AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shen Lu Han ♞ We could be immortals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Admin • we rule the world

En savoir plus

MessageSujet: Shen Lu Han ♞ We could be immortals   Mar 18 Avr - 9:34


 
 
Papiers d'identité

Shen Lu Han

dit(e) "Hana"


Âge 23 ans Lieu & date de naissance 8 Mars, Pékin Nationalité Chinoise Orientation sexuelle Pansexuel Situation amoureuse Séparé Occupation Médecin Groupe Abri 826 Célébrité Yoon Jeong Han (Seventeen)

Force
1

Perception
4

Endurance
2

Charisme
3

Intelligence
6

Agilité
5

Chance
4




Tragie
âge 22 ans région Séoul comment as-tu découvert le forum? Dans ma poche un avis? C'est ma bête un dernier mot? J'vous bz


I am what I am



Caractère


Lu Han est quelqu'un de complexe et insaisissable. Hermaphrodite, deux composantes opposées sont incluses dans son caractère: sa tendance masculine avec un tempérament colérique, excitable, enthousiaste, combatif, passionné, et sa tendance féminine à un tempérament nerveux, qui lui confère un côté intériorisé, secret, timide, voire inhibé. Quoi qu'il en soit, cela lui confère un certain magnétisme, dont il n'est pas toujours conscient. Etre hermaphrodite lui apporte énormément de troubles identitaires, et de ce fait Lu Han a une grande sensibilité qu'il a du mal à exprimer. Il a fréquemment l'impression de n'être jamais pleinement compris, mais en même temps qui le peut ?... Et c'est tout à fait normal, car ses réactions sont souvent imprévisibles. Selon les moments, il peut tout aussi bien réagir brutalement que se replier dans une sensibilité plus ou moins douloureuse. Lors des moments les plus sombres de sa vie, lorsqu'il sent que tout est inévitable et qu'il ne peut rien faire hormis se blâmer, il peut partir dans de graves extrêmes comme sa tentative de suicide après la naissance de son fils mort-né, Jae Hyun. Il se considère souvent comme inutile, plaçant toujours les autres en supériorité certaine devant lui. Il est pourtant en quête d'harmonie et a besoin de plaire et d'être apprécié tel qu'il est. Il peut aussi être esthète ou cultiver un violon d'Ingres artistique. C'est un actif mais son fond d'extrémisme le rend inégal. Soit il se donne entièrement à son travail sans compter sa peine, soit il récupère et se réfugie dans une inactivité totale. Il est parfois partagé entre son esprit pragmatique et matérialiste et un certain idéalisme qui peut le faire s'écarter de la rationalité et se tourner vers la spiritualité ou l'irrationnel. Il possède une intuition remarquable et un certain sens psychologique, même s'il ne se l'avoue pas toujours...

Enfant, il aurait bien voulu être un dur et dépenser beaucoup d'énergie pour le devenir. Mais se sachant différent, il s'est bien souvent renfermé contre lui-même pour finir par craindre sa propre ombre. Elève brillant, Lu Han a brillamment réussi à l'abri en devenant médecin, mais c'est aussi un autodidacte toujours intéressé par la connaissance.

Lu Han aime faire briller ses proches, les regarder s'épanouir, et n'hésite pas à sacrifier de lui-même pour l'épanouissement des siens. Lorsque son côté intellectuel domine, il se montrera féru de psychologie, d'ethnologie, d'astrologie, de spiritualité, se remettant bien souvent en question de part sa complexité naturelle. En matière de cœur, il est ardent et passionné, dévoué à sa moitié et très sensible aux attentions de cette dernière, ainsi que généreux, à condition toutefois que son point de vue soit reconnu et accepté. Il entend aussi qu'on s'occupe de lui avec attention et peut se montrer jaloux comme un tigre, et personne n'a envie de se mettre un hermaphrodite à dos. C'est une pile d'hormones ambulante.
Esprit

Energie

Nature

Tactique

Identité





Anecdotes


Lu Han est hermaphrodite, ou plus exactement il est atteint de pseudo-hermaphrodisme féminin: doté des deux sexes, il lui arrive cependant d'avoir des cycles menstruels (bien que très rares et imprévisibles). Biologiquement, il serait considéré comme une fille, mais ses parents l'ont éduqué comme un garçon, d'où la dualité psychologique à laquelle il doit faire face chaque jour. ♞ C'est le fils de la Superviseure et il possède une petite soeur: Jia Li. ♞ Seules quatre personnes sont au courant pour ce qu'il appelle son "secret": sa mère, sa soeur, son ancien fiancé Jae Ho et sa binôme de travail Ha Neul. ♞ Il est totalement terrorisé par l'extérieur, il aime le confort de l'abri. ♞ Il est cependant sorti une fois pour retrouver la trace de son fiancé, et il a fini avec une balle dans l'abdomen. Autant dire que ça l'a encore plus traumatisé de l'extérieur. ♞ Il possède une malle renfermant tous les cadeaux et surtout les fleurs en papier que Jaeho lui a offert pour le courtiser. Il lui arrive souvent de la réouvrir, mélancolique. ♞ Il est sorti 5 ans avec Jae Ho, et avait même prévu de se marier avec lui, mais la mort prématurée de leur fils Jae Hyun a brisé leur couple. ♞ Lu Han a malheureusement fait une pré-éclampsie à 8 mois de grossesse qui a coûté la vie à leur fils, et il a dû accoucher d'un mort-né. ♞ Lu Han a fait une tentative de suicide quelques semaines après le décès de son fils. Il possède une longue cicatrice à l'avant-bras qui part du poignet jusqu'à l'intérieur du coude. ♞ C'est Lu Han qui a quitté Jae Ho, car il n'arrivait pas à tourner la page de ce traumatisme à l'inverse de son fiancé. ♞ Aujourd'hui, Lu Han regrette profondément sa décision, car Jae Ho a été le seul et l'unique à l'aimer et le chérir tel qu'il est. Et Jae Ho représente absolument tout pour lui. ♞ Il sait faire les points de suture mieux que personne. ♞ Il aime beaucoup le chocolat, mais pas les tomates. ♞ Il voudrait apprendre à manier une arme pour se défendre, mais l'idée d'ôter la vie de quelqu'un alors que son métier consiste à en sauver le dérange beaucoup. ♞ Il a un chat: Socrate, cadeau de son ancien fiancé. ♞ Il se rend au moins une fois par semaine sur la tombe de son fils, pour le visiter et s'endurcir psychologiquement. ♞ Il n'aime pas le maquillage (si si c'est vrai).
Once Upon a Time
Je me rappelle de toutes ces nuits allongé là, avec rien d'autre pour me faire plaisir que sa simple présence. Je me rappelle de la douceur de ses draps, et de la forte odeur de bois poncé, de métal fondu et de cuir travaillé. Je me rappelle de ces nuits à simplement le regarder, si passionné, si concentré. Comme si rien ne pouvait l'empêcher de se sentir aussi vivant qu'à l'instant où le fer à souder touchait la surface argentée. Je me rappelle de tout, mais aussi et surtout de ce qui nous a déchirés.

Je n'ai que très peu de souvenirs de mon enfance, dehors, avant la Grande Guerre. Mon père était un scientifique, et ma mère avait un poste haut-gradé dans l'armée. Ma petite soeur et moi, on vient de Chine, mais nous avons toujours connu la Corée, notre terre d'accueil. Je ne me souviens plus du jour où le monde a basculé. Ma mère avait juste eu le temps de m'attraper pour me faire monter dans sa jeep qui nous conduirait à l'abri. Ce même abri qu'elle supervise aujourd'hui. J'ai été enfermé sous-terre, avec des milliers d'autres survivants pour fuir ce que les gouvernements n'ont pas su éviter: la guerre. La Grande Guerre, et ses bombes atomiques mortelles. Tout espoir semblait perdu pour papa et Jia Li. Avec ma mère, nous nous étions faits une raison, en évoluant dans l'abri: ils sont mieux de l'autre côté, car ils ne connaissent pas la misère de se tapir dans l'ombre en attendant le moment opportun pour repointer le bout de son nez dehors. Mais dehors... Dehors c'est effrayant. Le soleil tape trop fort, la végétation a repris ses droits, les animaux ne sont plus ceux que l'on retrouve dans nos manuels de nature et découverte... Le monde là-haut me fait peur. Et je n'ai jamais su trouver le courage de l'affronter.

Voilà pourquoi à mes seize ans, je n'ai pas pris la décision de m'engager dans l'exploration. Parce que la peur me hante. La peur guide mes décisions. Je me spécialise plutôt dans la médecine, car je me dis que de cette manière, je peux me rendre utile pour l'abri, et pour tous ces braves gens qui risquent leur vie là-haut. Mais quand je les vois arriver à l'infirmerie, ensanglantés, brûlés et même irradiés, je ne peux pas penser autrement que l'espèce humaine n'est pas encore prête à vivre dehors. Mais Lui, il y croyait si fort. J'étais fasciné par ses mots, par ce courage qui grandissait en lui. Dieu que je l'aimais. J'aimais panser ses plaies, poser mes lèvres contre les siennes et vivre à travers lui. Je me rappelle de tout ce qui a fait mon bonheur d'être avec lui. Je pensais sincèrement que rien ne pouvait nous séparer, que notre amour était plus que sincère et solide. Mais quand la vie décide de nous mettre à l'épreuve, je ne peux qu'éprouver du regret et de la mélancolie. Je suis le seul à blâmer.

C'est moi qui l'ai quitté. C'est moi qui ai perdu tout espoir de guérir du fléau d'avoir perdu une vie. Je voulais vraiment vivre dans cette cabane au bord de la mer. Je voulais vraiment vivre dehors, sous sa protection. Mais on devait y vivre à trois. Il n'y aura plus jamais de trois... Il n'y aura plus jamais de bonheur, car je l'ai laissé filer à force de me blâmer. Quand nos regards se croisent aujourd'hui, je peux ressentir toute sa haine à mon égard. Il est déçu de moi. Je voudrais retourner en arrière, parce que malgré tout je continue de l'aimer... Je lui soigne toujours ses blessures, je ne parviens pas à le regarder autrement qu'avec la douceur qui me caractérise tant.

Je ne veux pas retourner dans le temps pour empêcher la Grande Guerre de se produire, car elle aurait été de toute manière inévitable. Si seulement je pouvais revenir en arrière, je garderais cette alliance au creux de ma main, plutôt que de la lui rendre. Car ma vie n'aura jamais été aussi belle qu'avec lui. Et avant qu'un jour il puisse me pardonner, je dois me pardonner à moi-même. Alors l'abri peut s'effondrer, les clans peuvent nous ravager, je crois que pour moi, il n'y a rien de plus important que ces nuits passées dans son lit suspendu, à le regarder battre le fer et poncer le bois. A vivre. A sourire. A chérir.

   

_________________
I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.


Dernière édition par Shen Lu Han le Ven 2 Juin - 10:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • leader

En savoir plus

MessageSujet: Re: Shen Lu Han ♞ We could be immortals   Jeu 25 Mai - 17:14

perv2

_________________
trinity fab:
 

La Mifa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shen Lu Han ♞ We could be immortals
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Bien-Nés et les Shen'dralar
» Comment tuer le shen gaoren? (la qete urgente du village)
» Comment tuer le shen gao ren facilement
» TUTO:SHEN GAOREN
» katana pour shen gaoren

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands :: Gestion du personnage :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: