AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Can I sleep with you ? Ft Myung Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Unité A • éclaireur

En savoir plus

MessageSujet: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Ven 30 Juin - 23:33

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

T'es debout, dehors, au milieu d'un tas de débris, il fait nuit. Le vent est glacial, tu as tellement froid. Dans le ciel, il n'y a pas d'étoiles, c'est le noir complet et pourtant, tu la vois au loin, ta mère. Que fait-elle dehors ? Pourquoi elle pleure ? Tu cries après elle, tu l'appelles, tu hurles, mais aucune sons ne semble sortir de ta bouche, tu les sens vibrer pourtant tes cordes vocales. Tu te sens impuissant. Tu paniques déjà, tu as l'intime et amère sensation que quelque chose va lui arriver !
Soudainement, une ombre noire apparaît, l'ombre d'un homme grand et oppressant. Tu continues de hurler en silence et tu commences à courir vers elle pour aller la sauver. Elle pleure toujours, l'ombre semble s'envelopper autour d'elle. À chacun de tes pas elle semble s'éloigner, tu essaies de courir plus vite, de pousser plus fort sur tes jambes pour l'atteindre... Mais rien n'y fait, elle ne peut pas t'entendre, pas te voir. Tu pleures, tu as peur ... Et ses pleures à elle qui résonnent dans ta tête.
Elle crie soudainement ton prénom, sa voix est aiguë, terrorisé et ça te rend encore plus mal ...
À ce moment-là, tu te réveilles, tu te redresses brusquement sur ton lit, tu es en sueur, tu trembles et ta respiration semble essoufflée. Il te faut un moment avant de te rendre compte que ce n'était qu'un rêve. Lorsque tu t'en rends enfin compte, tu ne te sens pas mieux pour autant. Parce que ta mère, elle est plus là, parce que ta maman, elle te manque.
Tu te recouches calmement alors que tes yeux commencent à s'embrumer, tu te sens tellement seul sans elle, tu voudrais tellement qu'elle soit encore là, qu'elle te sert dans ses bras, sentir son odeur, entendre sa voix... Mais c'est impossible.
Le temps passe et tu ne parviens pas à calmer ton esprit, tu penses trop, et tu ne te sens pas bien. Est-ce que tu devrais aller le déranger ?
Sur un coup de tête et surtout parce que tu sens que tu en as besoin, tu te lèves, tu prends ton oreillé avec toi et te dirige vers la chambre de Myun Ki. Lui, il sait te réconforter. Quand tu es avec lui, tu te sens moins seul et en sécurité.
Tu entres dans la pièce, te diriges vers son lit, te penches au-dessus de lui et poses simplement ta main sur son épaule pour délicatement le réveiller. Tu le secoues un peu en murmurant
"Papa?... Papa t'es réveillé ?"
En tout cas s'il ne l'était pas, maintenant, il l'est. Il ouvre un œil et tu lui chuchotes un peu honteux
"J'ai fait un cauchemar... Je peux faire dodo avec toi s'il te plaît ?"
Tu es debout, serrant ton oreillé contre toi comme un enfant et tu attends son consentement pour te glisser dans son lit. Ce n'est pas la première fois que tu fais ça et il n'a jamais refusé.
L'appeler "papa" est devenu quelque chose d'habituelle, quelque chose que tu fais depuis que tu es petit parce que cela te tenait a Coeur. Cela venait d'un caprice de ta part. Il n'est pas ton père pourtant et tout le monde le sais, mais si on t'avait donné le droit de choisir, c'est lui que tu aurais choisi.

_________________
I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Abri 826 • garde

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Sam 1 Juil - 1:56

Can I sleep with you ?
Min Jae & Myung Ki

La journée avait été longue et plutôt éprouvante comme à son habitude depuis que tu étais devenu garde. Le stress et la peur te rendait nerveux pendant des heures. Des tas de questions te venaient en tête. Est-ce qu'un truc va sortir du buisson face à toi ? Est-ce qu'un explorateur va revenir blessé ? Avec le temps, tu sais que tu t'y habituera, comme on s'habitue à tout malheureusement, mais pour le moment, tu étais juste sans dessus dessous toute la journée. Même lorsque la relève arrivait pour te laisser le temps de te reposer, tu ne pouvais t'empêcher de stresser intérieurement. Extérieurement tout va bien, tu rassure les survivants, les aide de ton mieux, alors qu'intérieurement tu sais que rien ne va. T'as envie de te tirer une balle pour ne plus vivre tout ça, mais ça serait juste fuir. Alors tu restes, tu subis, tu survis avec les autres et pour les autres. Surtout pour les autres.

Le seul moment de tranquillité que tu peux avoir se trouve entre les bras de Morphée chaque nuits. Parce que oui, t'as la chance de pouvoir aller dormir tous les soirs pour l'instant, t'es trop jeune pour veiller trop longtemps dehors. Sauf que parfois, bah tu te faisais réveiller en pleine nuit par un enfant apeuré, et cette nuit ne dérogeait pas à la règle.

Émergeant de ton sommeil assez difficilement, tu tournais la tête vers ce petit garçon qui était né ici, dans l'abri. Tu l'avais vu grandir dans le ventre de sa mère, tu l'avais vu faire ses premiers pas, dire ses premiers mots, manger tout seul pour la première fois. Tu te sentais responsable de lui maintenant qu'il était orphelin, encore plus qu'avant. D'ailleurs, tu ne faisais même pas attention au fait qu'il t'appelle « papa », c'était devenu quelque chose d'usuel, une chose à laquelle tu t'étais habitué avec le temps malgré ton jeune âge. Puis quelque part, ça te faisait plaisir, de savoir que tu comptais pour quelqu'un dans ce lieu désolé.

Alors tu faisais un effort, tu te relevais dans ton lit pour t'asseoir avec un léger sourire malgré tes cernes assez visible. Il était trop jeune pour devoir s'occuper de ce genre de choses, son bien-être était de toute façon plus important. Ta main se levait pour venir caresser ses cheveux instinctivement alors que tu lui faisais une place dans ton lit.

« Bien sûr que tu peux. Aller, viens-là. »

Tes mains passaient sous les bras du petit garçon pour le faire s'asseoir à tes côtés sans grande difficulté puis tu le serrais doucement entre tes bras pour le réconforter. Quel genre de cauchemar il avait fait cette fois ? Tu lui demandais toujours alors la question qui allait suivre était plutôt habituelle.

« Tu veux me raconter ton cauchemar ? Ça t'aidera à t'endormir plus facilement après. »

Tu ne savais pas trop si c'était vrai, mais s'il était convaincu que si, alors il pourrait dormir plus vite non ? Non pas que tu étais du genre égoïste à vouloir faire pioncer un gosse complètement paniqué, tu voulais juste qu'il puisse dormir correctement la nuit pour ne pas être fatigué le lendemain. C'est dire quel genre de bonne personne tu es. Ta main reprenais ses caresses dans les cheveux tout doux du garçon pour lui montrer qu'il était le centre de ton attention. Rien d'autre ne pouvait venir perturber votre moment rien qu'à vous. Même pas les personnes du dortoir que tu partageais. Tant pis si ça les dérangeait, le garçon que tu considères comme ton fils avait besoin de toi, et c'était plus important que n'importe quoi sur cette Terre dévastée.

_________________



Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe around a guy like me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Unité A • éclaireur

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Jeu 6 Juil - 1:09

Can I sleep witn you ?
Myung Ki &
Min Jae

Rien que le voir devant toi te réconforte déjà. Tu ne te rappelles pas d'une vie sans lui, sa présence est innée pour toi ! Devant lui, tu agis avec vulnérabilité, tu restes un enfant parce qu'au finale, c'est comme ça que tu as été éduqué. Il est celui avec qui tu sembles avoir le droit le garder ta part d’innocence, cette partie de toi qui a peur du noir, qui n'aime pas être seul et qui fait des cauchemars la nuit. Tu lui es redevable de beaucoup de choses, tellement de choses que tu ne pourras jamais lui rendre en retour. Cela dit, tu ne fais pas souvent preuve de gratitude envers lui, mais tu devrais ! Car il est sûrement celui de ce monde à qui tu dois le plus.
À la seconde où il se redresse, il n'a même pas le temps de finir sa phrase que tu viens te blottir contre lui, tu sens son étreinte se resserrer autour de toi et ça te fait un bien fou. Ta tête se repose sur lui alors que tu fermes doucement les yeux, profitant un maximum du réconfort que tu ressens.

À 16 ans, en générale, on est déjà plus ou moins mature, on n'a plus besoin de parent pour s’endormir, on peu se débrouiller plus ou moins seul pour beaucoup de chose, on commence a découvrir l’indépendance et un semblant de maturité juvénile ... 16 ans, c'est l'âge où l'on apprend à grandir pour devenir adulte. À 16 ans, c'est le moment de l'adolescence. Mais toi ... Toi t'es toujours un enfant. Évidemment, ton corps lui a changé, ta voix a mué, tu grandis, mais dans ton esprit, parce que tu as été traité comme un enfant toute ta vie, tu te conduis donc comme tel. Ta mère ne voulait pas te laisser grandir, te protégeant et t'enfermant dans un bulle de naïveté presque dangereuse pour toi. Tu es resté à ce stade de jeune garçon qui a besoin du réconfort de son « papa » après avoir fait un mauvais rêve.

Sa question ne t’étonne pas, en vérité, c'est habituel. Tu ne fais pas de cauchemars toutes les nuits et tu ne viens pas non plus le rejoindre à chaque fois, consciente que lui aussi a besoin de sommeil, mais cela t'arrive régulièrement de venir te blottir dans son lit.
Tu commences donc expliquer ton cauchemar a voix basse

« C'est maman .... Elle était dehors, elle pleurait et moi, je l’appelais, mais elle ne pouvait pas entendre ... D'un coup, il y a eu un truc ... Un monstre où je ne sais pas quoi, c’était flou, qui voulait lui faire du mal, je voulais courir pour la sauver, mais je n'arrivais pas à l'atteindre et elle pleurait encore ... Elle m'a crié après et je me suis réveillé »

Ta voix n'est pas sereine, tu racontes dans les grandes lignes, car tu n'aimes pas rentrer dans les détails de ce genre de pensée désagréable. Au fur et à mesure de ton récit, tu t’étais un peu plus serré contre lui.
Sortir ne t'apporte pas que du bien ... Ton imagination déjà débordante en est devenue incontrôlable et te provoque ce genre de cauchemars.
Tu ne t'habitues pas à ce genre de rêve, ils te font peur.
Myung Ki est le mieux placé pour savoir à quel point tu étais proche de ta mère, a quel point son décès a totalement changé la personne que tu étais. Et à quel point cela a pu presque te traumatiser de la perdre. Même si elle avait essayé un maximum de te préparer à son départ ... Jamais on est prêt pour ce genre de chose.
Ta mère te manque, et d'une voix triste, vraiment triste, une douleur profonde mais pas violente, tu lui demandes sans vraiment réfléchir :

« Elle ne te manque pas des fois ? C’était ton amie »

à toi, elle te manque absolument tout le temps, tu voudrais tellement lui raconter tout ce que tu fais dehors, a quel point tu essaies de faire de ton mieux pour être utile dans ton unité et aussi a quel point tu aimes le soleil et le vent ! Tu joues nerveusement avec le coin de ton oreille tu sens les larmes te monter aux yeux, mais tu t'efforce de les contenir.

_________________
I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Abri 826 • garde

En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   Jeu 13 Juil - 18:56

Can I sleep with you ?
Min Jae & Myung Ki

Continuant à caresser les cheveux du garçon inlassablement, tu l'écoutais parler de son cauchemar. Comme à son habitude, il ne détaillait pas tout, te parlant simplement des grandes lignes de celui-ci, mais ça te permettait de mieux situer ce qui l'avait effrayer. Est-ce que quelque chose était arrivé dehors ? Est-ce qu'il avait vu quelque chose d'effrayant ? Tu pinçais légèrement les lèvres en te disant que tu préférerais qu'il reste à l'intérieur. Là au moins tu pouvais le surveiller et le protéger si besoin était. Mais dehors.. Dehors c'était dangereux. Trop dangereux pour ce garçon que tu maternais beaucoup trop. Mais tu savais aussi respecter ses choix  et ses envies. Tu le croyais capable d'apprendre à survivre dehors, même si ça te stressait, même si tu voulais le retenir parfois quand ta trouille de le voir disparaître se faisait trop forte. Malgré tout ça, tu respectais ses choix, comme tes parents l'avaient fait quand tu avais voulu t'engager. Ils devaient avoir eu peur eux aussi. Ils avaient sans doute voulu t'arrêter. Pourtant ils t'ont encourager, et même si tu regrettes parfois, tu sais que maintenant tu peux protéger des vies. Et c'est le plus important à tes yeux. Alors tu devais l'aider à avoir plus confiance.. Même s'il venait dans ton lit la nuit à cause d'un cauchemar alors qu'il a 16 ans.

Tes lèvres venaient déposer un baiser sur son front, te voulant rassurant. « C'était juste un cauchemar. Ça ne serait jamais arriver. Je n'aurais pas laisser ça arriver.. » Ta voix basse voulait vraiment le rassurer et lui montrer que ça n'aurait jamais pu arriver. Tu l'aurais arrêter si elle avait voulu aller dehors. Et même si elle était parti, tu serais aller la chercher et tu l'aurais sauver. À n'importe quel prix. Parce qu'elle ne pouvait pas laisser ce petit bout derrière tout seul. Min Jae avait besoin de quelqu'un pour prendre soin de lui. Pourtant ça te faisait mal quelque part, de te rappeler que même si sa mort était un cauchemar pour cette nuit.. c'était aussi réel depuis des années. D'ailleurs la question de l'adolescent venait juste rajouter de l'huile sur le feu.

Bien sûr qu'elle te manque. Tu voudrais avoir pu la sauver mais tu savais que tu ne pouvais pas. Tu voudrais qu'elle soit là pour pouvoir être fière de son fils, pour pouvoir l'accueillir dès qu'il revenait de mission sain et sauf. Rien que pour lui donner une bonne raison de revenir sain et sauf ! Elle aurait du être là pour tout ça. Tu prenais une grande inspiration avant de te dire que tu devais répondre à sa question. Après quelques secondes de silence en plus, tu hochais doucement la tête, tout doucement. « Bien sûr qu'elle me manque.. Mais je suis sûr qu'elle est saine et sauve là où elle est. Et qu'elle est heureuse de savoir que tu vas bien et que tu fais quelque chose que tu aime.. C'est ce qu'il faut se dire. Je suis sûr qu'elle est fière de toi. » Ta main ébouriffait doucement les cheveux du garçon, tentant de lui remonter le moral tant bien que mal. Tu ne pouvais tout simplement pas lui dire qu'au moins elle n'avait pas à survivre enfouie sous terre. Même si tu le pensais, même si tu étais sûr qu'elle était mieux là-bas, tu ne pouvais pas lui dire ce genre de choses horribles.

« Tu veux qu'on aille boire un chocolat dans les cuisines pour te changer les idées ? On gardera ça secret pour nous ok ? » Tu lui offrais un petit sourire à cette idée. Quitte à te faire taper sur les doigts dans les jours qui venaient pour avoir infiltrer les cuisines sans autorisation, si ça pouvait lui redonner le sourire, tout était permis.

_________________



Hands covered with blood, my mind is broken, how can you feel safe around a guy like me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Can I sleep with you ? Ft Myung Ki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Can I sleep with you ? Ft Myung Ki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sleep Bombing
» Kingdom Hearts : Birth by Sleep
» Kingdom Hearts Birth By Sleep
» Armure pour sleep bombing
» Reconversion en sleep bombing !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands :: Dans l'abri :: Niveau 3 :: Dortoirs :: Chambre standard 1-
Sauter vers: