Bien que parfois, ils en venaient aux mains, ce n'était pas si rare que ça, il faisait attention à ne pas se faire du mal exprès. Ils s'aimaient, bien plus qu'ils ne voulaient se le dire ou se l'avouer eux-mêmes, c'était comme ça. Leur affection se montrait au quotidien, mais eux seuls pouvaient se permettre de le remarquer. Sans doute à cause du fait qu'ils s'entendaient bien, qu'ils se connaissaient depuis longtemps et que ça avait toujours fonctionné de cette manière. Kwang Sun, de son côté, essayait de cacher ce côté très exclusif de sa personnalité, parce qu'il savait combien cela pouvait être usant à la longue. Jae Hwa s'en était sans doute déjà rendu compte, parce que le plus vieux exprimait les choses toujours de manière implicite, à bouder, à râler, ou à garder le silence. Ce qui n'était pas normal en soi. Cela signifiait forcément un problème quelque part si jamais la pipelette habituelle se terrait dans un silence profond. S'il y réfléchissait un peu plus, il n'y avait jamais eu ce genre de discussions super importantes avec Jae Hwa, parce qu'ils se comprenaient, parce que même si chacun connaissait plus ou moins la vie de l'autre, ils passaient le plus clair de leur temps à vivre le présent, plutôt qu'à remuer le passé. Après tout, quel était l'intérêt pour eux de parler de ce qui ne pouvait plus être changé ? Il n'y en avait pas. Aucun.

Quand Jae Hwa lui répondit, mesquin, le plus vieux le regarda une nouvelle fois de travers avant de continuer à avancer. Décidément, le plus bavard des deux ce jour-là, c'était Jae. Mais pourquoi ? Y avait-il une raison particulière ? Lui cachait-il des choses ? Ou Kwang Sun lui manquait-il à ce point ? Cette simple idée suffit à faire sourire le chasseur, parce que c'était assez bizarre de s'imaginer un élan d'affection aussi flagrant. « Rien de particulier, j'avais envie de me balader. Rester enfermé dans les murs du bunker ... Je n'aime pas ça, tu le sais, j'ai de l'énergie à dépenser ! » Il n'était plus à prouver que Kwang Sun avait ce besoin irrépressible de bouger, de dégainer son pistolet, de faire les choses en grand, pas seulement dans une salle d'entraînement. Ce n'était pas pour rien qu'on lui permettait des sorties, il était capable de pousser quelqu'un au suicide tant il pouvait être saoulant, bavard, et fatigant. Lui il prenait ça pour une qualité, il était sûr que si jamais un jour il se faisait kidnapper, on ne le garderait pas longtemps, parce que lorsqu'il le voulait, il était tout bonnement insupportable.

Il avait un sourire sur le visage, prêt à rire de la blague débile de son meilleur ami, quand il réagit en même temps que lui après avoir entendu un bruit. Sauf que le plus vieux n'aimait pas les frissons qui venaient de courir dans sa colonne vertébrale, et qu'un mauvais pressentiment lui prenait la gorge. Dans la plus grande discrétion, sans attendre que quelque chose leur tombe dessus, Kwang Sun se faufila entre deux troncs, se cachant derrière l'un, afin d'avoir une meilleure visibilité. Vraiment, il avait horreur des trucs qui se ramenaient dans son dos, cette sensation lui laissait des séquelles pendant quelques heures, une sensation d'observation constante ou de pas le suivant qui ne le quittait plus. Il jeta un bref regard à son meilleur ami à côté de lui, et plissa les yeux en reportant son attention sur la forêt et sa brume matinale. Il commençait à regretter d'être sorti aussi tôt. Il ne faisait pas encore jour que les terreurs du bestiaire en voulaient déjà à leur peau.

Si Kwang Sun ne voyait rien, son ouïe, lui captait du mouvement, des sons lents mais nets de buissons, de feuilles sur le sol. Il continuait d'écouter, comme à chaque fois qu'il chassait, mais les positions étaient inversées, il le savait. Cette manière de bouger, de se fondre avec le décor, et cette odeur qui commençait à remplir son nez, tous ces détails n'étaient pas de bons présages. La décomposition partielle des tissus ne laissait aucun doute quant à leur ennemi, et un regard inquiet se posa sur le visage de Jae Hwa, alors qu'un léger signe de tête négatif lui indiquait qu'il ne serait pas bon d'attaquer. Ces choses-là étaient capables de courir, de les infecter, et Kwang Sun avait peur de ça. Il avait plus peur des goules que des hommes de la main rouge, parce que si ces derniers restaient humains à leur sens, les goules n'avaient plus aucune once d'humanité dans leur manière de vivre. Et tout ce qui les attirait, c'était la chair tendre et fraîche d'un pauvre perdu dans la forêt. Même s'ils étaient deux, il n'y avait pas assez d'expérience pour tuer ce genre de choses. Ils pourraient y arriver, mais pas sans blessures, et Kwang Sun ne se sentait pas d'attaque contre ça. Sans nul doute qu'il avait une peur phobique d'être tué, de mourir, de ne plus voir, ni entendre, ni même pouvoir parler.

Il ne savait pas comment réagir, il n'était pas un leader, il n'était pas stratège non plus, bien qu'il soit intelligent, il ne pouvait pas établir un meilleur plan que celui de fuir. C'était le meilleur moyen pour s'en sortir vivant, seulement, il semblait tétanisé par l'odeur qui devenait de plus en plus oppressante autour d'eux et le bruit singulier de ce genre de bestioles. Il en avait déjà chassé, mais pas tout seul. Avec Jae Hwa, mais aussi toute leur équipe. Ce qui était bien plus facile, plus rassurant. Kwang Sun était malin, et le stratège présent pour leur indiquer la marche à suivre, mais son cerveau semblait plus qu'éteint maintenant. Il réfléchissait sans doute trop, tétanisé par la silhouette ombragée qui approchait.

••••

by Wiise


hey playboy
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : *
Messages : 66
Capsules : 186
Date d'inscription : 04/11/2017
Crédits : suture
Appartenance : Abri 826
Affectation : explorateurs → espion
Arme : fusil à canon
Explorateur Unité B • espion
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun Sam 11 Nov - 15:57

why & how
jae hwa & kwang sun
••••

Ils étaient seuls. Même avec les autres hommes et femmes qui vivaient à l’abri, ils étaient seuls, condamnés à se méfier de tout le monde. Jaehwa essayait parfois de l’oublier, de se convaincre du contraire, mais il en était incapable ; il voyait trop souvent des explorateurs disparaître, des disputes. Ils ne pouvaient compter que sur eux-mêmes. L'un sur l’autre, aussi. Du moins, il se surprenait à l’espérer. Kwangsun avait été là depuis aussi longtemps qu'il pouvait se le rappeler et l’idée de le perdre, même s'il n'en disait rien, lui était insupportable. Sans lui, il se retrouverait seul, désorienté, et la simple idée de s’éloigner de lui pour trop longtemps le dérangeait plus que de raison. Parfois, le plus âgé l'insupportait, mais ce n’était que passager : un combat rapide, souvent violent, nerveux, et le problème était résolu.

Pour cette raison, Jaehwa avait décidé de le suivre. C’était mal, il savait que son ami n'aimait pas être suivi, mais il n’allait pas commencer à l’écouter. Ce genre de chose ne faisait pas partie de leur relation si particulière. Elle paraissait presque basée sur le conflit, bouillonnante en son cœur, comme si c’était la raison qui les gardait uni, à la manière d'un alliage de métaux en fusion. « Ça, ou des envies suicidaires. » N'en fallait-il pas pour s'aventurer dehors sans aucune raison ? Son ton désapprobateur prouvait le déplaisir qu'il éprouvait à cette idée. Il n’était, de son côté, jamais pressé d'accomplir une mission, s'il pouvait s'en passer.

Soudain, le sourire qui étirait les lèvres de l’espion s’évanouit en même temps que toute envie de rire. Il avait entendu quelque chose, et ses oreilles ne le trompaient pas. Son nez, surtout, et flottait dans l'air une odeur âpre, nauséabonde. Il resta immobile en voyant Kwangsun rejoindre sa cachette. Son regard s'accrocha un instant à celui de son meilleur ami pendant quelques secondes avant qu'il ne joigne un arbre plus proche de lui, les sens en éveil. Il n'avait donc pas rêvé ? Peut-être était-ce juste un corps en décomposition dans les environs ? Son regard passa rapidement autour d’eux, il plissa les yeux en espérant y voir plus clair. Saleté de brume. Saleté de forêt.

Ses doigts se dirigèrent machinalement vers le corps boisé de son fusil qu'il ramena vers son ventre, s'en saisissant fermement, dans le doute. Il regretta un instant que ses oreilles ne soient pas aussi affutées que son nez. Il aurait voulu ouvrir la bouche et parler, demander confirmation à Kwangsun, mais la possibilité que sa voix les trahisse l’arrêta directement. À la place, il reposa les yeux sur son ami, jetant ensuite un coup d'œil dans la même direction.

C’était là. Il ne pensait pas être si proche de la vérité en imaginant un corps en décomposition. C’était pire que ce qu'il imaginait. Ses doigts se crispèrent sur son arme alors qu'il retenait son souffle, relevant lentement le canon vers la silhouette qui s'approchait doucement. S'il visait bien…

En croisant le regard de Kwangsun, il baissa son arme, réprimant un soupir. Il avait raison : s'il manquait son coup, cette bestiole se lancerait à leurs trousses. Mais si cette chose s'en prenait à Kwangsun ? S'ils fuyaient, elle se mettrait à leur poursuite, elle les rattraperait peut-être. Son cœur se serra violemment. Des idées lui venaient, poussées pour certaines par son instinct de survie, pour d’autres par le besoin de voir son ami en sécurité. N’était-il pas formé à la discrétion ?

Contrôlant sa respiration et son souffle, il quitta sa cachette, contournant l'arbre derrière lequel il se trouvait, les yeux rivés sur la créature qui se trouvait quelques mètres plus loin. Il pouvait mieux percevoir son odeur maintenant, la chair pourrie, nécrosée, à vif,  les brûlures qui résultaient sûrement des radiations. Et cette odeur répugnante qui lui prenait les narines et éveillait dans son estomac des envies de révolte. Il se rendit compte que son front était perlé de sueur quand de ses cheveux roula une goutte, dégringolant le long de son tatouage. La sueur froide.  Désormais plus proche de la créature, il se tourna vers Kwangsun, lui faisant signe de faire demi tour, de rentrer au camp. Il ferait diversion si c’était nécessaire, mais si un des deux devait rester là, ce n’était pas son meilleur ami.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: why & how ; jaesun

Revenir en haut Aller en bas
why & how ; jaesun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands ::  :: RPs finis & abandonnés :: RPs finis-
Sauter vers: