Partagez | 
 

 Can I sleep with you ? Ft Myung Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Ven 30 Juin - 23:33

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

T'es debout, dehors, au milieu d'un tas de débris, il fait nuit. Le vent est glacial, tu as tellement froid. Dans le ciel, il n'y a pas d'étoiles, c'est le noir complet et pourtant, tu la vois au loin, ta mère. Que fait-elle dehors ? Pourquoi elle pleure ? Tu cries après elle, tu l'appelles, tu hurles, mais aucune sons ne semble sortir de ta bouche, tu les sens vibrer pourtant tes cordes vocales. Tu te sens impuissant. Tu paniques déjà, tu as l'intime et amère sensation que quelque chose va lui arriver !
Soudainement, une ombre noire apparaît, l'ombre d'un homme grand et oppressant. Tu continues de hurler en silence et tu commences à courir vers elle pour aller la sauver. Elle pleure toujours, l'ombre semble s'envelopper autour d'elle. À chacun de tes pas elle semble s'éloigner, tu essaies de courir plus vite, de pousser plus fort sur tes jambes pour l'atteindre... Mais rien n'y fait, elle ne peut pas t'entendre, pas te voir. Tu pleures, tu as peur ... Et ses pleures à elle qui résonnent dans ta tête.
Elle crie soudainement ton prénom, sa voix est aiguë, terrorisé et ça te rend encore plus mal ...
À ce moment-là, tu te réveilles, tu te redresses brusquement sur ton lit, tu es en sueur, tu trembles et ta respiration semble essoufflée. Il te faut un moment avant de te rendre compte que ce n'était qu'un rêve. Lorsque tu t'en rends enfin compte, tu ne te sens pas mieux pour autant. Parce que ta mère, elle est plus là, parce que ta maman, elle te manque.
Tu te recouches calmement alors que tes yeux commencent à s'embrumer, tu te sens tellement seul sans elle, tu voudrais tellement qu'elle soit encore là, qu'elle te sert dans ses bras, sentir son odeur, entendre sa voix... Mais c'est impossible.
Le temps passe et tu ne parviens pas à calmer ton esprit, tu penses trop, et tu ne te sens pas bien. Est-ce que tu devrais aller le déranger ?
Sur un coup de tête et surtout parce que tu sens que tu en as besoin, tu te lèves, tu prends ton oreillé avec toi et te dirige vers la chambre de Myun Ki. Lui, il sait te réconforter. Quand tu es avec lui, tu te sens moins seul et en sécurité.
Tu entres dans la pièce, te diriges vers son lit, te penches au-dessus de lui et poses simplement ta main sur son épaule pour délicatement le réveiller. Tu le secoues un peu en murmurant
"Papa?... Papa t'es réveillé ?"
En tout cas s'il ne l'était pas, maintenant, il l'est. Il ouvre un œil et tu lui chuchotes un peu honteux
"J'ai fait un cauchemar... Je peux faire dodo avec toi s'il te plaît ?"
Tu es debout, serrant ton oreillé contre toi comme un enfant et tu attends son consentement pour te glisser dans son lit. Ce n'est pas la première fois que tu fais ça et il n'a jamais refusé.
L'appeler "papa" est devenu quelque chose d'habituelle, quelque chose que tu fais depuis que tu es petit parce que cela te tenait a Coeur. Cela venait d'un caprice de ta part. Il n'est pas ton père pourtant et tout le monde le sais, mais si on t'avait donné le droit de choisir, c'est lui que tu aurais choisi.

_________________
I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Sam 1 Juil - 1:56

Can I sleep with you ?
Min Jae & Myung Ki

La journée avait été longue et plutôt éprouvante comme à son habitude depuis que tu étais devenu garde. Le stress et la peur te rendait nerveux pendant des heures. Des tas de questions te venaient en tête. Est-ce qu'un truc va sortir du buisson face à toi ? Est-ce qu'un explorateur va revenir blessé ? Avec le temps, tu sais que tu t'y habituera, comme on s'habitue à tout malheureusement, mais pour le moment, tu étais juste sans dessus dessous toute la journée. Même lorsque la relève arrivait pour te laisser le temps de te reposer, tu ne pouvais t'empêcher de stresser intérieurement. Extérieurement tout va bien, tu rassure les survivants, les aide de ton mieux, alors qu'intérieurement tu sais que rien ne va. T'as envie de te tirer une balle pour ne plus vivre tout ça, mais ça serait juste fuir. Alors tu restes, tu subis, tu survis avec les autres et pour les autres. Surtout pour les autres.

Le seul moment de tranquillité que tu peux avoir se trouve entre les bras de Morphée chaque nuits. Parce que oui, t'as la chance de pouvoir aller dormir tous les soirs pour l'instant, t'es trop jeune pour veiller trop longtemps dehors. Sauf que parfois, bah tu te faisais réveiller en pleine nuit par un enfant apeuré, et cette nuit ne dérogeait pas à la règle.

Émergeant de ton sommeil assez difficilement, tu tournais la tête vers ce petit garçon qui était né ici, dans l'abri. Tu l'avais vu grandir dans le ventre de sa mère, tu l'avais vu faire ses premiers pas, dire ses premiers mots, manger tout seul pour la première fois. Tu te sentais responsable de lui maintenant qu'il était orphelin, encore plus qu'avant. D'ailleurs, tu ne faisais même pas attention au fait qu'il t'appelle « papa », c'était devenu quelque chose d'usuel, une chose à laquelle tu t'étais habitué avec le temps malgré ton jeune âge. Puis quelque part, ça te faisait plaisir, de savoir que tu comptais pour quelqu'un dans ce lieu désolé.

Alors tu faisais un effort, tu te relevais dans ton lit pour t'asseoir avec un léger sourire malgré tes cernes assez visible. Il était trop jeune pour devoir s'occuper de ce genre de choses, son bien-être était de toute façon plus important. Ta main se levait pour venir caresser ses cheveux instinctivement alors que tu lui faisais une place dans ton lit.

« Bien sûr que tu peux. Aller, viens-là. »

Tes mains passaient sous les bras du petit garçon pour le faire s'asseoir à tes côtés sans grande difficulté puis tu le serrais doucement entre tes bras pour le réconforter. Quel genre de cauchemar il avait fait cette fois ? Tu lui demandais toujours alors la question qui allait suivre était plutôt habituelle.

« Tu veux me raconter ton cauchemar ? Ça t'aidera à t'endormir plus facilement après. »

Tu ne savais pas trop si c'était vrai, mais s'il était convaincu que si, alors il pourrait dormir plus vite non ? Non pas que tu étais du genre égoïste à vouloir faire pioncer un gosse complètement paniqué, tu voulais juste qu'il puisse dormir correctement la nuit pour ne pas être fatigué le lendemain. C'est dire quel genre de bonne personne tu es. Ta main reprenais ses caresses dans les cheveux tout doux du garçon pour lui montrer qu'il était le centre de ton attention. Rien d'autre ne pouvait venir perturber votre moment rien qu'à vous. Même pas les personnes du dortoir que tu partageais. Tant pis si ça les dérangeait, le garçon que tu considères comme ton fils avait besoin de toi, et c'était plus important que n'importe quoi sur cette Terre dévastée.

_________________
Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kiki la peluche:
 
Kiki la sorcière:
 
Mariage en CDD avec Yeonwoo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Jeu 6 Juil - 1:09

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

Rien que le voir devant toi te réconforte déjà. Tu ne te rappelles pas d'une vie sans lui, sa présence est innée pour toi ! Devant lui, tu agis avec vulnérabilité, tu restes un enfant parce qu'au finale, c'est comme ça que tu as été éduqué. Il est celui avec qui tu sembles avoir le droit le garder ta part d’innocence, cette partie de toi qui a peur du noir, qui n'aime pas être seul et qui fait des cauchemars la nuit. Tu lui es redevable de beaucoup de choses, tellement de choses que tu ne pourras jamais lui rendre en retour. Cela dit, tu ne fais pas souvent preuve de gratitude envers lui, mais tu devrais ! Car il est sûrement celui de ce monde à qui tu dois le plus.
À la seconde où il se redresse, il n'a même pas le temps de finir sa phrase que tu viens te blottir contre lui, tu sens son étreinte se resserrer autour de toi et ça te fait un bien fou. Ta tête se repose sur lui alors que tu fermes doucement les yeux, profitant un maximum du réconfort que tu ressens.

À 16 ans, en générale, on est déjà plus ou moins mature, on n'a plus besoin de parent pour s’endormir, on peu se débrouiller plus ou moins seul pour beaucoup de chose, on commence a découvrir l’indépendance et un semblant de maturité juvénile ... 16 ans, c'est l'âge où l'on apprend à grandir pour devenir adulte. À 16 ans, c'est le moment de l'adolescence. Mais toi ... Toi t'es toujours un enfant. Évidemment, ton corps lui a changé, ta voix a mué, tu grandis, mais dans ton esprit, parce que tu as été traité comme un enfant toute ta vie, tu te conduis donc comme tel. Ta mère ne voulait pas te laisser grandir, te protégeant et t'enfermant dans un bulle de naïveté presque dangereuse pour toi. Tu es resté à ce stade de jeune garçon qui a besoin du réconfort de son « papa » après avoir fait un mauvais rêve.

Sa question ne t’étonne pas, en vérité, c'est habituel. Tu ne fais pas de cauchemars toutes les nuits et tu ne viens pas non plus le rejoindre à chaque fois, consciente que lui aussi a besoin de sommeil, mais cela t'arrive régulièrement de venir te blottir dans son lit.
Tu commences donc expliquer ton cauchemar a voix basse

« C'est maman .... Elle était dehors, elle pleurait et moi, je l’appelais, mais elle ne pouvait pas entendre ... D'un coup, il y a eu un truc ... Un monstre où je ne sais pas quoi, c’était flou, qui voulait lui faire du mal, je voulais courir pour la sauver, mais je n'arrivais pas à l'atteindre et elle pleurait encore ... Elle m'a crié après et je me suis réveillé »

Ta voix n'est pas sereine, tu racontes dans les grandes lignes, car tu n'aimes pas rentrer dans les détails de ce genre de pensée désagréable. Au fur et à mesure de ton récit, tu t’étais un peu plus serré contre lui.
Sortir ne t'apporte pas que du bien ... Ton imagination déjà débordante en est devenue incontrôlable et te provoque ce genre de cauchemars.
Tu ne t'habitues pas à ce genre de rêve, ils te font peur.
Myung Ki est le mieux placé pour savoir à quel point tu étais proche de ta mère, a quel point son décès a totalement changé la personne que tu étais. Et à quel point cela a pu presque te traumatiser de la perdre. Même si elle avait essayé un maximum de te préparer à son départ ... Jamais on est prêt pour ce genre de chose.
Ta mère te manque, et d'une voix triste, vraiment triste, une douleur profonde mais pas violente, tu lui demandes sans vraiment réfléchir :

« Elle ne te manque pas des fois ? C’était ton amie »

à toi, elle te manque absolument tout le temps, tu voudrais tellement lui raconter tout ce que tu fais dehors, a quel point tu essaies de faire de ton mieux pour être utile dans ton unité et aussi a quel point tu aimes le soleil et le vent ! Tu joues nerveusement avec le coin de ton oreille tu sens les larmes te monter aux yeux, mais tu t'efforce de les contenir.

_________________
I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Jeu 13 Juil - 18:56

Can I sleep with you ?
Min Jae & Myung Ki

Continuant à caresser les cheveux du garçon inlassablement, tu l'écoutais parler de son cauchemar. Comme à son habitude, il ne détaillait pas tout, te parlant simplement des grandes lignes de celui-ci, mais ça te permettait de mieux situer ce qui l'avait effrayer. Est-ce que quelque chose était arrivé dehors ? Est-ce qu'il avait vu quelque chose d'effrayant ? Tu pinçais légèrement les lèvres en te disant que tu préférerais qu'il reste à l'intérieur. Là au moins tu pouvais le surveiller et le protéger si besoin était. Mais dehors.. Dehors c'était dangereux. Trop dangereux pour ce garçon que tu maternais beaucoup trop. Mais tu savais aussi respecter ses choix  et ses envies. Tu le croyais capable d'apprendre à survivre dehors, même si ça te stressait, même si tu voulais le retenir parfois quand ta trouille de le voir disparaître se faisait trop forte. Malgré tout ça, tu respectais ses choix, comme tes parents l'avaient fait quand tu avais voulu t'engager. Ils devaient avoir eu peur eux aussi. Ils avaient sans doute voulu t'arrêter. Pourtant ils t'ont encourager, et même si tu regrettes parfois, tu sais que maintenant tu peux protéger des vies. Et c'est le plus important à tes yeux. Alors tu devais l'aider à avoir plus confiance.. Même s'il venait dans ton lit la nuit à cause d'un cauchemar alors qu'il a 16 ans.

Tes lèvres venaient déposer un baiser sur son front, te voulant rassurant. « C'était juste un cauchemar. Ça ne serait jamais arriver. Je n'aurais pas laisser ça arriver.. » Ta voix basse voulait vraiment le rassurer et lui montrer que ça n'aurait jamais pu arriver. Tu l'aurais arrêter si elle avait voulu aller dehors. Et même si elle était parti, tu serais aller la chercher et tu l'aurais sauver. À n'importe quel prix. Parce qu'elle ne pouvait pas laisser ce petit bout derrière tout seul. Min Jae avait besoin de quelqu'un pour prendre soin de lui. Pourtant ça te faisait mal quelque part, de te rappeler que même si sa mort était un cauchemar pour cette nuit.. c'était aussi réel depuis des années. D'ailleurs la question de l'adolescent venait juste rajouter de l'huile sur le feu.

Bien sûr qu'elle te manque. Tu voudrais avoir pu la sauver mais tu savais que tu ne pouvais pas. Tu voudrais qu'elle soit là pour pouvoir être fière de son fils, pour pouvoir l'accueillir dès qu'il revenait de mission sain et sauf. Rien que pour lui donner une bonne raison de revenir sain et sauf ! Elle aurait du être là pour tout ça. Tu prenais une grande inspiration avant de te dire que tu devais répondre à sa question. Après quelques secondes de silence en plus, tu hochais doucement la tête, tout doucement. « Bien sûr qu'elle me manque.. Mais je suis sûr qu'elle est saine et sauve là où elle est. Et qu'elle est heureuse de savoir que tu vas bien et que tu fais quelque chose que tu aime.. C'est ce qu'il faut se dire. Je suis sûr qu'elle est fière de toi. » Ta main ébouriffait doucement les cheveux du garçon, tentant de lui remonter le moral tant bien que mal. Tu ne pouvais tout simplement pas lui dire qu'au moins elle n'avait pas à survivre enfouie sous terre. Même si tu le pensais, même si tu étais sûr qu'elle était mieux là-bas, tu ne pouvais pas lui dire ce genre de choses horribles.

« Tu veux qu'on aille boire un chocolat dans les cuisines pour te changer les idées ? On gardera ça secret pour nous ok ? » Tu lui offrais un petit sourire à cette idée. Quitte à te faire taper sur les doigts dans les jours qui venaient pour avoir infiltrer les cuisines sans autorisation, si ça pouvait lui redonner le sourire, tout était permis.

_________________
Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kiki la peluche:
 
Kiki la sorcière:
 
Mariage en CDD avec Yeonwoo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Mer 26 Juil - 13:47

Yu Min Jae a écrit:
Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

Cette douceur dont il pouvait faire preuve vis-à-vis de toi, tu ne t'en lasseras jamais ! Se baiser qu'il pose sur ton front, cette chaleur qu'il t'apporte. De la protection a l’état pure, tu ne pourrais te sentir en telle sécurité nulle par d'autres que près de lui. Et ses mots qui te réconfortent un peu plus.
Évidemment, qu'il ne laisserait jamais quoi que ce soit arriver. Que ce soit vis a vis de toi ou de ta mère si elle était encore là. Tu l'as toujours senti et pourtant, tu continues de te mettre en danger sans penser a lui, tu continues de sortir tout seul alors que l'on te l'a clairement interdit si ce n'est pas pour partir en éclaireur avant une mission.

Lors du décès de ta mère, il y a quelques mois, tu as décidé de devenirs explorateur. Depuis tout, petit, déjà, tu étais fasciné par leur travail, les voire se préparer pour partir puis rentré avec des objet curieux trouvé dehors ou tout simplement avec des anecdotes a raconter.
Tu les a donc rejoint, car tu refusais de rester enfermer dans cet endroit qui te rappelait ta mère en permanence, tu avais juste besoin d’évasion, de découvrir un autre monde... Et tu n'as pas été déçu.
Est ce que tu serais devenu explorateur si ta mère était encore là ? Peut-être bien oui ... Mais pas tout de suite ! Tu aurais attendu, mûri et grandis un peu avant de t'aventurer dehors.
Mais les événements actuels font que tu as préféré fuir ton monde à l’abri pour en découvrir un autre, plus effrayant, mais moins douloureux.

La réponse qu'il te donne te fait sourire tristement. Ces paroles, c'est ce que tu essaies de te dire en permanence, mais quelque chose au fond de toi, tu dis qu'elle ne serais pas si fier que ça. Effectivement, tu essaies de faire de ton mieux en tant qu'explorateur ... Mais tu n'en fais aussi qu'a ta tête, tu n’obéis pas et te retrouves parfois dans des situations délicates ... Un peu comme la fois où t'as décider de suivre ce gars de la main rouge sans raison. Tu te mets en danger sans même que tu ne puisses vraiment te l'expliquer. c'est plus fort que toi
Sa main se noie dans tes cheveux, t'arrachant un léger sourire au coin des lèvres, lui au moins il est encore la, il veille sur toi quand toi, tu n'es pas foutu de le faire.
Sa proposition suivante te fait de suite jeter ton regard pétillant, de ta précédente tristesse ou d'excitation dans le siens.

« Vraiment ? Mais on ne peut pas ... Mais oui, je veux bien !!! »

Depuis que tu t’étais fait attraper, tu n'avais plus été en cachette cherché des truc dans les resserves de nourriture. Un chocolat, quelle idée géniale. Tu lui offres un sourire avant de te resserrer un peu plus contre lui

« je le dirais à personne promis, merciii t'es le meilleur »

en générale , vos discussions nocturnes ne se traduisaient pas toute par une violation du règlement , mais apparemment , ce soire , il avait remarqué ton mal-être , c’était bon d’être avec lui, car grâce a lui, tu ne te sentais pas seul. Et ce, soir, tu n'allais pas être seul à faire des choses interdites.
Tes lèvres se posaient à ton tour sur sa joue et tu te redressais, près à partir a la conquête du chocolat.
T'as toujours été du genre à vouloir rester optimiste, donc même si la sensation de tristesse ne s’envolait pas totalement de ton cœur, tu décidais de laisser la joie prendre le dessus quitte a forcer un peu tes sentiments, quitte a te mentir pour mieux lui sourire.

_________________
I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Lun 31 Juil - 23:18

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

Que ce soit une déformation professionnelle ou une habitude dû à l'amour que tu portais pour le garçon, tes yeux ne pouvaient s'empêcher d'observer chacun de ses gestes. Que ce soit ce sourire qui étirait ces lèvres lorsque tu passais ta main dans ses cheveux pas vraiment coiffés après avoir dormi ou encore ses yeux qui semblaient plus brillants à ta proposition pas vraiment autorisée dans l'abri. Min Jae avait conscience de ne pas pouvoir, mais tu levais ton index sur tes lèvres, lui intimant un secret que vous deux partageraient. Et dans le pire des cas, tu prendrais tout sur toi, c'était ton idée après tout. Puis même si ça ne l'était pas, tu l'aurais couvert parce que c'est Min Jae. Le garçon semblait emballé à l'idée et t'offrais même un sourire que tu lui rendais volontiers. Il était tellement plus mignon à sourire de la sorte qu'à avoir peur, tu te disais même qu'il devrait lui être interdit de perdre ce sourire tellement il te semblais précieux.

Ta main recommençait ses caresses dans les cheveux du garçon tandis qu'un léger rire te prenait en entendant le garçon te complimenter. Min Jae était vraiment un enfant.. A tes yeux en tout cas. Un enfant pur et innocent dont il faut prendre soin. Tu te levais du lit après que le garçon l'ait fait, prenait sa main d'une des tiennes et levait l'autre devant ton visage, faisait un signe tout droit sorti d'un anime de ninja. « Ninja ! » lançais-tu doucement mais rapidement avant de marcher vers la porte. Tu avais vu beaucoup de films et même de dessins animés avec des ninjas et te disait que ça pourrait l'amuser.. mais Min Jae qui étaient né ici.. Est-ce qu'il savait ce que c'était ?

Ta tête se tournait vers lui avec une petite moue perplexe. « Tu sais ce que c'est des ninjas ? » Tu préférais lui demander avant de passer pour un fou.. Parce que oui, tu n'allais pas te contenter d'un chocolat pour lui remonter le moral ! Min Jae aurait droit de voir des gestes stupides digne des plus grands ninjas exécutés par son père adoptif, autant dire qu'il était privilégié de le voir faire des bêtises, lui qui était si strict et sérieux en règle général.

Après être sorti de la chambre, tes yeux tournaient à droite puis à gauche, veillant à ce que personne ne soit présent pour vous apercevoir. Guidant le garçon vers l'ascenseur, tu appuyais sur le bouton avant d'attendre que celui-ci arrive. Tellement ninja comme moyen de passer à l'étage du dessus. « J'aurais bien grimper aux murs mais.. je sais pas le faire encore. » L'idée pouvait être assez intéressante en soi, plutôt pratique, mais loin de la réalité malheureusement. D'ailleurs tes yeux se levaient vers le plafond avant que le bruit de l'ascenseur n'attire ton attention. Tu faisais alors rentrer le garçon dans celui-ci en premier pour ensuite le suivre, mesure de précaution, on sait jamais. Oui, bon, c'était plutôt une habitude qu'une précaution :Toujours sécurisé ses arrières quoi qu'il arrive.

Pour attendre que celui-ci monte d'un étage, tu collais tes mains ensemble, devant ton visage, faisant le signe bien connu des ninjas : le majeur et l'index collé alors que tous les autres doigts sont pliés. « T'es prêt à utiliser la technique fufu ? Personne doit nous voir. » Tes mains bougeaient de haut en bas à l'évocation de la technique alors que ton visage reflétait un sérieux hors du commun.

Si tu ne racontais pas toutes ces bêtises on pourrait même croire que tu étais en train de travailler ! Même si être père était un travail en soi donc.. Dans un sens.. Tu étais en train de travailler aussi, juste ce n'était pas pour l'abri. Sachant que vous étiez bientôt arrivés au niveau supérieur, tu remontait une partie de ton t-shirt sur ton nez, voulant caché le bas de ton visage. « Personne nous reconnaîtra comme ça. » Tu esquissais un sourire sous ton vêtement ce qui était visible par tes yeux qui se plissaient légèrement plus que d'habitude, cette situation était tellement stupide mais aussi tellement amusante.

Cela dit, maintenant que tout était prêt... Il fallait aller vers l'objet de la mission : la cuisine !

_________________
Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kiki la peluche:
 
Kiki la sorcière:
 
Mariage en CDD avec Yeonwoo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Ven 11 Aoû - 1:13

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

Il pose son doigt sur sa bouche, a ce moment la, une complicité s'installait entre vous, tu le suivais dans son geste, c’était sur, avec lui, tu étais un enfant ! Juste un gamin qui n'as pas encore appris à grandir. Tu voulais grandir pourtant, devenir un homme comme lui, fort, rassurant et qui pouvais inspirer le réconfort juste par sa présence. Tu lui souriais, ton mauvais rêve n'allais, grâce a lui, ne devenir qu'un amer souvenir.
Sa main dans tes cheveux, tu ne saurais expliquer à quel point tu aimes ça, a quel point chaque toucher qu'il porte sur toi semble te détendre et te rassurer. Grâce a lui, tu n’étais jamais seul, même lorsqu'il n’était pas la, il te suffisait de penser à lui pour te sentir mieux.
Vous vous levez, il te prend par la main, tu la sers dans la tienne, ne voulais presque plus jamais la lâcher.
Il commença à agir bizarrement, comme lorsque tu étais très petit. Tu le regardais perplexe, mais toujours souriant, il t'amusait, vraiment.
« Plus ou moins, j'ai lu un truc quelque part »
Tu n'avais jamais vu d'anime , ou de film , à la limite les quelques pages d'un vieux manga aurais pu atterrir dans tes mains , mais était-il vraiment sujet de ninja ? Tout ce que ce mot t’évoquait était le souvenir d'un chapitre lu dans un livre concernant l'espionnage , tu es éclaireur pour le moment , mais évidemment tes ambitions te porteront vers ce post si tu y arrives. Donc forcement, tu avais lu quelque chose sur les ninjas. Mais tu n’étais pas extrêmement renseigné, tu savais juste plus ou moins a quoi ça ressemblait et ce que c’était.
Toujours main dans la main, ton sourire sur les lèvres a l'idée de t'amuser avec ton « papa » et de déguster un bon chocolat chaud, tu le suivais tout en mimant ses actions. Un regard furtif a droite, puis à gauche, tu ne t'en ventait pas forcement en près de lui, même s'il s'en doutait sûrement, mais tu es le roi du « je me balade sans permission dans l'abri sans me faire cramer »
Arrivé à l’accesseur, tu mis ta main libre sur ta bouche pour éviter que l'on t'entende rire, il avait réveillé un véritable amusement chez toi. Et tu répondais, l'aire de rien tout en souriant
« Des fois moi, je grimpe sur les murs... Je te montrerais un jour »
Sur certains murs, il y avait des lampe, des rebords et des appuis que te permettais de jouer les spiders man ... Et évidemment lorsque l'idée avait fleuri dans ton esprit la première fois, tu avais essayé !

Tu rentrais dans l’ascenseur, au taquet, tu te prêtais évidemment au jeu, tu le regardais faire sa technique, l'imitant presque de façon instinctive, ce mot, tu le comprenais ! La furtivité était ta passion, passée inaperçu ton talent précieux.
Il était sérieux, et même avec ton grand sourire coller sur le visage, tu essayais de te montrer sérieux toi aussi.
« Le Fufu, c'est mon truc ! Je suis un ninja depuis que je suis né, tu ne savais pas ? Je suis prêt !  »
Lorsqu'il remontait son t-shirt sur son visage, tu pouffas encore de rire sous ta paume, il était vraiment à fond dedans ! Et tu le suivais évidemment dans son délire, remontant toi aussi le tissu de ton haut pour cacher la moitiez de ton visage.
Il souriait, et toi aussi. Dans ce monde, qui aurait pensé qu'une telle insouciance puisse exister ?
Tu sortais ensuite de l’assesseur derrière lui, tu te collais contre le mur, de dos pour le longer. Au finale tu faisais ça tout le temps. Tu marchais lentement vers la cuisine avec Myung Ki juste devant toi. Lorsque soudainement, un bruit attira ton attention, tu inspiras par surprise et bloquas ta respiration avant de lui chuchoter d'un air grave
« T'as entendu ? Tu crois qu'il y a quelqu'un ? »
Tu te collais presque contre lui, tu n'avais pas peur, tu connaissais les astuces pour ne pas se faire prendre, se cacher dans les petits recoins, dans des renfoncements de mure pas éclairés, ou tout simplement revenir sur ses pas.
Le bruit semblait se rapprocher, est ce que quelqu'un aussi avais décider de se promener ? Où était-ce quelqu'un qui pourrait vous sanctionner ? Le doute n'avait pas sa place, il fallait réagir. Tu prenais toujours cela pour un jeu, car aux finales ça en restais un. Tu l'attrapas par la main, tu savais déjà où vous cacher. Avant que le bruit ne puisse vous atteindre, tu le poussais presque tout simplement dans l'interstice un peu étroit qui se formais entre un mur et une grosse armoire en métal.
Vous étiez pressé l'un contre l'autre dans cette cachette restreinte en place, et le bruit s’approchait. Tu posais ta main sur ta bouche, souriant d’excitation tout en te glissant un peu plus pour ne plus être visible du tout. Et tu fixais le sol du couloir pour y apercevoir l'ombre de quelqu'un se déplacer.
Tu te mordais la lèvre, et tu restais la, tellement concentré jusqu’à ce que le bruit disparaisse complètement. Tu ne sortis que la tête pour vérifier que la voies soit libre, et puis tu t'extirpas de votre planque. .... C’était venais tellement naturellement que l'on pouvait deviner que tu étais un habitué des ballades nocturne. Tu lui souriant encore une fois, presque fier de toi, ton t-shirt toujours relevé.
« J'ai ça dans le sang »
Tu lui murmurais cela avec tellement de fierté, vos pas reprirent en direction de votre lieu convoité.

_________________
I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Sam 12 Aoû - 2:45

Can I sleep with you ?
Min Jae & Myung Ki

Grand enfant quand tu voulais, tu laissais cet instinct ressortir. C'était rare, sans doute que Min Jae s'en rendrait compte. Ou profiterait-il de ta présence pour simplement s'amuser ? Il semblait se prêter au jeu et cela te rassurais. Il oublierait plus vite son cauchemar de cette façon. Prêt à faire tout ce qui te venais à l'esprit pour le réconforter, te voilà devenu durant l'espace d'une nuit, un super ninja voleur de chocolat chaud. Le seul inconvénient était l'absence de super pouvoir pour le surprendre et l'émerveiller. Tu n'étais pas cool sans super pouvoir. Est-ce que tu pourrais essayer de marcher sur les mains ? Tu gardais l'idée dans un coin de ta mémoire pour plus tard. Min Jae ne devait sûrement jamais avoir vu quelqu'un marcher sur les mains. La force pour tu l'avais, mais l'équilibre.. C'était moins sûr. Fou que tu étais une fois avec ton fils dans les bras, tu ferais des feux d'artifices avec de la crème glacée si besoin était ! Toutefois, tu n'étais pas idiot. Ton fils savait que c'était interdit de se balader mais l'interdit était là pour être braver à ses yeux. Il devait l'avoir fait et plus d'une fois. Idiot mais pas à ce point. Tu savais que ton fils faisait parfois des bêtises mais c'était ton fils, l'être que tu chérissais le plus dans cet abri, l'être que tu voulais plus que tout protéger, l'être que tu ne voulais pas voir grandir de peur de le voir disparaître. Ce petit être était devenue une raison pour toi de protéger de toutes tes forces l'abri au fil des jours quelques que soit les difficultés et la fatigue.

D'ailleurs tu ne rechignais pas à faire l'idiot malgré le manque de sommeil que tu avais accumulé. Te préparant comme il le fallait dans l'ascenseur sous les yeux amusés du garçon qui ne tardait pas à t'imiter, tu réfléchissais à quelles bêtises tu pourrais faire pour le faire rire. Tout était permis excepté crier, courir, hurler, tout ce qui pourrait vous faire attraper en fin de compte. Du coin de l’œil tu voyais Min Jae s’apprêter de la même façon que toi. Tel père tel fils n'est-ce pas ? N'importe qui pourrait dire qu'il y a une complicité née entre vous, quelque chose qui n'était pas fabriqué mais naturel. Le voir grandir et apprendre de nouvelles choses avait créer ce lien indestructible. A cette idée, tes yeux s'adoucissaient en fixant le garçon, attendri devant son visage si mignon. Il te suivrait dans chacun de tes délires si tu l'amenait avec toi. C'était sûr et certain. Lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvraient enfin, tu te glissais contre le mur, marchant à pas de loup vers votre destination. Tes yeux à l’affût, les oreilles plus que jamais à l'écoute du moindre bruit. Le chemin était silencieux, comme si personne n'habitait les lieux. Pourtant ton oreille affûtée repérait un son ainsi que son lieu d'origine, était-ce des bruits de pas ? Tu comptais les secondes séparant chaque nouveau pas avant de te demander où cacher Min Jae pour éviter qu'il n'ait des soucis. Tu pourrais prétexter vouloir faire un tour d'horizon pour calmer ton esprit, ton travail te rendait tellement à cran parfois que ça n'étonnerait sans doute plus personne. Si tu pouvais te marier à ton travail, tu l'aurais fait depuis des années. Ta tête s'hochait lorsque Min Jae demandait si quelqu'un était là. La personne approchait mais avant que tu ne comprenne quelque chose, le garçon t'avait traîner dans un recoin.

Preuve certaine que ton fils avait l'habitude de se cacher pour échapper aux gens, il semblait connaître l'intérieur de l'abri comme sa poche. Sans doute parce qu'il avait grandit dans cet environnement. L'homme passait sans se douter de votre présence et vous permettait de rapidement vous extirpés de cette cachette étroite. Un sourire s'offrait à Min Jae alors que ta main se reportait dans ses cheveux. « Mon petit ninja nocturne. » Un rire étouffé te prenait et rapidement tes caresses se transformait pour mettre en bordel la chevelure du garçon. Sa connaissance des lieux vous avait éviter bien des soucis cela dit, si bien que tu remettais à plus tard l'idée de lui dire de ne pas faire de bêtises dans l'abri. Ne voulant pas vous attardez plus que de raison, tu conduisais le garçon jusqu'à la cuisine avec prudence. Le surveillant devait être loin à présent, ses pas n'étaient plus audibles par ton oreille entraînée. Une fois arrivé, tes pas te guidaient vers les casseroles pour faire bouillir du lait le plus vite possible, bien que tu galérais un peu à les trouver en tout honnêteté. « On retournera dans la chambre pour le boire, ça te va ? »   Expliquer la présence d'une tasse dans une chambre était bien plus simple que votre présence ici après tout. Tu n'étais pas juste un grand enfant, tu réfléchissais comme un adulte derrière ce comportement puéril. Les deux n'étaient pas incompatibles, tant qu'on savait doser correctement les proportion.

Te disant que Min Jae ne devrait rien faire, tu sortais de toi-même une tasse pour y mettre une dose de chocolat ainsi qu'un sucre. Vous n'aviez plus qu'à attendre que le lait bout à présent et, t'appuyant au comptoir, les bras croisés sur ton torse, tu fixais ton fils avec un sourire invisible. La pièce était sans doute trop sombre et de toute évidence, ton t-shirt cachait beaucoup trop ton visage pour qu'il puisse le voir. « Tu pourra te rendormir tu penses ? Je veillerais à ce que tu fasse de beaux rêves. » Ta voix restait basse mais assez forte pour qu'il t'entende de là où il se trouvait. Ton regard se posait sur le lait derrière, veillant à ce qu'il ne chauffe pas trop pour éviter la couche qui était dessus. Qu'est-ce que tu ne ferais pas pour ton fils ?

Quelques minutes plus tard, tu éteignais le feu d'une main, l'autre attrapant la casserole pour verser le lait dans la tasse sans en mettre à côté. Tu attrapais le récipient plein à présent et le tendais au garçon. « Et voilà » Pourtant un détail t'échappait : mélanger. Ce n'est qu'une fois que tu lui a donner la tasse que tu y penses. Discrètement, tu te diriges vers l'évier pour laver et essuyer la casserole afin de la ranger comme si de rien n'était. Faisant le moins de bruit possible, tes oreilles se dressaient comme un chien de garde pour savoir si quelqu'un venait... Mais rien à l'horizon. Parfait. Rapidement tu sortais une cuillère pour la donner au garçon. « Tiens, je vais ranger en attendant. » Ni une ni deux, non pas que tu sois stresser loin de là, tu rangeais tout à sa place initiale tel le parfait ninja que tu étais. Comme si tu avais reçu une formation pour être infiltré. Cela pourrait paraître étonnant d'ailleurs, vu ton rôle dans l'abri. Mais tu espérais que Min Jae ne pose pas de questions. Il n'avait pas besoin de savoir ce que tu avais fait pour rester en vie jusqu'à maintenant même si c’était sans doute grâce à ton métier que tu étais encore vivant et en aussi bonne santé.

_________________
Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kiki la peluche:
 
Kiki la sorcière:
 
Mariage en CDD avec Yeonwoo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Jeu 17 Aoû - 21:57

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

Alors qu'il te souriait, sa main se glissait encore une fois dans ta chevelure, son petit ninja, son fils. Tu aimais ce titre. Il se doutait certainement qu'avec ses paroles il t'encourageait encore plus à faire ce genre de chose , a te balader la nuit , a te cacher pour ne pas te faire attraper , après tout, c’était un peu ton métier au seins de ton unité. Partir devant , rester cacher et prévenir des dangers lorsqu'il y en avait. Il mettait tes cheveux en bataille, ça te faisais rire. Tu n'avais pas peur d’avoir l'aire d'un enfant. Et pourtant, t’étais assez grand, à peine plus petit que lui, que pour passer a ton tour ta main dans sa tignasse pour y foutre le bordel aussi.
Une fois la « menace » éloignée, vos pas vous portèrent silencieusement vers les lieux du crime, tu te réjouissais tellement de boire ce chocolat chaud. Pas que le fait que tu ne puisses pas en boire souvent ou même que la dose soit restreinte te dérange, tu t’étais habitué à vivre dans la restriction alors cela ne te dérangeais pas, ce qui te faisais vraiment plaisir, c'est que ce soit ton papa qui le prépare rien que pour toi. Tu étais tellement excité d'enfreindre les règles avec lui et d'en plus te voir privilégier d'une boisson sucrée.
Tu lui souriais en hochant vivement la tête, alors que sans honte, tu t’asseyais tranquillement sur le plan de travail. Tu es vraiment à l'aise dans n'importe quelle pièce de cet abri, t'y a vécu toute ta vie enfermé , donc forcement toutes les partie de ces lieux te semblaientt familier, l’abri c'est chez toi , c'est ta maison et les gens que tu aimes s'y trouve. Même si tu aimes sortir, même si parfois le souvenir de ta mère hante beaucoup trop chaque couloir, tu te sens bien ici.

Sa question estompa ton sourire, mais ne l’effaça pas. Serais-tu capable de dormir ? Évidemment, entièrement grâce à lui ton cœur semblait s’être alléger, il t'avais fait rire alors que tu t’étais réveiller presque en sueur avec la voix de ta mère résonant dans ton esprit.
Il veillerait à ce que tu fasses de beaux rêves, tu voulais y croire, il avait le pouvoir de rendre ta vie éveillée meilleur ... Alors, peut-être, pouvait-il aussi avoir le pouvoir te rendre ta vie endormie meilleur aussi ? Peut-être que si tu y croyais très fort cela deviendrait vrai.
Comme un enfant capricieux, égoïste, tu lui répondais simplement. Parlant aussi bas que lui
«Oui mais ,  je peux quand même dormir avec toi ? »
Tu ne pensais pas au fait qu'il était peut-être inconfortable pour lui de dormir avec un gamin de 16 ans blotti contre lui, pour toi, c’était confortable et c'est la seule chose a laquelle tu pensais.

Le chocolat était prêt, lorsqu'il te le tend, tu le prends comme si il s'agissait de la chose la plus merveilleuse du monde , t'exclamant silencieusement.
« waaaw ça sent trop bon ! »
Tu soufflais dessus a travers ton t-shirt, heureux. Tu le laissais tout faire, il rangeait, te donnait une cuillère pour mélanger. Tu touillais dans la tasse, te réjouissant d'y goûter. Mais il t'avait dit de le boire dans la chambre, donc tu le boiras dans la chambre, tu avais beau te montrer parfois un peu trop désobéissant, tu avais aussi tendance à faire ce que l'on te disait sans trop te poser de question lorsque tu étais face à la personne qui te le demandait.
C’était maintenant le moment de retourner dans la chambre. Tu le suivais une nouvelle fois dans le couloir, prenant soin de ne pas renverser quoi que ce soit.
Tu entrais dans l’ascenseur avant lui, même schéma que pour revenir, mais en un peu plus rapide.
« Tu fais souvent le ninja la nuit ? »
Et peut être même t'avait-il déjà aperçu en train de faire de même, tu te mords la lèvre en regardant ton chocolat. Le visage, toujours, a moitiez couvert.  

_________________
I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Mer 30 Aoû - 14:13

Can I sleep with you ?
Min Jae & Myung Ki

Si tu lui demandais s’il arriverait à dormir, ce n’était clairement pas pour te débarrasser de lui, juste pour savoir si tu devais travailler encore plus dur pour lui faire oublier son cauchemar. Comme s’il s’agissait d’un enfant qui avait besoin d’être rassuré à chaque rêve effrayant ou triste qu’il faisait. Tu le couvais sans doute trop, mais à tes yeux il restait le bébé qui faisait encore ses premiers pas de façon instable. Alors évidemment, quand il posait la question dot la réponse était évidemment, tu te demandais si tu t’étais mal exprimer. Tournant la tête vers lui, tu la hochais positivement, un sourire aux lèvres. « Bien sûr » ajoutais-tu pour être sûr que le garçon te croit et te comprenne. Même s’il avait seize ans tu acceptais de dormir avec lui, tu te souciais peu de ce que les gens pouvait penser, c’était ton fils, tu en prenais soin, rien de plus naturel donc s’il avait besoin de cela pour se sentir bien la nuit.

Sa réaction face au chocolat t’amusait, à croire qu’il n’en avait jamais eu auparavant. Était-ce le fait que ce soit toi qui l’avais fait qui lui donnait cette réaction ? Après tout ce n’était pas ton travail de nourrir les troupes, d’ailleurs tu t’étonnais de ne rien avoir fait brûler depuis le nombre d’années que tes mains n’avaient rien touché d’autre qu’une arme. Tu rangeais la pièce pour effacer toute preuve de votre crime et finissais par partir avec le garçon, les oreilles aux affuts à nouveau pour ne pas être pris en flagrant délit par un de tes collègues. Une fois dans l’ascenseur tu rentrais le niveau des chambres et appuyais ton dos contre le mur en observant le garçon. Sa question te faisait pencher la tête sur le côté, réfléchissant à savoir si tu avais déjà enfreint le règlement avant. Aussi loin que tes souvenirs remontaient non, tu avais toujours été le type gentil et docile, obéissant aux ordres. « J’ai déjà attrapé des ninjas mais jamais fait ninja. » Lorsque tout le monde était enfermé, interdit de sortir, tu avais déjà eu des rondes à faire de nuit dans le bâtiment. Mais il ne devait pas mettre les pieds hors de sa chambre à cette époque donc il ne le savait sans doute pas. « D’ailleurs maintenant je regarderais derrière tous les meubles pour voir si tu te caches pas en m’entendant marcher. » Tu essayais de lui faire peur en disant cela bien que tu ne t’occupais plus que des portes à présent. Si ça pouvait calmer l’adolescent sur ses sorties nocturnes au moins un temps c’était toujours ça de pris, bien que tu n’y comptais pas trop... Il serait capable de sortir exprès pour jouer à cache-cache à toi.

Arrivés à votre niveau, tu faisais passer le garçon devant pour fermer la marche. Il connaissait la route vers vos chambre mais avant de le rejoindre, tu faisais remonter l’ascenseur à un autre étage, comme il l’était de base bien que tu ne savais pas où il était exactement. La dernière personne devait être le garde de nuit alors sans doute le même niveau que celui où vous étiez avant ? Tu sortais avant que les portes ne se referment et allais dans la chambre rapidement, l’air de rien. Clairement... Tu n’avais pas montré le bon exemple à ton fils en faisant cela. La porte de la chambre fermée, tu allais t’asseoir sur le lit, invitant le garçon à tes côtés pour lui caresser les cheveux le temps qu’il buvait la boisson et que vous discutiez. « Il est bon ? » Non pas que tu n’avais pas confiance en tes talents de cuisinier mais s’il était tout content et qu’au final ce n’était pas bon autant dire que tu aurais loupé ton boulot de père.


Spoiler:
 

_________________
Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe being around a guy like me?
Kiki la peluche:
 
Kiki la sorcière:
 
Mariage en CDD avec Yeonwoo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Can I sleep with you ? Ft Myung Ki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sleep Bombing
» Kingdom Hearts : Birth by Sleep
» Kingdom Hearts Birth By Sleep
» Armure pour sleep bombing
» Reconversion en sleep bombing !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands :: Dans l'abri :: Niveau 3 :: Dortoirs :: Chambre standard 1-
Sauter vers: