+18 Two hearts that bleed { Saya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Zone Hors-RPG :: RPs finis & abandonnés :: RPs abandonnés
Invité
Invité
MessageSujet: +18 Two hearts that bleed { Saya Sam 15 Juil - 22:11

Adossé contre le mur, les poings serrés, ne quittant pas la porte du regard. Comment peut-elle faire ça? Avec n'importe qui sauf lui! Ils connaissent tous la réputation de leur chef et ça, Hyun Ki ne veut pas que Saya se retrouve comme les autres. Il fulmine en repensant aux paroles qu'il a surpris y a même pas une demi heure d'ici. Elle entre ... Il ferme les yeux, essayant de chasser les images qui défilent dans sa tête. Le souffle de la jeune femme, ses soupirs, ses gestes. Il grogne faisant sursauter ceux qui passent devant, il grogne de jalousie, de colère. Le maître de tir des mains rouges permet beaucoup de chose aux membres de sa famille mais ça, non. Le mot d'ordre, sa propre loi est de les protéger et elle en fait partie de cette famille. Il s'énerve en trouvant le temps long. Lui si calme d'habitude sent une veine palpiter, ses poings se serrent de plus en plus. La jointure de ses mains deviennent blanches. Nul n'ose venir le déranger alors qu'il regarde cette porte, attendant qu'elle sorte.

Le temps est un ennemi, les secondes paraissent des heures, les minutes juste une éternité. Il a l'impression que ça fait un long moment qu'il est là, dos contre un mur, un pied posé sur les pierres de la prison à l'attendre. Il peste dans sa tête contre les deux autres qui ne lui ont rien dit. Mais ils vont l'entendre après. Mais là, en plus de cette colère, Hyun Ki veut juste savoir si elle va bien. Et pourtant, dès qu'il réussit à chasser cette envie de l'étrangler, les paroles des autres lui reviennent, se mêlant aux images qui hantent son esprit.

La porte s'ouvre, ce corps qu'il connait sur le bout du doigt, ce corps qu'il étreint si souvent, s'avance. Son regard à lui se fait noir. Ses yeux s'assombrissent encore plus en la voyant débrailler. Il ouvre la bouche mais la referme aussi tôt. Se décollant du mur pour attraper le poignet de cette fille qui est si  souvent dans ses pensés. Il lui serre le poignet, juste pour qu'elle est mal comme elle lui fait mal à cet instant. Il ne voulait pas croire aux rumeurs, aux paroles des autres mais là ... Avance ! Sa voix est sans appel, froide, empli de rage.

Hyun Ki la tire pas loin, cherchant juste un endroit sans que les autres puissent les entendre. Il pousse une porte et l'oblige à rentrer. Il ferme la porte calmement. Avant de se retourner vers elle, la poussant contre un mur. Posant ses mains à côté de sa tête, se penchant vers elle. Tu viens de faire quoi? Calme, il est trop calme. Il plante son regard dans le sien Je t'interdis. JE T'INTERDIS TU M'ENTENDS !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: +18 Two hearts that bleed { Saya Mer 26 Juil - 1:20

C’était arrivé ainsi. Un échange régulier de livres à lire depuis plusieurs années, partageant la passion de la lecture. Chaque fois qu’il y avait un nouveau livre, il me le déposait devant l’entrée de la cellule qui servait de chambre. Pas un mot. Un simple échange. Jusqu’à récemment. Il y a quelques semaines à peine, un bouquin que j’avais déjà lu avait un mot qui disait que je devais venir chercher moi-même le véritable butin dans son bureau. Soupirant, je lui avais jeté l’objet à la figure, rageant de devoir jouer à ce jeu débile pour pouvoir m’évader dans un autre monde le temps de quelques pages marquées d’encre. Il m’avait faire taire d’un baiser, me faisait comprendre ce qu’il attendait réellement de moi. J’avais fini par céder sans oublier de commencer par lui résister. Provocatrice. Rebelle. Toujours contrée les règles que l’on m’imposait telles des chaines dont je me libérais. Un rencontre devenu régulière au fil des jours, au fil de ses envies. On ne refusait pas une demande venant directement du maitre de la main rouge. Une dizaine de gémissements plus tard, je ressortis de son bureau comme si de rien était, recoiffant ma tresse défaite. Je me dirigeais vers le bâtiment en face pour rejoindre la partie de la prison nous servant de maison à notre famille. Je n’en ai pourtant pas le temps que je croise le regard fou de Hyun Ki qui m’aurait fusillé sur place si il avait pu. Il m’attrapait le poignet sans aucune tendresse dont il me faisait preuve parfois. Ma peau me brulait là où il me tenait. Je n’émis pourtant aucun cri de douleur, habituée aux entrainements de Seiya. J’allais m’arracher de sa poigne, tout en le poignardant d’un commentaire sanglant, mais la froideur dans le son de sa voix me retient. Je fronçais les sourcils alors qu’il me hurlait d’avance. Il me poussait à entrer dans une pièce exiguë. Mon dos cogna contre le mur d’en face alors qu’il refermait derrière lui nous enveloppant d’une pénombre, absence totale de lumière. Je soutins le regard avec lequel il pensait pouvoir me menacer. J’avais vu pire. Quand bien même il n’avait jamais réellement élevé la voix contre moi, j’avais l’habitude de me ramasser des punitions face à mon impertinence à déloger les règles du clan. Je n’avais aucune idée de comment il était en colère, mais je me répétais que ça ne pouvait être pire que ce que j’avais déjà connu ou fait. « Qu’est-ce que tu m’interdis au juste ? Depuis quand, tu m’interdis quoi que ce soit d’ailleurs ? » Répliquais-je calmement sans une seule fois baisser les yeux face à lui. J’attrapais un des poignets qu’il avait posé de par et d’autre de ma tête, le poussant vers le bas pour qu’il me laisse passer. « Tu crois que tu me fais peur en me faisant les gros yeux, oppa ? » le provoquais-je d’avantage tout en ricanant presque amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: +18 Two hearts that bleed { Saya Mer 26 Juil - 10:53

Les dire des autres d'habitude ça lui passe au dessus de la tête. Sauf quand c'est sur sa famille, là, Hyun Ki ne laisse pas passer. Il n'aurait pas dû écouter les deux recrues. Et pourtant, il est là dans ce couloir attendant que celle qui peuple ses pensés sorte de ce lieu. Il ne serait pas dire combien de temps il a attendu trouver le temps long, en s'imaginant la scène derrière cette porte. Il lui en veut de s'être laissé avoir. Après tout, être l'une des maîtresses du chef, c'est être abandonné par la suite. C'est être considéré comme une rien. Et ça, il ne l'accepte pas. Le maître d'arme ne veut pas savoir depuis combien de temps ça dure. Il devrait même l'applaudir d'avoir réussit à lui cacher ça , lui qui est très observateur. Jamais il n'aurait pensé qu'elle lui cachait une chose aussi grave. Car il se sent trahit. Même si ils ne sont pas exclusif, et qu'il est le premier à flirter avec d'autres filles quand elle n'est pas dans les environs.

Alors quand la porte s'ouvre et qu'il la voit debrailler, son sang ne fait qu'un tour. Sa main attrape le poignet de celle qui est de plus en plus souvent dans ses pensés. Il sert fort, juste pour qu'elle souffre comme il peut souffrir à cet instant. Un ordre froid à l'attention de la jeune femme. Et il la tire dans les couloirs, cherchant un lieu où nul ne pourront entendre la conversation. Un coup d'oeil vers une porte, il l'ouvre avant de la pousser vers le mur. Referme la porte d'un coup de pied. Avant de l'empriso''er, se coller contre elle. Sa colère est là, me ronge en voyant se regard innocent sur lui. Il ne dit rien, attendant que Saya lui lâche une de ses répliques. Leur regard ne se quitte pas, Hyun Ki sourit, non pas d'un sourire amusé mais plus cruel. Quand elle essaye de lui faire lâcher prise, il prend appuie sur son bras, lâchant l'autre côté et en une fraction de seconde son pistolet est pointé sur la tempe de la jeune femme. Et là, je te fais peur ? Cruel? À cet instant, certainement. Il s'approche de l'oreille de Saya pour lui murmurer J'appuie sur la gâchette et tu es désintégrée. Il ne le fera pas mais sentir le corps fragile trembler contre le sien, lui plaît. Tu n'iras plus le rejoindre, tu m'as comprit Tout en parlant, il attrape le menton de la jeune femme pour l'obliger à le regarder. Je t'interdis d'y retourner ! Sa voix au début froide est en plein de jalousie à cet instant. Tout ce qu'il te fait, je peux le faire et en mieux. Et là, c'est son égo d'homme.

Il lâche le menton, caressant son cou, descendant vers la blouse. Il te fait ça Le maître d'arme lui pose la question avant de simplement, l'embrasser de manière possessive. Saya est à lui, et nul n'a le droit de poser ses mains sur le corps qui lui appartient. Son arme toujours sur la tempe, il l'embrasse dans le cou, connaissant ses points faibles, les endroits où elle réagit. Il sourit contre sa peau avant de se reculer, de la lâcher. Puis il pointe son arme sur elle Vais je te faire disparaitre maintenant ou te regarder devenir une larve qui ecarte ses jambes comme une vulgaire putain que tu es?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: +18 Two hearts that bleed { Saya Mer 26 Juil - 18:06

L’entendre si autoritaire n’était pas dans ses habitudes. Bien entendu, il aimait que les règles établies par ses soins soient suivies lors de ses entrainements de tir. C’était sans doute le seul moment où je m’y pliais. On ne m’y voyait d’ailleurs jamais quand d’autres tireurs ou apprentis se trouvaient dans son stand de tir fait avec les moyens du bord. Le bruit que faisaient certaines armes me terrifiait, et pour ne pas montrer ma faiblesse aux autres du clan, j’évitais simplement de me montrer dans ces moments-là. Seul Seiya, en qui j’avais une confiance aveugle, pouvait tirer à mes côtés sans que je ne commence à hurler ou à pleurer et trembler comme un bébé en boule dans un coin. Quant à l’arme de Hyun Ki, elle me mettait mal à l’aise, mais n’émettant aucun son avec son laser, je pouvais rester à le regarder sans problème. Tant que je restais loin, je ne me sentais pas fébrile. Il y avait même une sorte de fascination qui s’installait entre nous alors que je l’observais tirer sur sa cible. Sauf qu’à cet instant, sa cible, c’était moi. Un son aigu resta coincé dans ma gorge sous la surprise alors qu’il pointe son arme favorite sur ma tempe. Je déglutis péniblement. Il avait été si rapide pour le dégainer. Pas une seule seconde il n’avait hésité pour le pointer sur moi. Serait-il vraiment prêt à appuyer sur le détente ? Je repris une certaine contenance après la surprise où ma faiblesse était ressortie. Il n’avait pas besoin de m’expliquer comment fonctionnait ce flingue, plus d’une fois je l’avais déjà vu à l’œuvre. Mon corps se raidit contre le sien. Je ne bougeais plus d’un pouce. Il me menaçait. Il essayait de me faire peur en appuyant là où ça se faisait mal. Quand bien même il pouvait être un champion dans ce domaine, il ne me ferait pas plier aussi facilement que d’autres. « Le rôle du grand méchant loup ne te va pas. » articulais-je péniblement, fixant du coin de l’œil le canon froid contre ma peau. J’ancrais à nouveau mon regard dans le sien quand il m’obligea à le regarder. A faire le malin, il en avait dévoilé sa propre faiblesse. « Tu es jaloux. » lâchais-je à nouveau sur de moi. Enfin, j’avais retrouvé ma voix confiante habituelle, bien que mon corps se trouve encore fébrile et tremblant contre le sien, trahissant la peur que je tente de lui cacher. « Alors prouve le moi. » le provoquais-je poussant son égo de male jusqu’à ses retranchements. Je répondis à son baiser avec la même intensité que lui, parce que je réagissais toujours d’une façon ou d’une autre à son contact, incapable de le repousser. Malgré le canon froid qui me rappelait que la mort pouvait me cueillir à tout moment dans ses bras, je gémis quand il m’embrassait dans le cou, me touchant là où il savait que je ne resterais pas sans réaction. Par reflexe, mes mains glissèrent sous sa chemise, venant caresser la peau nu de son torse, la griffant doucement sur leur passage. Je grognais de frustration quand il s’éloignait de moi, remettant le sujet de ma peur en première ligne. Je me collais d’avantage contre le mur pour m’éloigner le plus possible de cette chose, mais je ne pouvais gagner que quelques millimètres. Je sentais déjà la pierre de la prison me gratter la peau de mon bas de dos. Je lui jetais un regard noir alors qu’il m’insultait de putain. « Seiya te tuera si tu fais cela. Et tu pourras dire aurevoir à ta sœur en premier. » Un sourire cruel étira mes lèvres, parce que j’étais ainsi, même devant la mort, je ne pliais pas. « Qu’est-ce que ca peut te faire si j’ai envie d’ouvrir les cuisses ? Peut être parce que tu ne me satisfaits pas assez ? » Essayer de retourner la situation à mon avantage. Manipuler les autres pour ma propre survie. Il n’y avait pas de règles quand cela concernait la survie n’est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: +18 Two hearts that bleed { Saya Jeu 27 Juil - 10:19

L'arme pointé contre la tempe de Saya, Hyun Ki devenait fou. Fou de jalousie en pensant à ce qu'elle venait de faire. Fou par le fait qu'il laissait faire les filles de SA famille faire ce qu'elles voulaient. Il allait remédier à ça, le plus vite possible. Ça allait être fini la seule règle qui voulait qu'ils restent vivant. Il était l'aîné, celui qui les protégeait tous,aussi bien les parents, que sa soeur ou les jumeaux. Juste pour eux, il avait gravit les échelons pour être maître de tire à un âge assez jeune. Oh il sait qu'il ne fera pas le poids contre le chef, pour l'instant. Mais Hyun Ki se prepare depuis quelques temps au cas où sa seule règle se retrouve bafouée.

Mais là, c'est son égo de mâle qui parle, cette rage qui grogne au fond de lui. Saya nul n'a le droit de la toucher, et certainement pas cet homme qui se croit tout permis. Il joue avec sa peur des armes à feu pour lui faire perdre ses moyens. Il en rigolerait en temps normale de la sentir fébrile et tremblante contre son corps. Il la laisse dire, profitant de cette instant comme tout les autres, depuis cette nuit où elle est venue à lui, la première fois. Après une dispute, une bagarre, il a marqué le corps de la jeune femme comme étant à lui même si il sait qu'elle le cherche pour faire chier son jumeau.

Le pistolet, ne bouge pas, alors qu'il l'embrasse, sa main libre se posant sur la joue de la sauvageonne, comme à chaque fois, il caresse de son pouce cette peau qui lui paraît si douce sous ses doigts. Il en devient fou de ce corps qui réagit à ses baisers qu'il parsème sur la peau laiteuse du cou de la jeune femme. Il sourit contre cette femme qui lui fait perdre la tête à chaque fois, lui arrachant un grognement en sentant ses doigts, ses ongles sur son torse. Il sait qu'elle en réclame plus, mais il se décolle d'elle, se reculant de plusieurs tout en la visant de son pistolet plasma.

Hyun Ki, la vise. La menace. Comme si il allait vraiment tirée. Elle le sait. Pire, elle joue avec sa corde sensible. Et là, il rigole. Qu'il vienne. finit la voix froide, la voix ampli de jalousie. Là, il rigole. Comme si Seiya lui faisait peur. Ils sont des mains rouges, dansant avec leur meilleure amie la mort. Pourtant, il baisse son arme quand elle menace sa soeur, perdant son air amusé. Laisse la en dehors de ça. Eun Ha et se foutu métier qu'elle a choisit. Hyun Ki risque de devenir fou avant l'heure par leur faute.


Et là, c'est la réplique de trop pour lui. Il range en s'avançant vers elle son arme. Avant de lever sa main qui s'abat sur la joue de la jeune femme. Pire, il recommence alors qu'il tient des poignets de l'autre main, alors qu'il se colle à elle. Je t'interdis de faire ça ! il s'en moque du fait qu'elle le titile sur sa position de mâle. Après tout, lui aussi va voir ailleurs assez souvent mais lui est un homme, lui n'a pas une réputation, autre que celui de bon coup dans le clan. Il lève une nouvelle fois sa main en l'air, tout en plongeant son regard dans le sien. Cette flamme de sauvagerie qui le fixe, qui attend pour attaquer. Et là, il la tire contre lui, posant des lèvres sur les marques de ses mains. L'obligeant à répondre à son baiser qui est sauvage, bestiale comme à chaque fois. Il lui tient les poignets pour qu'elle ne puisse pas se débattre, prenant son dû, lui faisant comprendre qu'elle est sienne. Il attend qu'elle se calme, pour la lâcher, qu'elle réclame d'elle même un baiser, qu'elle de colle à lui pour pouvoir caresser ce corps qu'il étreint si souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: +18 Two hearts that bleed { Saya Ven 4 Aoû - 19:41

Il avait le regard fou. Ce regard que j’aimais qu’il pose sur moi, me dévorant de jalousie. J’admettais qu’il m’arrivait de jouer sur cette émotion si palpable chez, alors qu’il était en temps normal si calme, pour le garder que pour moi. J’aimais le rendre dingue de moi. Cette attention que j’avais si cruellement manquée depuis mon enfance, mes parents rejetant purement et simplement qui j’étais. Seul Seiya me l’avait donné. Pais aujourd’hui, Hyun Ki était également présent, et il pouvait me donner bien plus que mon jumeau. Il pouvait aller là où les barrières du sang nous empêchaient d’aller. Peut-être qu’au départ, je m’étais accroché à lui pour cette seule et unique raison. Parce que je voyais cette même flamme de folie brulée au fond de son regard qui ne demandait qu’à sortir. Trois ans maintenant que je l’entretenais à devenir lentement, mais surement, une frénésie chronique libérée par mes soins. Une passion dont les limites d’expression avaient été effacées. Le gentil Hyun Ki avenant présent lors de notre première rencontre avait laissé place à une créature bien plus dangereuse, dont j’étais une des principales responsables. Et je ne cachais en rien aimer cela… Danger. Violence. Douleur. Les sentiments qui avaient régis mon enfance, devenant mon carburant par la suite. Si j’avais tué mon père en espérant que je mettrais fin à ce cauchemar, j’étais loin de me douter que j’avais appris à aimer cet enfer où j’avais trouvé mon paradis. Ce qui me permettait à survivre dans ce monde qui n’en était plus un. Qui me faisait me sentir vivante. Hyun Ki était le seul à savoir me donner ce que je cherchais. Il connaissait des choses que même moi j’ignorais. Jamais nous avions évoqué une relation exclusive entre nous, et pourtant, comme mon lien avec Seiya était fusionnel, le nôtre d’en était pas loin. Une passion destructrice. Une passion qui balayait toutes les autres sur son passage. Je réagis à ses baisers alors que la mort me menaçait. Si proche. Je n’avais pas peur de la mort. Les armes à feux me renvoyaient dans un monde de ténèbres que je ne contrôlais pas. Fébrile, presque fragile. Je n’osais bouger plus que ces frémissements qui répondaient à l’appel de son corps et ces gémissements qui en demandaient d’avantage. Jamais je n’aurais pensé qu’il jouerait avec ma peur, qu’il irait si loin. Au fond, il avait bien appris. Je le poussais à bout, un peu plus loin chaque jour nous enfonçant dans une frénésie incontrôlable.

Il se décolle de moi. Je grogne de frustration. Son flingue pointé sur moi. Il me menace. Je le fixe sans bouger. Va-t-il tiré ? Je sais que non. Enfin, j’espère, mais je m’en convaincs. Alors je fais comme si j’étais invisible. La confiance revenue, alors que je ne suis qu’une simple mortelle. Je le menace à mon tour.

Sa voix étrangère me comprimait le cœur. Son rire malsain m’enveloppait, me caressant la peau m’en donnant des frissons digne des pires des films d’horreur. Il n’avait que faire que Saya le tue ou non. c’est là que je compris que si je ne pouvais pas être qu’à lui, je ne serais à personne. Une brève seconde, j’hésitais. Peut-être serait-il vraiment capable de tirer finalement … je chassais mes peurs, revenant la Saya si sure d’elle. La chasseuse qui n’avait pas peur de se salir pour revenir victorieuse de sa partie de chasse. J’enchaine sur Eun Ha. Point sensible par son métier qui aguichait quasi la totalité des hommes sur le clan. Je le provoquais d’avantage, profitant de son arme baissée. « Eun ha est la pire de toute pour te rendre dingue. » lâchais-je froidement, presque jalouse de cette femme qui faisait tourner la tête de Hyunki et le cœur de Seiya. Je n’étais pas dupe. Je l’avais remarqué bien avant que lui ne s’en rende compte lui-même de ces sentiments qu’il nourrissait pour notre sœur.

Je pensais avoir gagné cette bataille alors qu’il rangeait son arme. Grave erreur d’estimation de ma part. J’avais titillé sa fierté d’homme qu’il me renvoya directement à la figure par une gifle qui me laissait joue rougit par l’assaut surprise. Ma tête valdingua sur le côté, mais avant que je ne puisse répliquer, il m’attrapait les poignets, me les tenant fermement par-dessus moi. A sa merci, je le fixais avec rage alors que la deuxième gifle s’abattait sur moi. La douleur fut vive et laisser un léger picotement derrière elle. Pas démonté sur si peu, je lui tenais tête. Ce n’était pas deux malheureuses gifles qui allaient me faire fléchir. Apres tout, les entrainements de Seiya étaient bien plus violents, me laissant gisante d’épuisement sur le sol. Je ne m’étonnerais d’ailleurs pas de voir encore mon corps marqué par des bleus et des écorchures venant de sa part. J’attendais le prochain assaut alors que celui-ci se transformait en un baiser bestial auquel je répondis, y faisant transparaitre ma rage. Je parvins même à lui mordre la lèvre, donnant un gout métallique à notre échange. Je ne l’arrêtais pas pour autant. Quand il se séparait de moi, je le fixais toujours avec cette fierté sauvage qui me définissait. N’ayant aucune prise possible, m’entravant dans son étreinte. J’élançais mes jambes qui s’enroulèrent autour de sa taille, le forçant à rester à proximité de moi. « Ca y est ? Tu as fini ? On peut passer aux choses sérieuses ? » déclarais-je en resserrant ma prise pour coller son bassin au mien d’avantage, ayant déjà oubliée ce qui s’était passé dans la pièce en face quelques minutes auparavant avec un autre homme.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: +18 Two hearts that bleed { Saya Dim 13 Aoû - 16:19

La voir fébrile devant l'arme qu'il pointe sur elle. Hyun Ki sait qu'il pourrait tirer, juste un geste, un seul et ses tourments finiront. Même si il en crève d'envie, sauf qu'il veut lui faire peur. Evacuer cette colère qui gronde en lui depuis l'entende de ses rumeurs. Jamais ils ont parlé d'être ensemble. Franchement, même si il y pense parfois, il tient trop à sa liberté, son libre arbitre pour la laisser dicter sa vie. Il suffit de voir le couple d'amoureux autour d'eux. A toujours se chercher du regard, à s'embrasser. Le genre de chose qui rend malade le maître d'arme. Pourtant là, à cet instant, il vaut faire comprendre à Saya qu'il n'accepte pas tout les écarts de conduite, qu'elle peut faire. Elle est après tout sa soeur, adoptive, certe.

Les mots viennent, elle le cherche. Se retrouve ne savoir rien dire à ses réponses. Jusqu'à trouver le point faible, Eun Ah. Il a envie de lui hurler qu'elle lui est aussi important. Même plus. Sa main percute la joue devant lui. Il veut lui faire mal et encore, elle aime ça. Mais il devient fou à ses provocations. Tenant ses poignets au dessus de sa tête d'une main, pour qu'elle ne puisse pas répondre. Il se colle à elle, alors qu'une autre baffe vient rougir l'autre sur ce visage qu'il a apprit à connaître trait sur trait. Leur regard se croise, colère contre haine. Il l'empêche de parler en l'embrassant de manière possessive, libérant ses mains pour qu'elle puisse s'agripper à lui. Lorsque le gout du sang se mélange à leur salive, il ne peut s'empêcher de sourire avant de le repousser violement contre le mur. Elle est sienne, comme à chaque fois. Même si elle croit mener le jeu, Hyun Ki est le maître de ce jeu que la plus jeune a commencé trois ans plutôt.

Se reculant pour reprendre leur souffle, il ne s'attendait pas à ce qu'elle le bloque avec ses jambes. Par habitude, il la matient contre elle pour qu'elle ne tombe. Avance contre le mur de cette pièce non éclairé, à part les quelques rayons de soleil passant par la lucarne. Les choses sérieux, vraiment? Sa tête se loge dans son cou, lui mordant sa peau, faisant abstraction qu'un autre que lui y est passé peu de temps avant. Alors qu'une de ses mains se faufille sous le débardeur, relève habilement la baleine d'un soutien gorge au-dessus d'un sein. Il sait comment te faire perdre la tête? Il la regarde droit dans les yeux, tout en prenant son téton entre son pouce et l'index pour le faire tourner, non pas délicatement. Il appuie dessus, il tire. Avant de la soulever un peu et baisser sa tête, juste pour prendre ce qu'il maltraite avec ses lèvres. Un simple baiser doux, il le touche de la pointe de la langue avant de le mordre à pleine dent. Sa colère passe par ce geste, il la n'essaye pas de l'exciter, ni de jouer. En faisant ce geste, il s'est imaginé un autre que lui. Hyun Ki laisse sa colère s'exprimer de cette manière. Sa main libre caresse l'autre sein doucement pendant qu'il se calme, retournant l'embrasser. Il pourrait la prendre là, contre ce mur, à quelques mètres de l'endroit où elle s'est envoyée en l'air. Il en meurt d'envie, la faire hurler de plaisir et de douleur en même temps. Pourtant, il arrête tout ce qu'il fait. Sans rien dire, la tenant juste dans ses bras fermement. Il sort de la pièce avant de se perdre dans les couloirs de la prison. S'arrêtant pour l'embrasser, la caresser dans pour qu'elle se taise. Avant d'arriver chez eux. Et là, dans sa chambre à elle, il la pose sur ce qui lui sert de lit. Lit qu'ils ont partagé la place cette nuit. Il la regarde, la détaille de bas en haut, souriant, se penchant vers elle et lui murmurer Va te nettoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: +18 Two hearts that bleed { Saya
Revenir en haut Aller en bas
+18 Two hearts that bleed { Saya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Kingdom Hearts : The secret key
» [MULTI] Kingdom Hearts I et II
» SOKH: Shôrai Of Kingdom Hearts
» Kingdom Hearts 358/2 Days
» Kingdom Hearts : Birth by Sleep

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands :: Zone Hors-RPG :: RPs finis & abandonnés :: RPs abandonnés-
Sauter vers: