Partagez | 
 

 Endo Saya - le mot d'ordre est : survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

En savoir plus

MessageSujet: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mar 6 Juin - 19:29


 
 
Papiers d'identité

Endo Saya

dit(e) "surnom"


Âge 22 ans Lieu & date de naissance le 5 février 2072 Nationalité coréenne Orientation sexuelle hétéroSituation amoureuse célibataire Occupation chasseur  Groupe indépendant, la main rouge Célébrité Park Hye Min (Pony)

Force
3

Perception
2

Endurance
5

Charisme
2

Intelligence
5

Agilité
7

Chance
1




Inu / Marie
âge 24 ans région Ardennes belges comment as-tu découvert le forum? tragie  love  un avis? la vidéo sur le forum déchire tout  excited un dernier mot?rouge.


I am what I am



Caractère


Un ange qui a succombé sous la cruauté des hommes…

Un regard froid. Un cœur de glace. Aucune émotion ne transparait d’elle. Elle est comme le reflet d’un miroir. Impassible.  Eteinte. Si l’innocence, et les sourires enfantins l’habitaient autrefois, c’est bien un temps révolu aujourd’hui. Cette flamme qui l’animait avait rendu son dernier souffle, alors qu’elle vendait son âme au diable. Comment une enfant douce et naïve, aux sourires faciles pouvait-elle survivre dans ce monde où la cruauté était devenue le maitre mot ? Il fallait s’endurcir. Les propres mots que son père avait prononcés pour excuser chaque caresse de violence qu’il lui infligeait. Alors oui, la gamine s’était endurcie jusqu’à effacer la moindre preuve de tendresse dont elle pouvait faire preuve. Se refermant peu à peu sur elle-même, elle ne pipait mot. Elle ouvrait la bouche que pour exprimer ce qui était important, et quand elle l’estimait exiger. Le reste du temps, elle restait silencieuse. Possédée par un calme olympien qu’importe les circonstances, elle a cette capacité d’agir à l’instinct, se laissant guider par les émotions qu’elle gardait enfuis en elle. Seul réel moyen de l’exprimer au monde. Une féline sauvage qui n’agit qu’à sa guise, respectant les règles que rarement. La violence et la colère étant devenues ses seuls exutoires. Difficilement domptable, il est parfois nécessaire que son frère la calme. Le seul être sur cette terre susceptible de faire revivre l’ancienne elle. De lui rendre un semblant de sourire sincère et espiègle. Un semblant d’humanité aussi… Une complicité inégalable. Si elle est son talon d’Achille, il est son bouclier. Celui qui l’a fait avancer qu’importe l’obstacle. Son soutien. Celui qui la fait se relever. Encore et encore... Décrocher la lune pour lui serait bien peu comparé à l’amour fraternel qu’elle lui porte.

Un ange ayant perdu sa blancheur, souillé par un démon aux penchants malsains…

Esprit

Energie

Nature

Tactique

Identité





Annecdotes

De son vivant, son père prenait un malin plaisir à se servir d'elle comme cible pour entraîner son frère au tir, ce qui est sans doute la source de sa peur des armes à feu. + elle était une enfant pleine de vie avant que le monde et les personnes autour d'elle ne changent + elle est calme et démontre une assurance hors pair de l'extérieur, mais intérieurement, elle tremble, elle a peur d'elle-même et des horreurs qu'elle pourrait faire .... peur d'être comme son père, ayant le même sang qui coule dans ses veines. + elle a tué leur père alors qu'elle avait 15 ans, elle en avait marre de le voir faire souffrir sa famille, et elle voulait juste que ca s'arrête. + elle a développé un gout particulier pour la chasse, sa manière a elle d'exprimer le gout du sang qui rode dans cette famille + elle est loin d'avoir la force physique et la capacité de se battre tel un guerrier comme son frère, mais elle compense par son agilité et son endurance.+ elle supporte mal qu'un homme la touche, elle devient comme une bête effrayée et sauvage. + son père était déjà un psychopathe avant la grande guerre. Il avait kidnappé leur mère qui a développé le syndrome de Stockholm. + elle adore sortir en patrouille à l'extérieur du QG, son gout pour l'aventure et l'exploration refont surface. Il n'est pas rare qu'elle doive se faire violence pour respecter les règles. + elle joue les arrogante, et souvent les fortes têtes face à leur chef quitte à en payer les frais pour le seule plaisir de l'énerver. + il n'est pas rare de la voir piller le placard de fringues de son jumeau.+ elle a développée une certaine fascination pour les lames + elle porte toujours un bracelet autour de poignet que son frère lui a fait de ses petits doigts + elle cache une peluche d'un petit tigre dans son lit. Seul souvenir de son passé d’innocence. + elle adore les livres. Ils lui montrent un autre univers. Un monde dans lequel elle peut s'échapper le temps d'un instant. Malheureusement, c'est devenue une denrée rare.
Once Upon a Time
Un ange né en enfer ... Une décadence lente, mais certaine ...

Née dans une famille bancale, où les cris et la violence était chaque jour son quotidien, Saya en avait fait une banalité et une normalité. Ses yeux de petite fille n’avaient connu que ce rituel de rage et de colère entre ses parents depuis sa naissance, il n’y avait donc rien d’étonnant qu’au passage de la troisième guerre mondiale, le monde désolé et ruiné ne lui semblait pas plus étrange que cela. Elle se disait simplement que l’univers qui se contenait à sa famille jusqu’alors avait fini par éclaté à une plus grande échelle. C’était ce qu’elle avait toujours connu jusqu’alors. Rien de très dépaysant. Son père avait l’air d’avantage dément, ou peut-être plus heureux d’évoluer dans ce monde de fous ? Elle ne réalisait pas encore qu’il était malade. Dingue. Psychopathe. C’était juste son papa chéri.

Son père avait toujours eu une nette préférence pour son frère, ne posant à peine les yeux sur elle à part pour lui hurler de rester avec sa mère ou pour la gifler quand elle l’embêtait de trop pour un câlin ou qu’elle ne savait pas rester à la place qu’on lui avait assigné. Malgré le manque cruel de tendresse que sa famille faisait preuve envers elle, c’était une gamine qui avait toujours le sourire aux lèvres, gambadant à l’aventure, aimant explorer les alentours qui lui paraissaient des kilomètres avec ses petites jambes. Il n’était pas rare de voir Seiya la ramener au bercail avant que leur père ne s’aperçoive de son absence, lui éviter ainsi une bonne correction.

La plupart du temps, elle devait rester avec sa mère qui lui apprenait les rudiments qu’une bonne femme de famille devait connaitre pour rendre son mari heureux et s’occuper de la maison. Car, dans cette famille, les hommes étaient des trésors, des dons de dieux, alors que les femmes n’étaient présentes que pour les servir et leur assurer une descendance. Etrange famille aux idéaux révolus. Saya n’en avait que faire de toutes ces choses qu’elle n’avait pas l’âge de comprendre. Tout ce qui l’intéressait, c’était de pouvoir passer du temps avec son jumeau. Elle essayait sans cesse de les suivre lui et leur père. Elle tentait de les accompagner dans leur escapade. Elle voulait juste participer. Elle voulait aussi que leur père soit fier d’elle et s’occupe d’elle. Elle n’avait pas idée des réels sévices que subissait Seiya lors de ses têtes à tête avec le paternel. Et à chaque fois, c’était la même rengaine. Elle se faisait attraper avant le départ, que ce soit par leur mère ou par leur père. La première ne faisait que lui crier dessus, la punissant dans sa chambre alors que le deuxième ne se privait pas pour faire un exemple. Elle ne comprenait pas pourquoi on la rejetait. Elle ne comprenait pas les réels enjeux. Comment aurait-elle pu ? On l’a tenait éloigné de tout.

Enfant dynamique et pleine de vie, elle exprimait ces émotions comme ils venaient, aussi bien la joie que la tristesse, le bonheur que la peur. Une facette de sa personnalité qui avait tendance à exaspérer son père. Pourtant, au cours de l’année de ses huit ans, il s’approcha d’elle, un sourire aux lèvres. Le premier qui lui accordait. Il s’était accroupi face a elle, ouvrant grand les bras comme on le ferait pour un câlin. Un subit changement de comportement devant lequel elle reste méfiante. Du moins au début, car il suffit qu’il prononce ces mots, pour qu’elle accourt se blottir aux creux de ses bras sous les yeux effarés de Seiya. « Tu veux toujours nous accompagner ton frère et moi, ma chérie ? J’ai un nouveau jeu que j’aimerais qu’on essaye tous les trois. » Il ne lui en fallait pas plus. Son père l’acceptait enfin. Elle ne voyait que l’attention qu’il lui portait enfin un peu, et non ce qu’il avait réellement derrière la tête. Ils les avaient amenés dans un champ à l’écart de leur nouvelle habitation. Il avait demandé au garçon de rester au milieu de la pâture alors qu’il emmenait la petite par la main à une quinzaine de mètres de là. Il l’avait placé contre un arbre. « Tu restes là, bien droite. Et surtout, quoi qu’il arrive, tu ne bouges pas. Sinon, il pourrait t’arriver quelque chose de terrible. » Juste au-dessus de sa tête, il place une cible rouge. Un ricanement sortit d’entre ses lèvres alors qu’il sortait une arme à feu de son sac. Il l’avait chargé avant de la tendre à Seiya. Il ne cessait de fixer sa sœur. La peur se lisait dans son regard, alors que la petite lui adressait un grand sourire. « Tire. Et taches de ne pas te rater. Ou ce soir, on aura une bouche en moins à nourrir. »

Depuis ce jour, Saya regrette amèrement d’avoir tant insisté pour suivre son frère, et passer du temps avec son père. Si cette fois avait été un échec, la petite avait pris peur dès que la première balle avait sifflé non loin de ses oreilles, recroqueville contre son arbre, elle avait pleuré toutes les larmes de son corps, suppliant que l’exercice s’arrête. Les autres fois, elle se tenait bien droite, elle offrait toujours un sourire à son frère comme si il pouvait être le dernier, et elle fermait les yeux, attendant que les sifflements dans ses oreilles s’arrêtent. Signale que c’était fini. D'une façon assez malsaine, elle acquit ce calme olympien qui la caractéristique tant aujourd’hui, mais également une certaine peur pour les armes à feu. Si elle a une confiance aveugle en son frère, le jeune homme n’ayant jamais raté une seule fois sa cible, le cas ne l’est pas avec les autres.

La mort, seule clef de la liberté...

Avec les années, Saya s’était forgé un sacré caractère. Elle avait appris à la fermer face à un paternel en colère. Elle avait compris le fonctionnement du nouveau monde et ne s’en privait pour en jouer, se rebellant en silence face à ce père qui n’avait aucune idée de la tempête qui faisait rage au sein de de sa propre fille. Une rage était née en elle. Et il l’alimentait sans en avoir conscience à chaque mot qu’il prononçait, à chaque souffrance qu’il lui infligeait. Une haine viscérale qui ne demandait plus qu’à sortir.

Du haut de ses quinze ans, elle rentrait d’une partie de chasse. L’ambiance à l’intérieur de la maison était plus terrible qu’à son habitude. Leur père avait sans doute eu une autre de ces crises de folie, car la plupart des objets jaugeaient le sol. N’y prêtant que peu d’importance, elle les enjambait, se dirigeant vers la cuisine où elle trouva sa mère recroquevillée sur le sol, en pleure. S’approchant doucement d’elle, Saya tenta de la prendre dans ses bras, mais celle-ci la repoussait violemment avec le peu de force qui lui restait. Elle avait des ecchymoses sur le visage, son nez saignait, et sa lèvre était ouverte. « C’est de ta faute tout ça,… pourquoi a-t ‘il fallut que j’engendre une fille en plus de mon fils ? On aurait tellement été mieux sans toi. » Murmurait-elle plus pour elle que pour moi, j’imaginais. J’encaissais ses dires sans broncher. Ce n’était pas la première fois qu’elle me crachait des insanités à la figure, parfois des mots bien plus durs que ceux-ci. Je me redressais, la laissant seule. Je me dirigeais vers ma chambre que je partageais avec Seiya, que je retrouvais coucher sur son lit, complètement épuisé par les entraînements forcés. Il avait l’air si paisible quand il dormait que je ne pus m’empêcher de sourire. M’apercevant qu’il était également couvert de blessures, je grimaçais. Je n’aimais pas de le voir ainsi. Je ne comptais plus les fois où il avait subi les foudres de père en prenant ma défense.

Je soupirais, mon cœur hurlant de ne plus pouvoir supporter cela encore longtemps. Voir ma mère se faire battre chaque jour un peu plus. Mon frère encaissé les coups au point d’en perdre son humanité. Une famille mourant lentement entre ses mains. J’étais un être sans importance pour lui, un être qu’il n’avait jamais pris au sérieux et encore moins, pour un danger. Je n’étais rien. Une simple offrande qu’il pourrait donner à un homme plus âgé quand j’aurais atteint l’âge de maturité pour accroitre ses liens avec les autres du clan, lui procurant une descendance au passage. Jamais il ne serait douté que je pouvais être un danger pour quiconque. Créature faible et soumise ! On disait souvent qu’il fallait se méfier de l’eau qui dort. Ce dicton n’aurait jamais été aussi vrai que ce soir. Je fixais mon reflet dans le miroir, les lèvres serrées, alors que mes doigts agrippaient les bords du lavabo. Cette fille qui me fixait, les cheveux en pagaille, les yeux vides et les joues glacées par le froid me rappelait sans cesse que j’étais une simple observatrice. Une lâche qui laissait faire sans agir. De rage, je frappais le miroir dans l’espoir de la voir disparaître. Cependant, elle était toujours là. Fragmentée, mais toujours là. C’est en voyant ce bout de verre plus gros que les autres que je succombais à la tentation de cette petite voix qui murmurait à mon esprit de vilaine chose. Je me baissais pour le faire glisser entre mes doigts. Je restais un instant à le fixer. Puis, je compris. Je savais ce qu’il me restait à faire…Le cadenas qui fermait la boite de Pandore était cassé. Une rage nouvelle se lisait dans mon regard. Une rage de vaincre. Une rage de survie. Une rage de mort. Sa mort. Armé de mon morceau de verre, je me dirigeais vers la chambre de notre père. Sur mon passage, quelques gouttes de mon sang coulaient, coupure faite au creux de ma main par les bords tranchants de l’objet. J’avais cure de la douleur qui bouillonnait sur ma peau, j’avais un objectif à attendre. Et rien ne m’arrêterait. Quand je pénétrais dans la pièce, il était paisiblement endormi, comme si la tempête qu’il avait déclenchée un peu plutôt n’avait jamais existé pour lui. Ordure ! Je m’approchais lentement de sa dépouille endormie. Sans bruit. Je m’agenouillais à côté du lit. Je le regardais, penchant la tête sur le côté. Silencieuse. Le calme avant la tempête. Un cri s’échappa d’entre mes lèvres. Ce qui dut le réveiller, mais il était déjà trop tard. La pointe de mon arme improvisée avait déjà frôlé sa peau au niveau du coup une première fois avant de s’y abattre une seconde fois. Plus profondément. Je l’observais toujours les bras ballant le long de mon corps. Mon sang se mêlait au sien comme si jusqu’à la dernière seconde, il voulait me rappeler que le même coulait dans nos veines. Il se tenait la gorge, les yeux exorbités. Il essayait de parler, mais je ne l’entendais pas. « Tu peux être fier de moi, papa. Je retenue tes leçons, et je les ai mis en pratique. » Un calme plus qu’étrange prenait place en moi, comme si toutes émotions s’étaient envolées. J’avais l’impression d’être dans une espèce de transe que je quittais en apercevant mon frère dans la cadre de la porte…

Je me souviens vaguement des évènements qui suivirent. Le principal souvenir qui prédomine, est plutôt une émotion. La peur. La peur que mon frère puisse me détester après m’avoir vu commettre un tel acte de violence. Je me fichais bien que le reste du monde puisse me rejeté, me rabaisser ou me haïr. Tant que lui, il m’acceptait et m’aimait. Mais si … mais si il venait à me détester lui aussi, je ne m’en relèverais pas. Voilà les sentiments qui me laceraient les tripes à cet instant. Pas le fait d’avoir pu tuer mon père, ni les remords, juste mon frère. Ca avait toujours été lui… contre toute attente, il prit les choses en main. Il s’approchait de moi avec ce sourire réconfortant qu’il avait toujours à mon attention. Il me prit doucement dans ses bras. Il murmura des mots rassurants au creux de mon oreille, déposant un baiser sur mon front avant de me pousser lentement sur le côté. Il prit ensuite délicatement le morceau de verre que je serrais toujours entre mes doigts. Il les examinait quelques instants. « Tu t’es blessée. » Le patriarche de la famille faisait toujours de drôles de bruit, tentant de m’attraper le bras. Seiya se retourna vers lui, mettant fin à ses souffrances. La suite était d’avantage plus flou. Il m’abandonnait à la salle de bain, m’ordonnant de me débarrasser du sang sur mes mains, mon visage et mes vêtements. Il revint un peu plus tard chercher mes vêtements, et il disparut à nouveau…

Deux jours plus tard, notre mère était exécutée par le clan pour meurtre passionnel. Et nous ... nous, on fut recueillis par une nouvelle famille.

Un bout de paradis à ses côtés…

L’exécution de notre mère sur la place publique ne m’avait fait ni chaud ni froid. Je l’avais regardé flirter avec la mort aux côtés de Seiya au milieu de la foule sans broncher. Je n’avais pas versé une larme. J’étais vidée et soulagée d’une certaine façon. Tout était terminé. Seiya était toujours là. Il allait bien. Et le cauchemar était terminé. Une nouvelle vie s’offrait à nous. C’était tout ce qui comptait. Une famille avait accepté de nous adopter, et de nous considérer comme leur propre enfant, malgré qu’ils en possèdent déjà deux. Sans doute avaient-ils pitié de nous et de notre sort. Franchement, je m’en fichais bien, tant que je pouvais rester avec Seiya. On avait un secret de plus que l’on partageait. Un secret à protéger pour la survie de chacun.

Une colombe dont les ailes ont été souillées…

Elle lui avait dit non. Elle l’avait supplié d’arrêter. Elle n’était pas prête. Elle ne voulait simplement pas. Il ne l’avait pas écouté. Ses mains l’avaient parcourue à des endroits encore étrangers, même pour elle. Il avait gouté au fruit défendu sans aucun accord. Tel un destin qui s’acharne à être malveillant, Saya subissait encore. C’est tremblant et muette qu’elle rentrait chez elle en courant. Ses vêtements avaient été remis à la va vite. Ses cheveux étaient en bataille. Une larme au coin des yeux. A peine était-elle entrée dans la maison qu’elle s’enfermait dans sa chambre qu’elle ne partageait plus avec Seiya. Elle se mit sous la douche où ses larmes se mêlèrent à l’eau coulante. Elle y restait si longtemps que sa peau était devenue rouge. Quand elle coupa les vannes, son regard était à nouveau déterminé. Elle avait pris conscience d’une chose : un mental de fer, mais un corps trop faible. Le visage fermé, elle se dirigeait vers la chambre de son jumeau. Elle ne prit pas la peine de toquer, elle y pénétrait juste, fermant la porte derrière elle. « Seiya, apprends-moi à me battre. » Elle avait seize ans. Une adolescence forcée de grandir plus vite que nécessaire dans un monde hostile. Elle se promit qu’un jour, il payerait pour le mal qu’il lui avait fait. Comme son père…

Elle est loin la jeune femme naïve et souriante d’autrefois. Aujourd’hui, une chasseuse se dresse fièrement devant ses ennemis telle une féline sauvage le ferait face à ses proies. Tu n’es plus la victime. Tu es le prédateur. Et même si il te reste beaucoup à apprendre, tu as bien grandi. Parfois, tu te dis que ton père serait fier de toi. Il aurait pu t’appeler son bonhomme. Et souvent, tu repenses aux milles façons que tu aurais pu le tuer. Tu ris de la jeune femme que tu étais. Il est bien loin le temps de l’insouciance. Le temps de la guerre, des trahisons, des complots, de la souffrance… c’est ca ton paradis à toi. Un paradis aux enfers dans lequel on t’a envoyé.

Un ange devenu démon.


 


Dernière édition par Endo Saya le Sam 10 Juin - 12:19, édité 41 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Admin • we rule the world

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mar 6 Juin - 19:31

Que de mystère y

Bienvenue officiellement sur le fofo perv2

Hâte d'en savoir plus sur la poupette !!

_________________
love the way it hurts
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • infirmière de terrain

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mar 6 Juin - 20:20

fedko^kzsp^lapjdef^kp^s^kzdp^kefkaojoc^kda^pkdp^fkap^ksk^rok^pakee^kf excited excited excited excited
UNE DE MES FEMMES PONY ! NAN MAIS C'EST PLUS QU'UN BON CHOIX *bave*
Nan mais tu es sublime plz, sérieux je suis curieuse de ce que tu vas faire de ta petiote. Hâte de te lire **.

Welcome <3

_________________
Clique si tu l'oses y:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mar 6 Juin - 21:10

Inuuuuu ! T'es beeeeelle *^*

veuillez patienter, le capitaine va vous souhaiter la bienvenue à bord!


*va enfiler son costume*


Bienvenue à bord django

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mar 6 Juin - 21:28

Bienvenue parmi nous jolie demoiselle ! J'ai hâte d'en apprendre davantage sur Saya :3.
Bonne continuation pour ta fiche et à très bientôt sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
La Main Rouge • chef d'unité d'exploration

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mar 6 Juin - 21:31

PONY LA QUEEN ! love love love
Bienvenue parmi nous belle gosse et bon courage pour la rédaction de ta fiche <3

_________________
I’m disappearing. Disappearing into the suffocating and deep darkness. Hold my hand. Light up the darkness.  Save me babe, before I completly loose myself —
Take off my mask ☽


My family is better than yours  ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mar 6 Juin - 23:14

Bienvenuuue <3

Bonne chance pour écrire ta fiche glum

La joulie pony love love Très bon choix de vava y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Modo • we do our best

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mer 7 Juin - 5:05

hey hey bienvenue !!
amuse toi bien bb !

_________________
I am a lost boy from Neverland. Usually hanging out with Peter Pan. And when we're bored we play in the woods. Always on the run from Captain Hook "Run, run, lost boy," they say to me, "Away from all of reality." — .
Ruth B. - Lost Boy

MinThug:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
La Main Rouge • mécanicien

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mer 7 Juin - 13:46

Bienvenue belle jeune fille <3 !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche ^^ ! Et j'approuve ce choix de vava :p !

_________________



Triforce de la Main Rouge:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mer 7 Juin - 14:58

inu y y bienvenue sur badlands ma belle excited <3 <3
Revenir en haut Aller en bas

avatar
La Main Rouge • leader

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Mer 7 Juin - 23:23

PONY OMG !!! En vrai ton jumeau et toi, ben vous nous faites des jumeaux de BG qui en plus ont l'air trop badass quoi, j'adore et j'adhère ** (en plus une deuxième femme à la Main Rouge, on dit carrément pas non **)

Par contre, si madame suit pas les règles, faudra qu'elle en paie le prix 8DD/sort/

Autrement, j'ai trop hâte de lire la suite et de voir les péripéties que peuvent nous offrir la famille Endo (j'adore tellement ce nom de famille **)

Bienvenue à toi ma belle et fighting pour le reste de ta fiche plz

_________________

I DO NOT BELIEVE

© signature by anaëlle.



trinity fab:
 

La Mifa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Sam 10 Juin - 2:16

Tragie : MERCIIIIIIII excited tu vas avoir de la lecture par contre, j'ai jamais fait une fiche aussi longue pour un seul perso perv

Yeon Ah : ELLE EST TROP BELLE JE SUIS D ACCORD excited je suis contente qu'elle te plaise plz en plus une autre femme chez la main rouge, il nous faudra un lien love

Luan : MERCI CAPITAINE pablo

Heisuke : merci, j'ai terminé la fiche, j'espere que Saya vous plaira
love

Ren : oh god ! Leo ..... :bave: DE LA MAIN ROUGE EN PLUS !!! nous faudra un lien aussi love

Myung Ki : merciiiiiiii excited

Min jae : merci, j'y compte bien plz

Kyung Hong : merciiii uknow ouuuuh un mecano chez la main rouge, je viendrais demander un lien aussi y

Neir : NEIR TU ES ICI AUSSI excited MERCI love love

Dong Ho: les meilleurs frere et soeur de la terre meme perv ouuuuuh mais c'est notre leader excited j'ai écris d'ailleurs une phrase en rapport avec notre leader y je crois qu'elle va souvent devoir en payer le prix alors y PUIS SOO HYUK QUOI scream :bave: si tu veux te faire plaiz la fiche est terminée y
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Admin • we rule the world

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Sam 10 Juin - 7:40

Coucou me voilà lama

J'ai lu ta fiche et je vais pouvoir te donner les informations que tu as besoin maintenant !
Saya est un personnage de type MOYEN (25 points)
Tu peux tirer le dé d'armes moyennes (level 2)

N'oublie pas de mettre à jour ta fiche de présentation, mais aussi ton profil ! perv

Si tu souhaites contester cette décision, viens me voir en privé perv2

_________________
love the way it hurts
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Sam 10 Juin - 11:57

excited
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Admin • game master

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Sam 10 Juin - 11:57

Le membre 'Endo Saya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Arme (Level 2)' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://badlands.forumactif.com

avatar
Admin • we rule the world

En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   Sam 10 Juin - 12:22

Validation
Félicitations ! Le staff a l'honneur de t'annoncer que tu es officiellement validé ♥ !
L'enfer pour ton petit survivant vient de commencer! Pour survivre dans ce monde, il lui faudra des amis -et des ennemis- pour en trouver, nous te conseillons fortement de créer une FICHE DE LIEN. Pour suivre l'évolution de ton personnage et de ses petits camarades, il te faudra faire une fiche de SUIVI DU PERSONNAGE. Nous te renvoyons également vers l'ACTIVITÉ RP qu'il sera impératif de mettre à jour avant chaque mise à jour! Pour finir, n'oublie pas de regarder les REGISTRES ET AFFECTATIONS. Tu as besoin de te rendre utile, alors n'oublie pas de t'inscrire dans l'affectation de ton choix en fonction de ta compétence principale et de ton groupe !
Pour conclure, nous te souhaitons un bon jeu, en espérant que tu passeras des moments sympathiques -ou pas- dans les terres désolées ♥ !

_________________
love the way it hurts
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Endo Saya - le mot d'ordre est : survie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Endo Saya - le mot d'ordre est : survie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Ordre des Hospitaliers
» Charte de l'Ordre du Mérite
» [Ordre de Mérite] Poitou
» L'Ordre des libérateurs Pacifistes
» L'Ordre de la Claymore.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Badlands :: Gestion du personnage :: Présentations :: Anciennes présentations-
Sauter vers: