Time to relax ft. Xiao Sunbae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Zone Hors-RPG :: RPs finis & abandonnés :: RPs abandonnés
avatar
Pseudo : Ruccian
Messages : 2889
Points : 4036
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 18
Crédits : un Truc trop chouette ♥ / signa : ©️ ZIGGY STARDUST
Appartenance : Abri - Explorateur
Affectation : Leurre
Arme : Fusil à levier
Carnet de bord :
☼ Prez' ╰☆╮ Liens ☽
Suivi ϟ Acti

Force (1) ~ Perception (3) ~ Endurance (4) ~ Charisme (5)
Intelligence (6) ~ Agilité (8) ~ Chance (2)



Ra On
Rayon de Soleil filtrant à travers les nuages, de la chaleur de son sourire elle resplendit. Impétueuse et victorieuse, elle respire la vie à plein poumons. Enfermée, sa gorge s'assèche d'un désir de liberté. Princesse intrépide, elle défie fièrement le danger. Jolie effrontée qui sous son nom de naissance a hérité de la grâce de la Joie.


Yeonwoo
Clarté lunaire, caresse apaisante, du bout de ses doigts elle confère la douceur. Aimante, elle défend et protège ceux qui lui sont chers. Son esprit se déchire à la vue des conflits entre tous ceux auxquels elle tient. Insaisissable orpheline, elle est l'enfant de tous et de personne. File au gré du vent en quête d'un amour éperdu. Clair de lune dessiné par les nuages sous la bénédiction d'une pluie scintillante.




Elle est le soleil qui réchauffe,
l’orage qui gronde, l’étoile qui scintille,
la lune qui éclaire dans l’obscurité.





ϟ HUN ✭



I’ve never forgotten about you even for a single day
In this life, next life
Even if I can meet you I tear up because of you
Even if the sad fate’s shadow covers me
I can’t get rid of myself who loved you ♫




I miss you, I miss you so much, I can’t ever forget you
My tears, my heart is calling you
I love you, I love you so much, I can’t ever let you go
I’m lost behind you
So I’m only crying My Love ♫




My One and Only You
If only you can see
my frozen heart someday
Like a miracle, like a dream
I hope you will be there,
when I dreamed of you
Eventually, in the end,
I hope we will become each other's desperate wish




I Believe ღ



Explorateur Unité D • leurre
MessageSujet: Time to relax ft. Xiao Sunbae Mar 25 Juil - 16:29
Time to relax ♡

Xiao & Yeonwoo  


Le tintement des petits tubes métalliques décoratifs au-dessus de la porte du bar carillonna lorsque celle-ci s’ouvrit. A peine le seuil franchi, je sentis quelques regards se tourner vers moi. La pièce était bien paisible à cette heure-ci. Seules deux-trois tables étaient occupées, dont une par un groupe de jeunes, sensiblement du même âge que le mien, qui s’adonnaient à une partie de carte. Mon entrée les interrompit. Sourire aux lèvres, je passais à côté d’eux, les saluant au passage avant de laisser mes pas me conduire jusqu’au comptoir derrière lequel se trouvait le barman, discutant auparavant avec deux clients en face de lui. Le cœur toujours enthousiaste, je les saluais chaleureusement à leur tour. A l’éclat de mon visage, ils révélaient le leur. J’étais assez bien connue des lieux et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, qui ne connaissait pas Park Yeonwoo au sein de l’Abri ? Bon d’accord, un certain nombre d’individus… Mais pour les habitués du bar, je représentais une figure incontournable ! Déjà parce que j’étais jolie comme un cœur. Quoi ? Puisqu’on me le disait si souvent, pour une fois, je ne faisais pas l’affront de ne vouloir croire en leur parole. Quelques-uns m’appelaient même le rayon de Soleil décroché du ciel extérieur pour apporter un peu de chaleur et de lumière de l’astre flamboyant au sein de l’Abri. J’aimais cette image. Par le passé aussi, les gens m’attribuaient telle comparaison, et parce que j’appartenais au monde extérieur, je ressentais l’irrépressible besoin d’y retourner aussi souvent que possible, munie de mon arme légendaire : ma queue de billard. Oui, il serait inutile de s’épandre sur les remarques graveleuses que l’attribution d’une telle arme m’avait valu lors de mon entrée en formation. Tout comme l’intention cachée derrière de me dissuader de devenir exploratrice, en vain. Néanmoins, c’était à cette arme atypique que je devais d’autre part ma notoriété au sein du bar : la Reine du billard ! Imbattable lors d’un tournoi, j’étais devenue l’une des adversaires les plus redoutées de l’Abri. Cependant, une nouvelle partie ne s’avérait pas être la raison de ma venue aujourd’hui.

Je m’accoudais au comptoir du bar afin d’y prendre un léger appui, me redressant quelque peu de ma petite taille et m’adressai au barman, le regard pétillant : « Une bière… » Je le vis marquer un temps d’hésitation. Il plongea ses yeux dans les miens, sourcils légèrement froncés, témoignant de son scepticisme. J’enchainais alors un grain de malice dans la voix. « Et un panaché ! » Je lui tirais discrètement la langue, satisfaite de mettre quelques instants jouée de lui de la sorte. Consommer de l’alcool n’était guère dans mes habitudes. Pour la simple et bonne raison que je n’y résistais pas très bien et qu’une langue déliée par l’ivresse pouvait s’avérer des plus dangereuses pour une personne dissimulant autant de secrets. « J’attends quelqu’un ! », précisai-je avec un enthousiasme manifeste avant de déceler la curiosité à la surface de ses iris qui me fit me renfrogner à mon tour : « Yah, ne vous faites pas de fausses idées ! » Je savais pertinemment ce que le barman, ainsi que les deux autres hommes à côté de nous s’imaginaient. La petite Yeonwoo aurait-elle un rencard ? Se serait-elle enfin lancée à répondre aux avances d’un garçon ? Elle dont ils lui faisaient si souvent la remarque qu’il était surprenant de ne l’avoir encore jamais vu sortir avec un garçon. Par chance, l’ouverture de la porte de l’établissement m’épargna la peine d’entendre une fois de plus un tel discours. Nous tournâmes tous la tête, puis, un sourire encore plus radieux que précédemment s’étira sur mes lèvres : « Oh ! Xiao Sunbaenim ! » m’exclamai-je en lui adressant un signe de la main. Je m’empressai à sa rencontre, m’accrochai à son bras pour l’entrainer à ma suite vers les sièges où nos boissons avaient été servies. « Vous êtes bien rentrés ? » A me voir agir de la sorte avec lui, j’étais parfaitement consciente que les gens pouvaient parfois se méprendre quant à la nature de mes sentiments à son égard. Je l’aimais oui, enfin, je lui vouais une grande affection et une profonde reconnaissance mais je n’avais nulle attirance ou autre forme d’attente de sa part. « Tenez ! » lui offris-je sa bière. Peut-être que les étincelles portaient parfois à confusion, mais loin d’un regard amoureux, le mien se faisait presque plutôt enfantin. Une petite fille qui contemple son héros, même si je me revendiquais d’être une femme désormais ! « Alors, votre mission s’est bien passée ? » J’étais aussi curieuse que je l’enviais pour le coup. Son unité était partie en exploration tandis que la mienne restait sous terre depuis plusieurs jours. Au moins, son récit pourrait me permettre de me projeter un peu dans le monde extérieur dont je raffolais tant et déraisonnablement.


 You're the Fire
I was looking at the silent sky That reflects on the red-stained window Then like a habit, I called out to you There’s no answer, I can’t see you You whispered to me that you’d protect me I believed you But without a single goodbye Without anything remaining, you got so far away
I FEEL SO ALONE...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Time to relax ft. Xiao Sunbae Mar 25 Juil - 19:45
Time to relax ♡

Xiao & Yeonwoo  

Xiao devait rejoindre Yeonwoo pour boire un verre avec elle. Il l'appréciait bien et même si elle était toujours jeune pour lui, cela ne le dérangeait pas. Il l'avait vu grandir et même s'il la voyait encore comme une enfant, il s'était fait une raison, elle avait grandit et était devenue une femme. C'était un fait et même si à ses yeux elle était toujours la gamine qu'il avait secourue et qu'il voulait la protéger, il ne disait rien et la laissait faire. Il voulait qu'elle puisse faire ce qu'elle désire et au fond il était content qu'elle n'ait pas de petit ami. La voir ainsi de temps à autres lui faisait du bien, notamment voir qu'elle allait bien et qu'elle s'amusait, qu'elle profitait de sa vie. Ils avaient des similitudes, ils avaient perdu des membres proches et adoraitent leurs sorties avec leurs unités. Xiao aimait cela plus que tout au monde, il voulait pouvoir regarder les paysages pendant des heures, pouvoir y rester et se promener, rencontrer des personnes et faire en sorte d'aider un maximum de personnes. Mais tout cela n'était pas réellement faisable, il le savait et c'est ce qui rendait ses sorties encore plus précieuses, encore plus chères à ses yeux. Il voulait revoir Ki Hyun, il voulait découvrir de nouvelles choses. Il avait tant de désirs et il aimerait tous les accomplir. Alors il faisait en sorte d'être en forme et même s'il allait boir avec Yeonwoo, il ferait attention à ne pas trop boire, à ne pas trop parler pour ne pas le regretter. Il garda la même tenue que ce qu'il avait porté la journée et se dirigea vers la bar. Il connaissait bien le chemin et même s'il ne buvait que rarement, ce n'était pas le plus grand des bavards et il ne connaissait pas beaucoup de gens à l'abri, il aimait bien cet endroit qu'il trouvait chaleureux.

Il arriva rapidement et entra dans le lieu trouvant Yeonwoo déjà là. Il lui sourit et alla à sa rencontre, content de ne pas devoir attendre qu'elle arrive. Il aurait dû se poser quelque part et il n'aurait pas été très à l'aise. On ne l'aurait peut-être pas remarqué mais il ne se serait pas très bien senti et aurait compté les secondes avant que son amie arrive. Cependant, ne pas avoir à le faire le soulagea en quelque sorte d'un poids et il était content de pouvoir s'asseoir au bar avec elle. Les boissons étaient déjà arrivées et par réflexe il prit sa bière en main, même s'il ne bu pas dedans immédiatement. "Oui je vais bien et toi ?" Elle le vouvoyait mais il la tutoyait par réflexe, sans s'en rendre comtpe. Il était plus âgé et se sentait proche d'elle alors c'était en quelque sorte uen évidence pour lui. "Oui elle s'est bien passée, c'est toujours aussi bien même s'il n'yavait rien de particulier cette fois-ci." Du moins pour lui, il avait beau pouvoir se promener et adorait cela, ce n'était pas quelque chose qu'il estimait intéressant de raconter. Alors il ne savait jamais vraiment quoi dire, ils ne tombaient pas tout le temps sur des gens, des amres ou des choses intéressantes pour l'abris. Et même si les sorties lui plaisaient, il fallait notamment qu'elles soient fructueuses alors il se sentait parfois mal de s'amuser à sortir et ne rien rapporter de constructif. Il était un peu dur envers lui-même mais ne le montrait pas vraiment. Alors il prit sa bière pour trinquer avec Yeonwoo. "On trinque d'abord ?" Son regard pétillait et on voyait qu'il était content de la voir, elle le faisait sortir de son quotidien, apportait une autre joie que ses sorties.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Ruccian
Messages : 2889
Points : 4036
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 18
Crédits : un Truc trop chouette ♥ / signa : ©️ ZIGGY STARDUST
Appartenance : Abri - Explorateur
Affectation : Leurre
Arme : Fusil à levier
Carnet de bord :
☼ Prez' ╰☆╮ Liens ☽
Suivi ϟ Acti

Force (1) ~ Perception (3) ~ Endurance (4) ~ Charisme (5)
Intelligence (6) ~ Agilité (8) ~ Chance (2)



Ra On
Rayon de Soleil filtrant à travers les nuages, de la chaleur de son sourire elle resplendit. Impétueuse et victorieuse, elle respire la vie à plein poumons. Enfermée, sa gorge s'assèche d'un désir de liberté. Princesse intrépide, elle défie fièrement le danger. Jolie effrontée qui sous son nom de naissance a hérité de la grâce de la Joie.


Yeonwoo
Clarté lunaire, caresse apaisante, du bout de ses doigts elle confère la douceur. Aimante, elle défend et protège ceux qui lui sont chers. Son esprit se déchire à la vue des conflits entre tous ceux auxquels elle tient. Insaisissable orpheline, elle est l'enfant de tous et de personne. File au gré du vent en quête d'un amour éperdu. Clair de lune dessiné par les nuages sous la bénédiction d'une pluie scintillante.




Elle est le soleil qui réchauffe,
l’orage qui gronde, l’étoile qui scintille,
la lune qui éclaire dans l’obscurité.





ϟ HUN ✭



I’ve never forgotten about you even for a single day
In this life, next life
Even if I can meet you I tear up because of you
Even if the sad fate’s shadow covers me
I can’t get rid of myself who loved you ♫




I miss you, I miss you so much, I can’t ever forget you
My tears, my heart is calling you
I love you, I love you so much, I can’t ever let you go
I’m lost behind you
So I’m only crying My Love ♫




My One and Only You
If only you can see
my frozen heart someday
Like a miracle, like a dream
I hope you will be there,
when I dreamed of you
Eventually, in the end,
I hope we will become each other's desperate wish




I Believe ღ



Explorateur Unité D • leurre
MessageSujet: Re: Time to relax ft. Xiao Sunbae Mer 26 Juil - 12:37
Time to relax ♡

Xiao & Yeonwoo  


L’inquiétude ne détenait guère droit de cité dans mon tempérament, du moins en apparence et sans doute m’étais-je plus ou moins consciemment immunisée contre. N’aurais-je pas eu à sombrer dans la démence si je me rongeais les sangs pour un rien dans ce monde, dans les circonstances où j’avais grandi ? Certainement, et rien que pour une seule personne, je me consumais à petit feu à cause de l’ignorance, de l’incertitude… Face à mes démons, j’avais érigé dans mon cœur le plus puissant des boucliers : l’espoir ! Alors quand bien même, je ne me faisais pas tant de mouron pour mes pairs, je n’en ressentais pas moins du soulagement chaque fois qu’une unité revenait de mission saine et sauve. D’autant plus lorsqu’elle comportait des membres importants à mes yeux. Si je me prémunissais de ne jamais envisager le pire, je ne savais que trop bien, comme dans ce monde, les bourrasques du bouleversement pouvaient souffler sur nos vies du jour au lendemain. J’étais devenue, au sein de l’Abri, cette gamine toujours joyeuse, un peu trop énergique sans cesse à la recherche d’occupation pour ne pas tourner en rond, une petite tête bien faite et brûlée à la fois aussi. Insouciante et imprudente, ils ne soupçonnaient probablement pas la moitié de ce que j’avais connu, ce que j’avais vécu. « J’essaye de tromper l’ennui comme je peux… » soupirai-je en réponse à sa question, feignant la lassitude dans un jeu d’actrice délibérément quelque peu théâtrale. Ce n’était pas sans raison si on louait souvent le don de ma présence à égayer un lieu. Relégué aux affres du passé, souvenir damné pour une volonté dont je ne saisissais guère la raison, si mon véritable prénom était désormais condamné au silence, je ne l’en conservais pas moins gravé au fond de mon cœur. La joie perdurait et flamboyait encore, dansant dorénavant avec le voile scintillant d’une pluie fine effleurant la terre de sa grâce céleste.  A défaut d’un véritable soleil sous terre, ne fallait-t-il pas quelqu’un pour réchauffer les cœurs au sein de l’Abri ? Quand bien même, je pouvais tout aussi bien être synonyme de douceur que de tempête, si je brillais suffisamment fort, mes rayons parviendront-ils à transpercer les parois jusqu’au monde extérieur ? Me verrais-tu depuis les cieux Papa comme tu me l’as fait promettre ? Et lui, mon aimé qui  jamais ne saura être délogé de mon cœur, pouvait-il aussi le sentir ? Que ma flamme ne s’était éteinte, qu’inexorablement, secrètement, elle cherchait encore la sienne…

Derrière chacun de mes sourires à clarté resplendissantes, qu’ils soient pures, sincères ou facétieux, une origine profonde subsistait, en secret. Je me raccrochais à mes nouvelles rencontres, mes nouvelles amitiés, à l’instar de mon Sunbaenim sans jamais oublié ceux du passé. Ceux qui me manquaient. Et je levais mon verre si faiblement alcoolisé à la santé de mon invité : « A la réussite de votre mission alors ! » Plus que l’occasion de voir de nos propres yeux le monde extérieur, nous avions, en tant qu’explorateurs d’importantes responsabilités vis-à-vis des habitants de l’Abri. Leur subsistance sur le long terme dépendait en partie de nos succès en mission. J’avalai alors une gorgée rafraichissante, préparant ma gorge à l’épreuve de mes questions qui s’avérait souvent bien dense. « Vous n’avez pas eu d’embûche ? Pas d’attaque de créatures ? » Ce qui, à mes yeux, donnait du trépidant à aux expéditions de nos unités. Mon instructrice s’en faisait un sang d’encre à mon égard, d’autant plus que ma tâche consistait à faire l’appât afin de détourner l’attention pendant que mes coéquipiers s’emparaient du butin et ce, en évitant le plus possible une confrontation directe et risquée. Paradoxalement à tous mes proches qui me surprotégeaient presque à outrance, comme pour me dissuader de rester chez les explorateurs peut-être, j’avais été affecté à un rôle consistant limite à me sacrifier si besoin pour le reste de mon unité. Sauf que je n’ai nullement l’intention de mourir maintenant, qu’ils en soient rassurés ! Je resterai en vie tant que je ne l’aurais pas retrouvé ! « Ou… de rencontre avec des Indépendants ? » j’osais avec une once d’hésitation, cette question, prenant garde de paraître détachée. Nous étions tous plus ou moins curieux de ceux qui vivaient dehors. Nous les redoutions plus ou moins selon les personnes, en ce qui concernait la Main Rouge surtout. Cependant, la véritable nature de ma question se teintait d’une autre forme de curiosité. Je cherchais, indirectement à avoir des nouvelles des gens que j’avais connus. S’ils allaient bien, s’ils étaient en vie…


 You're the Fire
I was looking at the silent sky That reflects on the red-stained window Then like a habit, I called out to you There’s no answer, I can’t see you You whispered to me that you’d protect me I believed you But without a single goodbye Without anything remaining, you got so far away
I FEEL SO ALONE...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Time to relax ft. Xiao Sunbae Jeu 27 Juil - 18:45
Time to relax ♡

Xiao & Yeonwoo  

Xiao n'avait jamais beaucoup à raconter et même s'il se passait certaines choses, il se contentait de le raconter rapidement. On pouvait ainsi dire qu'il n'était pas très bon narrateur. Il passait vite sur les choses et se retrouvait rapidement sans rien à dire ou faire. Il était en quelque sorte différent de Yeonwoo qui illuminait sa vie si facilement, avec tant de simplicité. Elle était connue ici et pour de bonnes raisons alors que lui, il se sentait comme inutile. Il avait beau soigner les autres en mission, il ne se voyait pas avec tant d'intérêt non plus. Beaucoup le connaissait car il avait beaucoup apporté à l'abri depuis qu'il a commencé les explorations, mais il ne s'en rend pas compte et continue de vivre normalement. Il allait en mission, revenait à l'abri et tentait de trouver des choses à faire mais rien ne changeait. Cela ne le dérangeait pas vraiment mais c'était fade et lorsqu'on lui demandait ce qu'il avait de beau à raconter, il se retrouvaient tout le temps dans la même position, sans vraiment avoir à réfléchir pour savoir qu'il n'y avait rien, rien du tout. Il trinqua donc à la réussite de leur mission, elle avait raison quant à ce point, ça valait bien ça. Il prit ensuite une gorgée sans vraiment savoir quoi ajouter.

Alors il l'écoutait, écoutait ses questions comme si elles pouvaient aiguillées ses réponses vers quelque chose de plus intéressant que ce qu'il comtpait dire à la base. "Non cette fois, il n'y a rien eu, on n'a pas eu d'attaque mais c'est bien pour le coup." C'était bien car il avait eu peur pour les autres, mais au fond il le regrettait, c'était ce qui pimentait ses sorties. Ce qui pouvait être considéré comme inconscient sachant qu'il n'était que soigneur et n'excellait aps en combat, que ce soit rapproché ou non. Il pouvait se défendre mais il ne devrait pas espérer tomber sur une embûche quelle qu'elle soit. Il n'y avait rien, ou du moins rien qu'il ne veuille dire. Il y avait des choses qu'il ne pouvait se permettre de dire et tout ce qui était lié à Ki Hyun était tu et il ne dirait rien de cela. C'était ce qui lui vint à l'esprit en entendant le mot indépendant. Elle ne pensait absolument pas à ça, il le savait mais il ne pouvait s'empêcher de penser à Ki Hyun. C'était bizarre et il aurait presque voulu le rayer de sa mémoire mais ça ne fonctionnait pas, alors il se concentra sur la voix de Yeonwoo. "Non il n'y avait pas d'indépendants." Il ne savait pas quoi ajouter et il avait peur de dire quelque chose de déplacé alors il se tut et réfléchit à un sujet pour changer, il fallait qu'il en trouve un rapidement pour ne pas se perdre et ne rien dire de trop. Et il se souvint de ce qu'on venait de lui apprendre. Ce n'était pas grand-chose pour lui mais cela pourrait faire parler, son amie allait certainement apprécier cette nouvelle. "D'ailleurs, j'ai une nouvelle en fait. Ce n'est pas en rapport aec cette expédition mais peut-être une prochaine en fait. Je viens d'apprendre que j'étais affecté à l'unité D. Il doit y avoir quelque chose mais on ne m'a rien dit de plus. Je serai donc avec toi." C'était l'une des rares fois où on pouvait le voir s'étendre sur un fait. Il était content de rejoindre cette équipe et il appréciait beaucoup Yeonwoo et ça ne pouvait être qu'un plus pour lui. Alors il l'avait dit en souriant tout en attendant de voir la réponse de son amie, prenant une nouvelle gorgée de sa bière.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Ruccian
Messages : 2889
Points : 4036
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 18
Crédits : un Truc trop chouette ♥ / signa : ©️ ZIGGY STARDUST
Appartenance : Abri - Explorateur
Affectation : Leurre
Arme : Fusil à levier
Carnet de bord :
☼ Prez' ╰☆╮ Liens ☽
Suivi ϟ Acti

Force (1) ~ Perception (3) ~ Endurance (4) ~ Charisme (5)
Intelligence (6) ~ Agilité (8) ~ Chance (2)



Ra On
Rayon de Soleil filtrant à travers les nuages, de la chaleur de son sourire elle resplendit. Impétueuse et victorieuse, elle respire la vie à plein poumons. Enfermée, sa gorge s'assèche d'un désir de liberté. Princesse intrépide, elle défie fièrement le danger. Jolie effrontée qui sous son nom de naissance a hérité de la grâce de la Joie.


Yeonwoo
Clarté lunaire, caresse apaisante, du bout de ses doigts elle confère la douceur. Aimante, elle défend et protège ceux qui lui sont chers. Son esprit se déchire à la vue des conflits entre tous ceux auxquels elle tient. Insaisissable orpheline, elle est l'enfant de tous et de personne. File au gré du vent en quête d'un amour éperdu. Clair de lune dessiné par les nuages sous la bénédiction d'une pluie scintillante.




Elle est le soleil qui réchauffe,
l’orage qui gronde, l’étoile qui scintille,
la lune qui éclaire dans l’obscurité.





ϟ HUN ✭



I’ve never forgotten about you even for a single day
In this life, next life
Even if I can meet you I tear up because of you
Even if the sad fate’s shadow covers me
I can’t get rid of myself who loved you ♫




I miss you, I miss you so much, I can’t ever forget you
My tears, my heart is calling you
I love you, I love you so much, I can’t ever let you go
I’m lost behind you
So I’m only crying My Love ♫




My One and Only You
If only you can see
my frozen heart someday
Like a miracle, like a dream
I hope you will be there,
when I dreamed of you
Eventually, in the end,
I hope we will become each other's desperate wish




I Believe ღ



Explorateur Unité D • leurre
MessageSujet: Re: Time to relax ft. Xiao Sunbae Ven 28 Juil - 15:07
Time to relax ♡

Xiao & Yeonwoo  


Petit reflet de déception qui atténua l’étincelle dans mon regard. Certes les expéditions sans anicroche valaient cent fois mieux que celles qui connaissaient des blessures, voire des pertes. À chaque sortie nous n’étions pas exempt de ne jamais revenir, nous le savions, nous vivions avec et tout bon explorateur ne pouvait laisser le fantôme de la mort le hanter. Si ce spectre avait ton visage, alors, je danserais bien volontiers avec lui mon aimé. De toute façon, si je gardais si farouchement foi en la vie, ce n’était qu’à raison d’être persuadée que tu respirais encore. J’attendais, à chaque retour d’unité, des nouvelles, un indice quant à ta survie au cours de ces cinq dernières années. J’appréhendais aussi, d’entendre qu’une personne te ressemblant ait pu nuire à l’un de mes collègues, ou pire encore, que tu aies pu être blessé. Mais tu n’étais pas mort, mon coeur en brûlait de la flamme de la conviction !

Mon léger désarroi put certainement se lire sur les trais de mon visage. Du fait de ma spontanéité et de ma franchise, les gens me jugeaient souvent de très transparentes. Non pas par manque de personnalité — ils se risqueraient à être assénés de coups de ma queue de billard que je manipulais brillamment à oser tenir de tels propos —, mais paraissait-il qu’on pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert. Tant mieux, être perçue incapable de mentir me déchargeait de soupçon quant à tous les secrets, mon passé, mon identité que je dissimulais. En prime, cela me conférait une facilité, parfois à duper quelque peu mon monde si besoin. Consciente que mon insatisfaction pouvait paraître déplacée, je m’efforçais à l’évincer rapidement de mon esprit et surtout de mon expression. Par chance, les paroles suivantes de mon interlocuteur eurent pour effet de balayer tout ceci aussitôt. J’ouvrais grand les yeux, stupéfaite : « Vraiment ? » Avais-je bien entendu ? Cherchait-il à me faire une farce ? Je battis brièvement des paupières, incrédule. Il me taquinait… Non, il semblait parfaitement sérieux. Un large sourire poussa alors au coin de mes lèvres et je ne pus me retenir de m’exclamer bruyamment : « Oh ! Je suis super contente ! » Tout comme, spontanément, j’ouvris les bras et sautai à son cou afin de l’enlacer pour manifester mon enthousiasme. Évidemment, mon absence de discrétion attira toutes les attentions dans le bar sur nous. Je m’en contre-fichais. J’aimais savoir les regards sur ma personne. Mon tempérament était ainsi. Je finis néanmoins par libérer mon ainé. Mon geste n’eut suscité aucune gêne pour ma part. Au contraire, je renchérissais de plus bel à exprimer ma joie : « Bon bah, puisque je t’ai déjà offert ma tournée, ça sera à ton tour de payer la prochaine ! » Je me saisissais de mon verre et le levai, invitation à trinquer de derechef. Le contenant à mes lèvres, je me rassasiais de nouvelles gorgées. Même en agissant presque comme un garçon, mes gestes demeuraient emprunt d’une élégante et gracieuse féminité. Je n’avais été affublé des surnoms de Princesse ou Poupée pour rien. Je savais un bon nombre de macho railleurs lorsque qu’ils prononçaient ses mots à mon égard mais tant pis pour eux s’ils souffraient d’étroitesse d’esprit.« Ça va être génial ! » Le dessous de mon verre tinta sur le rebord du comptoir. Un son qui résonna en écho dans mon esprit, soudainement porteur d’un vague doute. Je fronçai un peu les sourcils, méfiante : « Enfin… Tu ne vas pas te la jouer poule couveuse toi aussi, hein ? » Mes iris le fixant avec intensité, je le mettais silencieusement en garde que tout Sunbaenim vénérable qu’il représentait à mes yeux, je n’allais pas devenir une petite cadette bien sage et retirée pour autant.  « J’ai déjà bien assez de Lia ! » Moue renfrognée, je retroussai légèrement le nez avant de clamer mon agacement et mon sentiment d’injustice : « Elle ne veut pas entendre que je suis suffisamment grande et débrouillarde pour m’en sortir sans elle ! » Je m’en retournai sur mon siège, face au comptoir. Des doigts se mirent à jouer avec le verre à demi-vide, en effleurant le contour, les laissant l’empreinte de leurs passages à travers les fines gouttes de condensation. Le regard rivé sur le liquide mousseux que je faisais ainsi mollement tournoyer, je me fis boudeuse.  « J’uis sûre que je connais mieux l’extérieur qu’elle en plus… » marmonnai-je entre mes dents avant de me rendre compte que je venais de formuler ma pensée à voix basse et non pas seulement dans ma tête comme mon intention était. Je m’empressai alors de pivoter à nouveau en direction de Xiao pour me reprendre : « Enfin, de ce que je me souviens vaguement, mais la survie c’est comme le vélo disait-on dans le temps, d’après les livres que j’ai lu, ça ne s’oublie pas ! C’est inscrit dans l’instinct ! » Que j’eus été une gamine trouvée à l’extérieur n’était pas un secret, et pour lui encore moins ! Mais bien qu’il fut l’un de ceux auxquels je dois la vie, je ne pouvais tout lui révéler sur cette vérité que je cachais. Ji Hyuk m’avait suffisamment répété que ce n’étais pas qu’une question de confiance — même si selon lui, on ne peut jamais faire pleinement confiance à personne —, mais de prudence. On ne savait jamais ce qu’il pouvait advenir, langue qui dérape accidentellement,  bonne volonté qui pense bien faire, capture, torture… les occasions en lesquelles un secret pouvait être trahi ne manquaient pas malheureusement pas.


 You're the Fire
I was looking at the silent sky That reflects on the red-stained window Then like a habit, I called out to you There’s no answer, I can’t see you You whispered to me that you’d protect me I believed you But without a single goodbye Without anything remaining, you got so far away
I FEEL SO ALONE...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Time to relax ft. Xiao Sunbae
Revenir en haut Aller en bas
Time to relax ft. Xiao Sunbae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time
» ZELDA The hero of time "le film".
» [ZEN] Time Sieve
» Optic Gun TIME CRISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands :: Zone Hors-RPG :: RPs finis & abandonnés :: RPs abandonnés-
Sauter vers: