::  :: RPs finis & abandonnés :: RPs finis
Can I sleep with you ? Ft Myung Ki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Pseudo : Kastielle
Messages : 793
Capsules : 604
Date d'inscription : 23/05/2017
Age : 17
Crédits : skate vibe
Appartenance : Abri
Affectation : Eclaireur
Arme : Fusil de chasse
Carnet de bord :
RPLiensPrez

■  ■  ■  ■  ■  ■ ■  ■


I shot for the sky
I'm stuck on the ground
So why do I try?
I know I'm gonna fall down.
I thought I could fly
So why did I drown?
You never know why
It's coming down,

■  ■  ■ Kyung Hong ■  ■  ■


You're my obsession
My fetish, my religion
My confusion, my confession
The one I want tonight
You're my obsession
The question and conclusion
You are, you are, you are
My fetish you are
You can kiss me with your torture
Tie me up to golden chains
Leave me beggin undercover
Wrong or right
It's all role play

■  ■  ■ Myung Ki ■  ■  ■


Your hazel green tint eyes watching
Every move I make
And that feeling of doubt
It's erased
I'll never feel alone again with you by my side
You're the one
And in you I confide, Oh
And we have gone through good and bad
Times

■  ■  ■ Min Hun ■  ■  ■


Bromance
If I loved you more I might be gay
And when I'm feeling down
You know just what to say
You're my homie
Yeah ya know me
And if you ever need a wingman
I'd let any girl blow me off
Cause you're more important than the rest
I confess I'm a mess
If I'm not hangin' with my BFF
You know it's true
You my male boo
Now sing the chorus with me
If you're feeling the same way too


Explorateur Unité A • éclaireur
MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki Mar 17 Oct - 21:00

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

À sa reponse, tu te sentais visé, tu te sentais visé parce que d’un côté a chaque fois que tu te baladais sans autorisation, il faisait aussi partie des personne que tu tentais d’éviter , car il avait le pouvoir et surtout le devoir de te punir et de te faire la morale, et même si tu sais pertinement, peut être a tord d’ailleurs qu’il serait clairement plus indulgent avec toi mais aussi que ça l’ennuierais beaucoup de devoir te passer un savon ou de devoirs t’emmener vers quelqu’un qui devrait le faire a sa place, tu l’évitais donc du mieux que tu le pouvais lorsque tu enfreignais les règles , lui plus que les autres même si il etait sans doute celui de qui tu avais le moins peur niveau punition.
Peut-être t’avait-il déjà aperçus a jouer les fantômes des couloirs a 3h du matin et qu’il avait fait semblant de ne pas te voir ? Tu n’en sais rien. T’es relativement discret tout de même. Et eux fatigués. En plus, tu doutes sur le fait qu'il surveille les couloirs régulièrement.
« Tu devrais faire le ninja plus souvent, ça te va vraiment bien »
Tu lui souris, tout en te rendant dans votre chambre, tu retires ton t-shirt de ton visage, la tasse fumante dans tes mains que tu te prépares déjà d’avance à déguster. Tu lui fais une moue boudeuse ensuite, il ne peut pas chercher derrière les meubles, ce sont les cachettes les plus faciles ...
« Je n'aurais pas dû te dévoiler ma technique ! Mais les autres vont te prendre pour un idiot si tu commences à regarder en dessous de chaque table et dans chaque placard, tu sais ?»
Tu le nargues presque, t’es un sale gosse et c’est certainement son attitude bien trop laxiste et généreuse qui t’a rendu comme ça ... Tu n’as rien à craindre de lui et c’est ce qui te donne ce trop-plein de confiance en toi. Vis a vis de lui. Ce n’est pas une mauvaise chose de pouvoir se sentir en sécurité. C’est ce qui fait d’ailleurs que tu l’aimes beaucoup.

Une fois arriver dans votre chambre, tu t’assois sur son lit, à côté de lui, souffles sur la boisson et en bois goulûment la moitié, la chaleur du liquide sucré coulait dans ta gorge, glissait sur tes papilles pour te donner cette agréable sensation liée au goût du chocolat. En plus de sa main qui se glissait une nouvelle fois dans tes cheveux, après ce cauchemar des plus désagréable, il lui avait fallu une trentaine de minutes pour te faire tout oublier et t’aider à te sentir bien. Myung Ki , il était ton repaire, évidemment que tu avais Mahala qui prenait aussi soin de toi desormais, et Min Hun qui était là aussi, mais Myung Ki il était là depuis le debut, depuis tes premiers cris. Tu ne te souviens pas d’une vie sans lui tout simplement, car cela n’a jamais existé. Tu lui dois bien trop de choses sans vraiment t’en rendre compte , et encore une fois, à ça façon , ton papa te rendait heureux. Tu le regardais, cette étincelle d’optimisme dans le regard, content.
« Tu en veux un peu ? C’est très très bon !»
Tu lui tendais donc la tasse gentiment pour partager avec lui.
Soudainement, ses précédentes paroles te revinrent en tête, et tu le regardais septique.
« Au fait, il arrive quoi au ninja qui se font attraper ?»
Tu ne savais pas vraiment, ne t’étant jamais fait attraper jusqu’à présent à part en étant un enfant a qui l’on ne faisais pas grand chose, tu avais tendance à imaginer le pire, mais restant dans le flou, tu n’avais jamais vraiment eu peur. Tu te blottissais de nouveau contre lui, comme d’habitude, l’obligeant presque à passer son bras autour de toi.  


Spoiler:
 


I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 1366
Capsules : 1814
Date d'inscription : 03/06/2017
Age : 35
Crédits : suture
Multicomptes : Woo Jae Shin
Appartenance : Abri 826 - Explorateur
Affectation : Maître chien
Arme : Fusil de l'abri
Carnet de bord : Prezlienactivitésuivi
Localisation : Dehors à se balader avec l'unité C et son chien
Explorateur Unité C • maître-chien
MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki Lun 30 Oct - 1:19

Can I sleep with you ?
Min Jae & Myung Ki

Bien qu’interdit, votre court et paisible périple aura eu l’effet de rendre sa bonne humeur à cet adolescent que tu te plaisais à appeler « fils », quand bien même lien du sang il n’y avait point. La protection que tu lui offrais, la fierté que tu avais ressentie à sa première mission mais aussi l’inquiétude. Tu savais qu’il n’était pas véritablement ta descendance, mais dans ton cœur, tu savais surtout qu’il n’était pas qu’un simple enfant comme les autres. Il était le bébé que tu avais protégé. Le bébé avec qui tu redevenais toi aussi malgré tout un enfant. Capable de te faire faire le ninja en plein milieu de la nuit, capable de te pousser à veiller jusqu’à l’aube pour qu’il dorme paisiblement malgré la fatigue. Tu te sentais pousser des ailes dès que vous pouviez passer du temps ensemble, comme si tu renouais avec un sentiment indescriptible et pourtant si puissant enfoui au fond de ta personne. « On fera le ninja ensemble alors. » annonçais-tu légèrement à son compliment innocent. Bien évidemment, tu t’étais amusé en sa présence, comme deux enfants dans la cours de récréation qui s’amuseraient à jouer aux super héros, leurs pulls accrochés autour du cou et le bras tendu tel un Superman miniature. Tu n’avais certainement pas joué le jeu sérieusement, loin de toi l’idée de le voir devenir un ninja dans la vraie vie. Des astuces de militaires tu pouvais lui en donner pour qu’il ne se fasse pas attraper et tu ne sauras que bien plus tard, que cette nuit-là, tu aurais dû le faire…

Poussant la porte de la chambre pour l’ouvrir, tu la refermais avec précaution derrière toi une fois le garçon rentré. Sans faire de bruit pour ne pas laisser de preuves bien entendu, à croire que tu n’avais pas perdu les bonnes vieilles habitudes. Pourtant, un léger rire passait tes lèvres. Un idiot, oui c’était certain que tu en aurais l’air dès le moment où tu te mettrais à chercher derrière chaque meuble et chaque recoin. Mais tu savais aussi que tu ne faisais que rigoler avec le garçon malgré le fait que tu devrais parler à tes collègues de ces ruses pour qu’ils ouvrent les yeux un peu mieux pendant leurs rondes ! Hors de question de laisser ce p’tit gars trainé dehors sans surveillance. Puis bon… Tu savais aussi que si tu demandais à ce qu’on te l’amène au lieu de le punir directement, il y avait de forte chance pour qu’on te l’accorde. Après tout, tout le monde savait que tu étais une figure paternel pour le garçon, peut-être trop gentil et concilient, mais tu n’en restais pas moins celui qui l’avait élevé. Il te revenait de droit le devoir de le punir donc.

Tu t’asseyais sur le lit sans répondre à ses moqueries, ton rire devait avoir suffi à lui montrer combien tu prenais le sujet à la légère. C’est que mine de rien, tu n’étais pas forcément un type qui se prenait au sérieux avec ton fils. Il ne fallait jamais laisser un père avec son bébé tout seul, ça finissait toujours par déraper. La preuve en était votre sortie du jour. Ta main se perdant dans ses cheveux, lorsqu’il te proposait de sa boisson, tu hésitais. Etait-ce raisonnable. Toi qui, malgré les apparences, aimaient les choses sucrés, inconsciemment tu devais avoir amené ton fils sur cette voie lui aussi. Tes doigts quittaient ses cheveux pour attraper le verre chaud de la tasse et gouter du bout des lèvres cette boisson que tu avais préparée. Toute petite gorgée, juste assez pour être sûr qu’elle était au goût de ton bébé avant de la lui rendre en souriant. « Ça l’est encore plus qu’on n’est pas censé pouvoir en boire. » soufflas-tu au garçon. L’interdit était tentant et cette expression, Min Jae ne l’avait que trop bien acquise. Comment tes parents avaient-ils fait pour te rendre aussi sage et obéissant au juste ? Tu ne te souvenais pas avoir reçu des coups, ni même avoir été engueulé. Avais-tu même crié lors de ta naissance ? Tu pouvais commencer à douter au vu de ton calme infaillible que certaines personnes s’amusaient à titiller. Tes doigts se glissaient à nouveau dans les cheveux du plus jeune après lui avoir rendu la boisson chaude. Voulant le rassurer mais aussi l’apaiser dans ces caresses, il trouvait malgré tout le moyen de s’inquiéter du sort réservé à ceux qui se faisaient attraper la nuit.

Souriant au garçon, tu prenais une moue pensive pour chercher une blague à lui dire dans un premier temps. Pendant ce temps, ton fils trouvait le moyen de se blottir contre toi, t’amenant à le prendre dans tes bras pour une étreinte que tu ne refusais point. Tu étais incapable de lui refuser. Qui le pourraient ? Avec cette tête innocente, ses yeux brillants, il savait y faire pour t’amadouer volontairement ou non. A moins que ce ne soit ton amour pour lui et ton désir de le rendre heureux qui n’en soit la cause ? « Hmm… Il me semble qu’on les pend par les pieds pendant trois jours et qu’on leur donne que du pain à manger. » Doux châtiment qui pouvait être loin de la réalité, tu attendais quelques secondes avant de soupirer tout doucement. « Tout dépend d’où ils sont attrapés. Si on vient à te voir près de la cuisine, je pense que ce ne sera pas trop grave. Tu es encore jeune alors on va dire que tu auras une leçon pour te dire qu’il ne faut pas piller les ressources et peut être une punition pour te décourager de recommencer. » Ne voulant t’attarder sur le sujet en sachant que d’autres lieux amenaient aisément à bien pire, tu déposais un fin baiser sur son front du bout des lèvres. « Tu veux me parler de ta dernière exploration ? Vous avez trouvé quoi ? » Vous n’aviez pas eu l’occasion d’en parler et mine de rien, tu voulais connaître les détails de ses journées. Qu’avait-il fait ? Qu’avait-il trouvé ? Avait-il dû tuer une bestiole ? S’était-il mis dans des situations étranges ? Il y avait fort à parier que c’était le cas le connaissant…


Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kikimeme:
 
#CDD #ContratFini #YeonKi #MidAugust #September #October8th:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kastielle
Messages : 793
Capsules : 604
Date d'inscription : 23/05/2017
Age : 17
Crédits : skate vibe
Appartenance : Abri
Affectation : Eclaireur
Arme : Fusil de chasse
Carnet de bord :
RPLiensPrez

■  ■  ■  ■  ■  ■ ■  ■


I shot for the sky
I'm stuck on the ground
So why do I try?
I know I'm gonna fall down.
I thought I could fly
So why did I drown?
You never know why
It's coming down,

■  ■  ■ Kyung Hong ■  ■  ■


You're my obsession
My fetish, my religion
My confusion, my confession
The one I want tonight
You're my obsession
The question and conclusion
You are, you are, you are
My fetish you are
You can kiss me with your torture
Tie me up to golden chains
Leave me beggin undercover
Wrong or right
It's all role play

■  ■  ■ Myung Ki ■  ■  ■


Your hazel green tint eyes watching
Every move I make
And that feeling of doubt
It's erased
I'll never feel alone again with you by my side
You're the one
And in you I confide, Oh
And we have gone through good and bad
Times

■  ■  ■ Min Hun ■  ■  ■


Bromance
If I loved you more I might be gay
And when I'm feeling down
You know just what to say
You're my homie
Yeah ya know me
And if you ever need a wingman
I'd let any girl blow me off
Cause you're more important than the rest
I confess I'm a mess
If I'm not hangin' with my BFF
You know it's true
You my male boo
Now sing the chorus with me
If you're feeling the same way too


Explorateur Unité A • éclaireur
MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki Mer 8 Nov - 12:31

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

Cette douceur, cette ambiance dans laquelle tu es plongé de façon habituelle. Il rend tout plus facile, Myung Ki , il te donne confiance en toi, un peu trop même parfois ? Et alors que sa main quitte ta tignasse pour venir s'emparer de cette tasse, tu te sens heureux. Tu te sens heureux parce que tu partages quelque chose avec lui, tu te sens heureux aussi parce que lui aussi peut profiter du goût agréable de cette boisson.
Il te la rend, il te sourit. Il est ton complice et ses mots le soulignent, cette boisson, c'est le trophée de votre escapade, c'est la récompense de votre désobéissance commune... C'est lui qui en avait eu l'idée en plus.
Tu souriais toujours, te blottissant contre lui dans une étreinte que tu forçais un peu. Mais il ne te repousserait pas, tu le savais, il ne l'avait même jamais fait. Et tu sentais son odeur, l'odeur de ton père adoptif, cette odeur qui dans ton esprit était associée a une sensation de bien-être, de protection, de réconfort. Sa présence était tellement nécessaire dans ta vie.
Mais lorsqu'il répond à ta question, ton corps se tend légèrement ... Il se moque de toi n'est ce pas ? Tu fronces un peu les sourcils, bien trop naïf, bien trop crédule.... Non, il se moquait de toi ! Mais dans le doute, cela te faisait tout de même un peu peur. D'un côté, tu avais déjà fouiné dans tout l'abri, tu avais vu chaque recoin ou presque de ce bunker ... Et pourtant, tu le croyais. Comme un con. Il reprend ensuite de sa voix douce et calme, une moue s'affiche sur tes lèvres. Tu ne voulais que très peu dans les cuisines, ou même dans l'abri. Tout ce que tu volais, c’était des truc un peu futiles. Le reste venait de dehors. Tu avais même déjà essayé de piller quelqu'un ... Toute une aventure.
« Je ne suis pas si jeune que ça »
Alors que tu passais ton temps à te conduire comme un enfant, alors que tu te blottissais comme un bébé contre ton papa, alors que tu te réjouissais pour un chocolat chaud et que tu ne semblait même pas comprendre une simple plaisanterie, tu essayais encore de jouer les grands, de jouer l'adulte. Évidement que tu veux grandir, que tu veux que l'on te prenne au sérieux ... Ça t'arrangerais qu'on ne te punisse pas grâce à ton âge, mais très paradoxalement tu voyais ça comme une façon pour les adultes de te voir comme un simple gosse... Tu voulais que l'on de te traiter en homme, mais tu continuais toujours de comporter comme un gamin.
Sa question suivante, tu fis te redresser un peu, tu adores parler de tes explorations, tu sentais cela dit petit à petit la fatigue te gagner alors que tu finissais de boire ta boisson, ta tête posée sur son épaule dans cette étreinte confortable, tu commençais ton récit d'une voix tellement calme
« On n'a rien trouvé justement, on pensait aller chercher un truc dans le nord, on a fouillé, mais a part quelques trucs un peu inutiles, on n'a rien trouvé. J’étais déçu, et Min Hun aussi. Apparemment, ce n'était pas sûr qu'on trouve quelque chose. On a quand même su ramener quelques matériaux, on a trouvé des draps dans un grand bâtiment, mais c'est pas ça qu'on cherchait. »
T'es toujours déçu lorsqu'une exploration ressemble à une défaite.
« Et aussi, j'ai tiré sur un gars de la prison, mais il est vivant »
Tu n'expliques pas les détails, t'es presque fier de ça mais t'as vraiment failli mourir.
« Et je me suis enfui à temps, j’étais tout seul »
Tu te ressers un peu contre lui, ne voulant pas donner plus d'infos. Tu souris.
« Je suis trop fort ! Mais mon arme est nulle !»
Tu te laissais aller contre lui, comme un petit chat, ou comme un bébé, la boisson lactée et chaude semblait avoir eu l'effet d'un somnifère sur toi. Un bâillement pas plus élégant que ça étira ton visage.   


I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pseudo : Kwonhyo
Messages : 1366
Capsules : 1814
Date d'inscription : 03/06/2017
Age : 35
Crédits : suture
Multicomptes : Woo Jae Shin
Appartenance : Abri 826 - Explorateur
Affectation : Maître chien
Arme : Fusil de l'abri
Carnet de bord : Prezlienactivitésuivi
Localisation : Dehors à se balader avec l'unité C et son chien
Explorateur Unité C • maître-chien
MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki Sam 11 Nov - 22:17

Can I sleep with you ?
Min Jae & Myung Ki

Bien décidé à l’embêter mais aussi à éviter de lui donner des frayeurs avant de dormir, tu avais décidé que taire une partie de la vérité était la meilleure solution. T’amusant alors avant de le rassurer, tu l’entendais certifier qu’il n’était plus si jeune. Essayait-il de sortir de cette case d’enfant ? Pourtant à tes yeux, quoi qu’il fasse, quel que soit son âge, tu le verrais comme un bébé. Un petit bébé dont il faut prendre soin, dont le moindre choc peut le briser. Un bébé fragile dont ton cœur était incapable de se séparer. Prenant encore une fois soin de lui, tu lui épargnais la vérité et les curiosités en lui posant une question tout autre. Comme tu l’avais deviné : le plan fonctionnait. Tombant dans le piège de te raconter ses aventures, Min Jae avait enchainé sur son expédition de toute évidence peu fructueuse si tu en croyais ses mots. Devinant sa déception sans même que tu n’aies eu à l’entendre, tu glissais une main dans ses cheveux pour le réconforter. « La prochaine se passera mieux. » soufflais-tu alors que le garçon continuait son récit dans la foulée.

Cette fois, c’était toi qui te tendais. Tes sourcils se fronçaient, ton regard devenait plus froid. En somme : tu étais sur tes gardes sans grande raison. Après tout, ce type n’allait pas surgir de sous le lit pour te planter une dague dans le cœur, il n’allait pas non plus venir aux portes pour refaire la tronche de ton fils… Non vraiment, pourquoi s’inquiéter ? Ce n’était pas comme si ton bébé risquait de se faire tuer par un type de la main rouge… Tu voulais alors lui demander son nom, son physique, avoir une vague idée de ce à quoi il ressemblait pour le protéger mais… Son bâillement et son minois épuisé eurent raison de toi. « On en reparlera demain.. Endors-toi. » Ta voix se faisait douce malgré l’inquiétude qui te rongeait : celle d’un père inquiet pour sa famille. Une nouvelle fois, du bout des lèvres, tu déposais un baiser sur son front comme si cela allait chasser tous les cauchemars qu’il pouvait faire. Tu t’assurais que la tasse était en sécurité avant de le couvrir de tes draps pour qu’il n’attrape pas froid. En bon papa poule que tu étais, tu faisais en sorte de lui donner le plus de couverture, quitte à ce que toi, tu aies froid. Ce n’était pas grave si c’était toi, tu avais l’habitude de toute façon ! Alors que tu lui souhaitais une bonne nuit, tu veillais à ce qu’il s’endorme en toute tranquillité, n’hésitant pas pour cela à passer ta main entre ses cheveux inlassablement. Tu étais même capable de lui promettre de rester réveiller toute la nuit pour veiller sur lui jusqu’au petit matin, au cas où des mauvais esprits viendraient l’embêter dans son sommeil.


Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kikimeme:
 
#CDD #ContratFini #YeonKi #MidAugust #September #October8th:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki

Revenir en haut Aller en bas
Can I sleep with you ? Ft Myung Ki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» 05. You wont get no sleep tonight ! ~
» Vivre parmi les fantômes... [Sleep =) ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands ::  :: RPs finis & abandonnés :: RPs finis-
Sauter vers: